Verchères: le fleuve et ses bateaux au bout de la cour

La maison en pierre des champs, avec ses... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD)

Agrandir

La maison en pierre des champs, avec ses fenêtres à carreaux et son toit pentu, est d'inspiration française. Sur le côté et à l'arrière, des ajouts qui se marient bien au corps principal tout en augmentant le niveau de confort des occupants. Une grande portion du terrain est gazonnée comme un parcours de golf, sauf qu'une piscine au sel efface cette impression. Autre motif d'étonnement: le trafic maritime.

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Cette maison de Verchères n'est pas classée monument historique: elle a donc pu évoluer avec le temps et gagner en confort tout en gardant son charme. Et son architecture, d'esprit français, a guidé les travaux pour son agrandissement.

Cette maison de Verchères n'est pas classée monument... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD) - image 1.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD

Cette maison de Verchères n'est pas classée monument... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD) - image 1.1

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD

Joanne et Pierre avaient fondé une entreprise et une famille à Montréal. Puis, tout est venu à maturité: les quatre enfants partis aux quatre coins du monde et l'entreprise vendue, le couple était prêt pour la retraite et un déménagement. Joanne, une fidèle du site internet Centris sur les propriétés à vendre, avait trouvé une maison à Verchères qui lui semblait intéressante. L'adjectif est faible: « En sortant de la maison, je pleurais », confie-t-elle. « Le soir même, je faisais une offre d'achat. »

Cette femme qui adore l'architecture venait de tomber sous le charme d'une maison avec beaucoup de vécu. On ne sait trop exactement quand elle a été construite, ni à qui elle a appartenu au début, mais on estime qu'elle a été érigée entre 1730 et 1750. Traduit en âge: environ 275 ans!

Dans la maison originelle, on retrouve l'entrée et le salon au rez-de-chaussée, ainsi que trois chambres et une salle familiale à l'étage. Sur le côté, on a créé une cuisine d'été vers 1850, qui est devenue le bureau du couple depuis l'achat en 2010. La partie arrière, qui donne sur un vaste terrain de quatre acres, a été construite au début des années 50 par les nouveaux occupants, des gens fortunés. Il s'agissait d'un architecte dénommé Walker et d'un membre à l'esprit bohème de la famille Ogilvie, des minoteries (la farine Five Roses) du même nom.

Une nouvelle cuisine, une salle à manger et une verrière sont ajoutées au rez-de-chaussée ainsi que la chambre principale avec une salle de bains à l'étage. Un travail soigné qui respecte parfaitement l'esprit de la partie plus ancienne. Au début des années 2000, d'autres propriétaires ont rénové la cuisine et la salle de bains, leur conférant un cachet beaucoup plus contemporain. Joanne et Pierre n'ont pas eu à faire de changements à l'intérieur, se contentant d'agrandir les abords de la piscine creusée et de planter des fleurs.

Le domaine comprend aussi un garage habillé de pierres de Calixa-Lavallée dont l'étage supérieur comprend cuisine, salon, chambre et salle de bains. Cette dépendance est fort appréciée des enfants lorsqu'ils sont de passage, et elle fait la joie des cinq petits-enfants qui ont balançoire, glissoire et autres activités à leur service.

Plus loin sur le terrain, une serre aménagée par le tandem Walker-Ogilvie, où l'on trouve encore le calorifère en fonte qui la chauffait. À l'arrière de ce petit bâtiment, on découvre les vestiges d'une cabane à sucre. Sur le devant, le long de la route 132, une coquette maison de jardinier côtoie la clôture de bois, importante pour la municipalité, semble-t-il, car elle constitue un repère pour les passants dans le secteur.

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 689 000$

> Année de construction: environ 1740

> Pièces: 16, dont 4 chambres, 2 salles de bains (+ une salle d'eau)

> Comprend: lustres, luminaires, stores, rideaux, meubles de rangement garde-robe, électroménagers, laveuse et sécheuse de la maison, aspirateur central et accessoires de la piscine, système d'alarme, réfrigérateur et cuisinière du loft, tablettes du salon et du bureau

> Évaluation municipale: 1 062 400$

> Impôt foncier: 8886$

> Taxe scolaire: 1901$

> Courtière: Martine Deschesnes, RE/MAX Signature MD, 450 449-4411

Cette maison de Verchères n'est pas... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD) - image 2.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX SIGNATURE MD

L'endroit est exceptionnel, car il comporte de grands espaces gazonnés et d'autres recouverts d'arbres matures. La vue sur le fleuve est imprenable et la circulation fluviale, intense: en un peu plus d'une heure, deux cargos sont passés lors de notre visite. Et les propriétaires s'amusent beaucoup de ce ballet maritime. « Je crie «bateau» lorsqu'il s'en présente un », s'amuse Joanne, et son conjoint accourt pour contempler. Il faut dire qu'elle-même est née à Grande-Rivière, en Gaspésie, et que son grand-père était pilote de bateau sur le Saint-Laurent: le fleuve occupe une place importante dans sa vie.

Après un futur déménagement, elle aimerait peut-être acheter du côté d'Habitat 67, pour son architecture. Et comme par hasard, ces condos s'étalent le long du même cours d'eau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer