Se payer une vue à Rivière-Beaudette

Du côté lac, la maison dispose d'une grande... (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

Agrandir

Du côté lac, la maison dispose d'une grande terrasse. À même l'abri d'auto, des espaces de rangement ont été construits avec des restes de matériaux.

Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Bien peu de gens peuvent situer Rivière-Beaudette, sauf peut-être les habitués de l'autoroute 20 en direction de Toronto. Cette petite municipalité située à quelques kilomètres de la frontière ontarienne a pourtant un attrait incroyable: son accès au lac Saint-François.

Jeune avocate, Suzanne Gouin n'a pas 30 ans quand elle a le coup de foudre pour Rivière-Beaudette. En visite chez sa soeur qui habite le coin, elle découvre un bord de l'eau qui prend des airs de mer lorsque le plafond nuageux est trop bas. Le regard peut porter sur l'onde durant près de neuf kilomètres! En 1986, elle achète donc un terrain marécageux dans l'espoir d'y bâtir un jour une maison. Elle trouvera un mari trois ans plus tard, bien avant avant de mettre ce plan à exécution. Elle construira même sa résidence principale à Ottawa en 1991 avec André Boudreau.

Un projet à long terme

Pendant près de 20 ans, le lot fait l'objet de remplissage pour le rendre constructible. Plus de 500 camions remplis de terre auront vidé leur cargaison pour aménager le lieu. En 2001, Suzanne et André s'attaquent aux berges: on construit une promenade en bois sur toute la largeur de la propriété. Puis, les travaux de construction de la résidence sont entrepris en avril suivant.

Déjà à la retraite, le couple peut aider à l'assemblage de cette maison en cèdre de Colombie-Britannique. Comme le travail va durer jusqu'en décembre, les futurs occupants vont loger sur le chantier dans un cabanon de 16 pi sur 10 pi. Frigo, four à micro-ondes et sacs de couchage constituent l'unique ameublement de ce qui est conçu au départ pour être un abri d'outils.

Lorsque le plan de la maison a été... (Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec) - image 2.0

Agrandir

Lorsque le plan de la maison a été acheté, on a pensé à l'orientation que le bâtiment allait avoir: le salon face au lac.

Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec

Une vue unique

Le lieu est exceptionnel, à une heure à peine du centre-ville de Montréal. Le lac offre une vue à près de 180 degrés sur des kilomètres carrés, le soleil passant le plus clair de son temps au-dessus de ce vaste plan d'eau aux couleurs changeantes. Un fond en sable permet la baignade; nos hôtes sont aussi adeptes de kayak. Le lieu est donc là pour s'adonner au farniente: «Ne rien faire et sentir danser le temps», comme le dit si joliment Suzanne. 

Comme le couple vit à Ottawa et possède un condo sur la mer en Floride, la petite maison du bord de l'eau constitue un refuge où l'on ne s'embête pas du téléphone. Et bien que la propriété soit bien isolée et bien chauffée en hiver, elle est principalement utilisée pendant la belle saison.

Évidemment, ces trois pied-à-terre demandent de l'entretien et des déplacements, et le couple souhaite aussi voyager davantage. La table est mise pour un changement au menu: ce sera donc cette maison qui sera sacrifiée sur l'autel de la réorganisation et qui a été mise en vente. Pas grave, car on a encore une vue... sur l'Atlantique.

Et pour ceux qui se posent la question, les rives du lac Saint-François ne sont pas considérées comme une zone inondable. Ce printemps, l'eau a monté en aval. Et ici, le niveau du lac a à peine varié d'un pied.

Parquet en érable, plafond et poutres en cèdre... (Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec) - image 3.0

Agrandir

Parquet en érable, plafond et poutres en cèdre et escalier en bouleau: le bois est roi. Sur la mezzanine: une chambre et sa salle de bains.

Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec

La propriété en bref

Prix demandé: 899 000 $

Année de construction: 2002

Pièces: 9, dont 3 chambres et 2 salles de bains/d'eau

Comprend: réfrigérateur, four, surface de cuisson, cellier, four à micro-ondes, ventilateurs de plafond, poêle à bois, adoucisseur d'eau, échangeur d'air, réservoir à eau chaude.

Évaluation municipale: 531 000 $

Impôt foncier: 3403 $

Taxe scolaire: 1347 $

Surface habitable: 1566 pi2

Courtière: Bea Jarzynska, Sotheby's Realty International Québec, 438.989.8912

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~riviere-beaudette/12766299?view=Summary




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer