De la suite dans les idées à Mirabel

L'îlot pouvant accueillir au moins neuf convives assis... (Photo fournie par Proprio Direct)

Agrandir

L'îlot pouvant accueillir au moins neuf convives assis a remplacé la salle à manger. Et un vaste dégagement de chaque côté rend le lieu facile à vivre et agréable à occuper lors de grandes réunions.

Photo fournie par Proprio Direct

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Voici l'histoire d'un homme qui sait où il s'en va et dont le parcours professionnel se marie à son cheminement personnel, le tout passant évidemment par la vente de sa propriété.

Entrepreneur depuis toujours, Ray «junior» Courtemanche se spécialise en construction résidentielle depuis une dizaine d'années. Il a bâti plusieurs maisons dans la couronne nord de Montréal, de Blainville à Lorraine en passant par Fontainebleau, dans ce royaume où l'on ne construisait à cette époque que des habitations de type château. Il en a commis plusieurs, puis s'est lassé de ce style architectural. Il est l'un des promoteurs avant-gardistes qui ont introduit le style contemporain sous ces latitudes. Et ça n'a pas été facile de promouvoir cette idée à la municipalité. Quand il a réussi, il a décidé de vendre sa maison et de s'amener à Mirabel, mais dans un... condo!

Appliquer des idées éprouvées

Habitué à frayer avec des constructions unifamiliales luxueuses, notre homme a décidé de recycler certaines façons de faire dans des copropriétés. Il a fait le calcul qu'une fois les maisons vidées de leurs adolescents, les parents aspiraient à plus de tranquillité d'esprit, pour l'entretien notamment, sans toutefois faire de compromis sur le confort. Ainsi, il a importé l'idée de la ventilation optimisée (air filtré), de la fenestration abondante et généreuse et des plafonds de bonne hauteur, de l'aspirateur central et de la climatisation et du chauffage à air pulsé.

Il a aussi évité certains écueils: la salle à manger trop fastueuse et peu utilisée, ou encore des cuisines aux armoires de bois qui réagissent mal à ceux qui se soucient peu de maintenir une bonne hygrométrie. Il a repris l'idée d'une entrée avec une certaine prestance, choisi de poser des parquets d'ingénierie pour juguler les effets de l'humidité fluctuante, installé de l'éclairage aux DEL partout pour plus d'efficacité énergétique.

La mélamine façon bois et le thermoplastique lustré,... (Photo fournie par Proprio Direct) - image 2.0

Agrandir

La mélamine façon bois et le thermoplastique lustré, épaulés par le quartz et l'inox, donnent un air chic à l'ensemble. La banquette sous la fenêtre loge les ustensiles encombrants et sert de siège d'appoint.

Photo fournie par Proprio Direct

Copropriété nouveau genre

Innovateur, M. Courtemanche s'est amené à Mirabel avec un concept de copropriété nouveau genre. L'immeuble qu'il habite est composé de sept immeubles de quatre étages chacun, en mode de copropriété verticale, alors que la rue privée (à pavés perméables qui permettent le ruissellement de l'eau), avec ses «cloches» de recyclage et de déchets, de même que le chalet urbain sont davantage de type «horizontale», c'est-à-dire qu'ils couvrent l'ensemble des besoins de tous les propriétaires. Le lieu a été choisi parce qu'il est entouré d'un ruisseau qui serpente et dont les bandes de protection riveraines assurent intimité et éléments naturels pérennes. Le chalet urbain met à la disposition des occupants une piscine creusée, une aire de repas, une salle commune intérieure et un gymnase.

Pour les besoins de sa femme et de ses deux adolescents, il a jumelé deux unités pour en faire un condo plus spacieux. Et il a opté pour une chambre où il y a deux vestiaires, une salle de bains, un coin salon et une terrasse privée.

Et ça continue

Fort de ses succès, il a entrepris de pousser plus loin sa réflexion en matière d'habitation avec un autre projet à Mirabel, où il offre, dans une même cité, des habitations pour trois types distincts d'acheteurs. L'une des variantes, sorte d'hybride condo-maison, permet d'habiter des villas sans souci d'entretien. Comme il est justement rendu là dans sa vie privée, M. Courtemanche va déménager dans ce secteur taillé sur mesure. Oui, il a vraiment de la suite dans les idées!

La chambre principale apparaît dénudée parce que tout... (Photo fournie par Proprio Direct) - image 3.0

Agrandir

La chambre principale apparaît dénudée parce que tout est installé en périphérie: vestiaires pour elle et lui, salle de bains attenante et salon privé adjacent.

Photo fournie par Proprio Direct

La propriété en bref

Prix demandé: 819 000 $

Année de construction: 2014

Pièces: 8, dont 3 chambres et 2 salles de bains/d'eau 

Comprend: luminaires et électroménagers de la cuisine

Surface habitable: 2141 pi2 

Évaluation municipale: 310 500 $

Impôt foncier: 1099 $

Taxe scolaire: 788 $

Charges de copropriété: 356 $ par mois

Courtier: Jonathan Crispino, Proprio Direct, 514 856-4444

La fiche de la propriété: http://www.centris.ca/fr/condo~a-vendre~mirabel/11926941




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer