Hudson: emplacement exceptionnel et aménagement inusité

De nombreux coups de pinceau sur un parement... (Photo fournie par Profusion Immobilier)

Agrandir

De nombreux coups de pinceau sur un parement de bois jadis rose et une forte dose de travaux pour donner du style au terrain de près de 100 000 pi2 ont été nécessaires avant d'emménager dans cette maison qui avait déjà connu une vie trépidante.

Photo fournie par Profusion Immobilier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Les propriétés sur le bord de l'eau sont très recherchées par les acheteurs. Certaines sont plus choyées que d'autres; et peu d'entre elles offrent un environnement idyllique de type carte postale.

Les propriétés sur le bord de l'eau sont... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par Profusion Immobilier

Les propriétés sur le bord de l'eau sont... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 1.1

Agrandir

Photo fournie par Profusion Immobilier

Deb MacCleod a le coup de foudre pour cette maison de Hudson en 2010 en allant conduire sa plus jeune fille à son cours d'équitation à Saint-Lazare. Pourtant, elle est peinte d'un affreux rose et fait office de foyer pour personnes âgées. Manifestement, elle a besoin de beaucoup d'amour, ce qu'elle recevra des nouveaux propriétaires. Cependant, le mari de Deb, Ward Sellers, n'est pas très chaud à l'idée de quitter Westmount, lui qui aime les grandes villes, la culture, l'opéra. Ce que lui propose sa femme, c'est une habitation qui a presque un siècle, installée sur le bord du lac des Deux-Montagnes, nécessitant d'autres travaux, même si une rénovation importante a eu lieu en 2001. Mais Ward est «un bon gars», dixit sa femme: il dira oui, bien qu'avant même que le couple puisse emménager, un arbre de son terrain s'est abattu sur sa voiture!

Amateur de course à pied, de kayak, de vélo et de pédalo, Ward va apprécier l'emplacement de sa nouvelle demeure. Mais avant d'en profiter, il aura fallu repeindre l'extérieur et l'intérieur, déplacer des tonnes de pierres pour faire un aménagement paysager intéressant, installer un système d'irrigation, refaire plusieurs salles de bains... Et mettre à niveau le joyau des lieux: la beach house. Un propriétaire précédent avait déplacé une maisonnette à l'aide de billots de bois pour la glisser vers le bord de l'eau, à une époque où l'on pouvait s'installer directement sur la rive.

Aujourd'hui, cette jolie construction est dotée de nouvelles fenêtres, d'une salle de bains ultramoderne, d'une cuisine digne d'une maison de poupée, d'une chambre à coucher avec vue à l'étage et d'une galerie donnant sur le lac et ses couchers de soleil.

Les propriétés sur le bord de l'eau... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 2.0

Agrandir

Photo fournie par Profusion Immobilier

Les propriétés sur le bord de l'eau... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 2.1

Agrandir

Photo fournie par Profusion Immobilier

Une plage de sable et un hamac complètent le portrait digne d'une carte postale. En été, Deb s'y rend souvent pour prendre l'apéro et se donner l'impression qu'elle est sur le bord de la mer à l'Île-du-Prince-Édouard, d'où elle est originaire. Ce qui est étonnant, c'est que pour se rendre dans sa «résidence secondaire», où le couple va même coucher une dizaine de fois durant la belle saison, il faut traverser une voie ferrée! Elle appartient au Canadien National et elle est heureusement désaffectée. Un lieu exceptionnel, d'une rareté absolue dans la grande banlieue montréalaise.

La résidence principale a gardé l'esprit d'une de ses vocations antérieures, un gîte touristique: chaque chambre à coucher possède sa propre salle de bains. On dénombre six chambres et sept salles de bains!

Mais l'action se passe surtout dans le salon principal, adjacent au coin-repas et à la cuisine. Deb avance même que la vie de famille se passait sur le canapé où le couple, les deux filles et les deux gros chiens pouvaient tous prendre place au coin du feu, l'oeil sur la télé ou sur le spectacle offert par le lac.

Cette belle époque est malheureusement révolue et le couple n'a plus besoin de ses 16 pièces. Deb se contenterait bien de sa petite maison sur la plage qu'elle affectionne tant.

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 999 000$

> Année de construction: 1912

> Pièces: 16, dont 6 chambres à coucher, 7 salles de bains et1 salle d'eau

> Comprend: cuisinière, réfrigérateur, deux lave-vaisselle, laveuse et sécheuse (résidence principale); cuisinière, réfrigérateur et lave-vaisselle (beach house); réfrigérateur (coach house).

> Évaluation municipale: 1 324 000$

> Impôt foncier: 12 872$

> Taxe scolaire: 2494$

> Courtières: Susanne Stelmashuk Chernin, Diane Stelmashuk et Louise Jackson (Power Sisters), Profusion Immobilier, 514 935-3337

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer