Une maison «organisée» à Coteau-du-Lac

Cette maison àˆ éŽtage, offrant plus de 5000... (Photo fournie par Sotheby's Realty International QuéŽbec)

Agrandir

Cette maison àˆ éŽtage, offrant plus de 5000 pi2 de surface habitable en plus du garage double et du sous-sol, est situŽée sur une rue peu passante, longeant le Canal de Soulanges.

Photo fournie par Sotheby's Realty International QuéŽbec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Josée Caron est une femme organisée. Elle a supervisé la construction de sa maison en même temps qu'elle dirigeait son entreprise. À sa deuxième réalisation en la matière, elle a corrigé les erreurs de sa première expérience.

Pan de mur entièrement vitrŽé dont les fenêtres... (Photo fournie par Sotheby's Realty International QuéŽbec) - image 1.0

Agrandir

Pan de mur entièrement vitrŽé dont les fenêtres ˆà chaque extréŽmitéŽ sont oscillobattantes. Le parquet a des lames larges et courtes en hickory.

Photo fournie par Sotheby's Realty International QuéŽbec

Terrasse, piscine, jeux d'eau, spa: la cour fait... (Photo fournie par Sotheby's Realty International QuéŽbec) - image 1.1

Agrandir

Terrasse, piscine, jeux d'eau, spa: la cour fait plus de 17 000 pi2 et donne sur une piste cyclable longeant le Canal de Soulanges.

Photo fournie par Sotheby's Realty International QuéŽbec

En 2000, cette fille de Salaberry-de-Valleyfield procédait à la construction de sa première maison dans sa ville natale. Une sorte d'exutoire pour une personne beaucoup plus interpellée par l'architecture et le design que par son commerce de voitures. En 2012, elle remet cela, cette fois à Coteau-du-Lac, une petite ville tout près. Elle va ériger la maison de ses rêves pour son mari Robert Poirier et ses deux enfants, et surtout pour elle, une maniaque de l'organisation.

Priorité au rangement

La maison à étage, de style contemporain, est réalisée avec un souci du détail et avec des matériaux de qualité. Quelques exemples : des portes extérieures et des fenêtres haut de gamme en aluminium aux dimensions et aux mécanismes impressionnants ; un système central d'aspirateur et un autre de domotique, des haut-parleurs dans les plafonds, deux chauffe-eau plutôt qu'un seul, une thermopompe pour le chauffage et la climatisation desservant le rez-de-chaussée et une autre pour l'étage, des portes à âmes pleines de 8 pi de hauteur, des ampoules à DEL en quantité...

Tout cela est fort joli et dans un écrin impressionnant : la cuisine a un plafond de 10 pi, celui de la salle à manger est de 14 pi et celui du salon, 23 pieds !

Mais ce qui est plus frappant ne l'est pas au premier coup d'oeil. En fait, il faut ouvrir portes et tiroirs pour constater tout le génie organisationnel de Josée.

La cuisine est exemplaire à cet égard. Toutes les façades sont dépourvues de poignées, mais leur ouverture se fait d'une simple pression du doigt. À l'intérieur, on découvre tantôt des contenants de rangement en plastique (avec leur couvercle), tantôt un tiroir de gros ustensiles (ou la coutellerie), tantôt de la vaisselle ou des épices. Mieux encore : Josée a pensé à se réserver un espace pour classer le courrier ou d'autres papiers qui finissent toujours par traîner. À même ce tiroir-classeur, un petit compartiment pour ranger ce qui accompagne bien ce type de choses : ciseaux, stylos, enveloppes, ruban adhésif...

Astuces à coulisses

Revenons à la cuisine à proprement parler : un îlot en L aux proportions inimaginables s'étire sur une longueur de plus de 14 pi ! Dans la partie courte, Josée a installé l'évier et le lave-vaisselle. Mais là où elle s'est fait plaisir, c'est sur le mur adjacent : derrière des portes en noyer rétractables, on trouve une sorte de coin déjeuner encastré. Le grille-pain, la cafetière et tout ce qu'il faut y sont logés ; un système de coulisses permet de faire sortir un plateau sur lequel reposent ces indispensables pour un accès plus facile. Juste à côté, le même principe est appliqué aux petits électroménagers encombrants : robot, mélangeur, extracteur...

Ailleurs, Josée a administré la même médecine. Dans son « walk-in », elle a aménagé un coin pour une coiffeuse : le fer à friser et le séchoir sont branchés dans un tiroir, prêts à l'utilisation. Dans la salle de lavage, encore du rangement hyper planifié : une porte à bascule très large donne sur trois compartiments pour trier le linge à laver. Suprême coquetterie, notre organisatrice en chef a installé un petit tiroir pour les « bas qui n'ont pas d'amis » : ces chaussettes devenues orphelines à la suite d'une séance de lessive !

Décidément, ce n'est pas la maison qui est bien organisée, c'est sa créatrice. Tellement vrai, que Josée a vendu son concessionnaire et veut se lancer dans la construction et la rénovation de maisons. Et elle aimerait le faire aux États-Unis.

La propriété en bref

  • Prix demandé : 1 159 000 $
  • Année de construction : 2012
  • Pièces : 15, dont 4 chambres et 4 salles de bains
  • Comprend : électroménagers (plaque à induction,  fours, réfrigérateur, lave-vaisselle, laveuse et sécheuse), hotte, domotique.
  • Évaluation municipale : 722 700 $
  • Impôt foncier : 4800 $
  • Taxe scolaire : 1847 $
  • Supercifie habitable: 5502 pi2
  • Superficie du terrain: 17 098 pi2
  • Courtière : Victoria Marinacci et Monica Genest, Sotheby's International Realty Québec, 514 400-0280
  • http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~coteau-du-lac/19432496?view=Summary

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer