Mile-Ex: urbains dans l'âme

On passe du salon à la salle à... (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

Agrandir

On passe du salon à la salle à manger, puis on traverse la cuisine, pour se retrouver ensuite sur la terrasse, d'où on peut revenir à son point de départ.

Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Pour certains, habiter la ville est quelque chose de viscéral. La vie qui bat, la proximité des activités, la possibilité de se déplacer à vélo ou à pied sont autant d'incontournables. Et le choix d'un emplacement où résider tient toujours compte de cet appel.

Le salon, faisant partie des pièces à vivre,... (Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec) - image 1.0

Agrandir

Le salon, faisant partie des pièces à vivre, donne sur une terrasse enclavée entre l'avant et l'arrière de l'appartement. On s'y sent dehors lorsque les fenêtres sont grandes ouvertes.

Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec

La cuisine corridor suit la configuration de cet... (Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec) - image 1.1

Agrandir

La cuisine corridor suit la configuration de cet appartement typique de Montréal qui se déploie surtout en longueur. On accède au condo par un escalier intérieur qui se continue jusqu'à un second salon et une seconde terrasse.

Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec

Geneviève, venue du quartier Rosemont, a emménagé avec son copain Bryan, qui allait devenir son mari, dans le condo de ce dernier. L'appartement du Vieux-Montréal était agréable, bien que dépourvu de terrasse et ayant des lacunes du côté luminosité. Mais Bryan appréciait la proximité avec le bureau de l'agence web qu'il avait créée. Quand est venu le temps de trouver un nouveau chez-soi, Geneviève a mis à contribution sa connaissance du marché, elle qui est courtière immobilière. Elle lui a fait un pitch de vente pour le Mile-Ex, un quartier branché, bien situé, surtout pour des amateurs de cuisine comme eux. Le marché Jean-Talon et les commerçants satellites sont un aimant sans pareil.

LE CHOIX DU CONDO

Le couple avait déjà visité la résidence d'amis qu'ils connaissaient dans le secteur. Ceux-ci déménageant outre-mer, Geneviève et Bryan ont donc revu le logement, créé par l'architecte Nelson Couture, mais avec les yeux d'acheteurs cette fois. Situé au troisième étage, le condo est accessible à partir d'une entrée au deuxième palier et d'un escalier intérieur. Un demi-étage donnant sur une terrasse ajoute d'autres marches à gravir. Pour tester la facilité à les emprunter, le couple était accompagné de Deigan, leur labrador déjà opéré aux pattes. Si c'était bon pour lui, ce le serait pour tout le monde !

Ce qui a plu aux nouveaux acheteurs, c'était la lumière du lieu, son côté spacieux aussi. Il va sans dire que la terrasse les a aussi séduits. Sans compter, évidemment, l'emplacement du condo, au coeur de l'action : une joie pour des amoureux de la ville.

QUELQUES TRAVAUX

Avec l'arrivée de la petite Chloé, les parents ont procédé à quelques travaux, transformant un bureau en chambre à coucher. Ils ont aussi apporté des modifications à la cuisine pour la rendre plus fonctionnelle. Comme ils aiment cuisiner, il leur fallait du rangement pour tous leurs ustensiles et leurs appareils ménagers d'appoint. Des armoires spacieuses au fini en noyer et des plans de travail en quartz ont été aménagés. Certains meubles sur mesure ont été aussi ajoutés.

INTIMITÉ ET OUVERTURE

Ce qui séduit dans cet appartement, c'est son côté à la fois privé et ouvert sur le monde. Les fenêtres, larges et élevées, donnent le ciel en pâture : aucun voisin en vue, malgré leur présence bien réelle, et un accès à la lumière. L'apothéose de ce concept se trouve sur la terrasse, située au coeur du logement. On y accède via le salon par des portes-fenêtres qui s'ouvrent complètement. On est dehors sans y être ou on y est complètement sans être bien loin de la cuisine ou de la... baignoire ! En effet, cet appareil sanitaire n'est pas situé dans la salle de bains, mais juste à côté, ce qui permet des moments de détente sans pareils.

URBAIN UN JOUR...

... urbain toujours ! Bryan avait relocalisé son entreprise dans son quartier actuel. Mais un client new-yorkais l'a « forcé » à le suivre pour un accompagnement professionnel de quelques années. Une décision déchirante a été prise : le condo a été mis en vente puisque le couple a maintenant déménagé dans la Grosse Pomme. Un décor qui n'est pas pour déplaire à ces gens, urbains dans l'âme.

La propriété en bref

Prix demandé : 850 000 $

Année de construction : 2009

Pièces : 7 dont 2 chambres et 2 salles de bains/d'eau 

Comprend : Réfrigérateur Fisher & Paykel ; four, plaque de cuisson et lave-vaisselle Miele ; laveuse/sécheuse ; rideaux ; luminaire de la salle à manger ; barbecue et table extérieure ; meubles encastrés ; armoire Pax dans la deuxième chambre

Charges de copropriété : 2948 $

Évaluation municipale : 698 000 $

Impôt foncier : 5358 $

Taxe scolaire : 1128 $

Surface habitable : 1849 pi2

Courtière : Sophie Le Guerrier, Sotheby's Realty International Québec, 514 655-0773

>>> Consultez la fiche de la propriété




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer