Sainte-Dorothée: un projet mû par une passion dévorante

  • Un bloc habillé de cèdre de l'Ouest déposé en porte-à-faux sur un autre revêtu d'une brique de teinte sombre. À gauche, un abri d'auto et, à droite, une barrière qui sépare la maison d'une remise; le tout est lié par une longue bande d'aluminium noir. Toutes les vitres du rez-de-chaussée sont givrées (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Un bloc habillé de cèdre de l'Ouest déposé en porte-à-faux sur un autre revêtu d'une brique de teinte sombre. À gauche, un abri d'auto et, à droite, une barrière qui sépare la maison d'une remise; le tout est lié par une longue bande d'aluminium noir. Toutes les vitres du rez-de-chaussée sont givrées

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 1 / 5
  • Des portes coulissantes et des fenêtres de 4 pi sur 9 laissent entrer le soleil de l'est au sud, le tout sur une hauteur de 20 pieds. La terrasse, de plain-pied avec la salle à manger, est faite du même bois que le parement de la maison. Un foyer au gaz sépare le salon de la salle à manger. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Des portes coulissantes et des fenêtres de 4 pi sur 9 laissent entrer le soleil de l'est au sud, le tout sur une hauteur de 20 pieds. La terrasse, de plain-pied avec la salle à manger, est faite du même bois que le parement de la maison. Un foyer au gaz sépare le salon de la salle à manger.

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 2 / 5
  • Le gigantesque îlot de 4 pi sur 9 est construit en cèdre de l'Ouest et en acier inoxydable. Les armoires au fini très lustré sont dépourvues de poignées, ce qui conserve leur aspect lisse. La plaque à induction, sous une discrète hotte, de même que les électroménagers haut de gamme font partie de la vente (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Le gigantesque îlot de 4 pi sur 9 est construit en cèdre de l'Ouest et en acier inoxydable. Les armoires au fini très lustré sont dépourvues de poignées, ce qui conserve leur aspect lisse. La plaque à induction, sous une discrète hotte, de même que les électroménagers haut de gamme font partie de la vente

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 3 / 5
  • Les portes de la chambre à coucher et de la penderie, à la fois étroites et très hautes, sont pourvues d'un cadre minimal. C'est tout le contraire pour celle menant à la salle de bains adjacente. Une ouverture a été pratiquée au plafond pour cacher le rail des rideaux. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Les portes de la chambre à coucher et de la penderie, à la fois étroites et très hautes, sont pourvues d'un cadre minimal. C'est tout le contraire pour celle menant à la salle de bains adjacente. Une ouverture a été pratiquée au plafond pour cacher le rail des rideaux.

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 4 / 5
  • La fenêtre oscillante, l'une des très nombreuses de la maison, est pourvue d'un store intégré. La baignoire de forme irrégulière et le mur de miroir ajoutent du dynamisme à la pièce. Au fond à gauche, on dispose d'une très grande douche sans porte ni seuil. Le sol en céramique est chauffant. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    La fenêtre oscillante, l'une des très nombreuses de la maison, est pourvue d'un store intégré. La baignoire de forme irrégulière et le mur de miroir ajoutent du dynamisme à la pièce. Au fond à gauche, on dispose d'une très grande douche sans porte ni seuil. Le sol en céramique est chauffant.

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

De son propre aveu, il réussit à peine à planter un clou. Et pourtant, il s'est lancé dans la construction de sa propre maison! En bon gestionnaire qu'il est, par ailleurs, il a gagné son pari.

Bernard Duby est un vrai citadin qui aime Montréal. Il s'est pourtant égaré à Terrebonne à une certaine époque, puis a décidé de se fixer à Sainte-Dorothée, où sa nouvelle conjointe était installée depuis longtemps. Le projet du couple: avoir une maison dans cet ancien village qui fait maintenant partie de Laval. Les propriétés sont chères, manquent de terrain et de caractère. Puis, le couple découvre un lot en retrait du chemin du Bord-de-l'eau, dans une petite rue dotée d'une charmante canopée. Le tout est tranquille et bien orienté, le travail peut commencer.

D'abord, trouver une firme d'architectes. Après une recherche intensive sur l'internet, Bernard retient quatre ou cinq bureaux. Des jeunes surtout. Il veut une maison contemporaine. Une vraie. Le déclic se fait avec Lisa-Marie Fortin et Louis Thellend. La complicité s'installe, les concepts s'échangent, les idées fusent, les détails s'accumulent. Car Bernard est un perfectionniste et il n'hésite pas à se donner du mal. Non: il s'amuse. L'aventure le passionne. Il assiste à la construction en se rendant au chantier tous les soirs, parfois jusqu'à 23h. Avec Benjamin Ouellette, jeune entrepreneur copropriétaire d'Affluence Construction, qu'il a rencontré par hasard lors d'une randonnée en vélo, Bernard est donc bien entouré pour mener à bien son projet.

Il ne va pas lésiner sur la qualité des matériaux, sur le soin à apporter à certains détails, sur la réalisation fidèle de ses rêves. Dans les faits, cela se traduit de diverses façons: aucun arbre n'a été coupé sur le terrain lors de la construction, les fils d'alimentation électrique ont été enfouis dans le sol, l'escalier en bois a été renforcé par une structure en métal pour une meilleure stabilité, toutes les portes ont quelque chose d'unique (coulissante, sans poignée, plus haute ou plus étroite que la normale), la cuisine a été conçue de manière très ergonomique... Bernard n'avait aucune expérience en matière de construction, mais il savait ce qu'il voulait et se sentait bien entouré. La passion a fait le reste.

Au final, Bernard s'est fait construire une résidence de plus de 3000 pi2 sur trois niveaux. Le design est très épuré, la lumière abondante et l'architecture soignée. Même la qualité de l'air est impeccable, lui dont la fille souffrait auparavant de problèmes respiratoires. Son odyssée lui a coûté un nombre incalculable d'heures de travail, mais il a apprécié l'expérience sans jamais perdre confiance, même lorsque les choses se corsaient.

Aujourd'hui, le citadin en lui refait surface. Il songe à retourner à Montréal, d'autant plus que sa fille va s'inscrire à l'université et la fréquenter durant plusieurs années. Se rapprocher de la ville ne fera pas plaisir qu'à l'étudiante...

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 188 000$

> Année de construction: 2012

> Pièces: 9, dont 4 chambres, 2 salles de bains et une salle d'eau

> Comprend: électroménagers (sauf lave-linge et sèche-linge), habillage des fenêtres et luminaires.

> Évaluation municipale: 518 700$

> Impôt foncier: 4193$

> Taxescolaire: 1165$

Courtiers: Vincent Chaput, 514 264-3555, et Cyrille Girard, 514 582-2810, Sotheby's International Realty Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Sainte-Dorothée: Un projet mû par une passion dévorante
    Un bloc habillé de cèdre de l'Ouest déposé en porte-à-faux sur un autre revêtu d'une brique de teinte sombre. À gauche, un abri d'auto et, à droite, une barrière qui sépare la maison d'une remise; le tout est lié par une longue bande d'aluminium noir. Toutes les vitres du rez-de-chaussée sont givrées (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Un bloc habillé de cèdre de l'Ouest déposé en porte-à-faux sur un autre revêtu d'une brique de teinte sombre. À gauche, un abri d'auto et, à droite, une barrière qui sépare la maison d'une remise; le tout est lié par une longue bande d'aluminium noir. Toutes les vitres du rez-de-chaussée sont givrées

  • Sainte-Dorothée: Un projet mû par une passion dévorante
    Des portes coulissantes et des fenêtres de 4 pi sur 9 laissent entrer le soleil de l'est au sud, le tout sur une hauteur de 20 pieds. La terrasse, de plain-pied avec la salle à manger, est faite du même bois que le parement de la maison. Un foyer au gaz sépare le salon de la salle à manger. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Des portes coulissantes et des fenêtres de 4 pi sur 9 laissent entrer le soleil de l'est au sud, le tout sur une hauteur de 20 pieds. La terrasse, de plain-pied avec la salle à manger, est faite du même bois que le parement de la maison. Un foyer au gaz sépare le salon de la salle à manger.

  • Sainte-Dorothée: Un projet mû par une passion dévorante
    Le gigantesque îlot de 4 pi sur 9 est construit en cèdre de l'Ouest et en acier inoxydable. Les armoires au fini très lustré sont dépourvues de poignées, ce qui conserve leur aspect lisse. La plaque à induction, sous une discrète hotte, de même que les électroménagers haut de gamme font partie de la vente (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Le gigantesque îlot de 4 pi sur 9 est construit en cèdre de l'Ouest et en acier inoxydable. Les armoires au fini très lustré sont dépourvues de poignées, ce qui conserve leur aspect lisse. La plaque à induction, sous une discrète hotte, de même que les électroménagers haut de gamme font partie de la vente

  • Sainte-Dorothée: Un projet mû par une passion dévorante
    Les portes de la chambre à coucher et de la penderie, à la fois étroites et très hautes, sont pourvues d'un cadre minimal. C'est tout le contraire pour celle menant à la salle de bains adjacente. Une ouverture a été pratiquée au plafond pour cacher le rail des rideaux. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Les portes de la chambre à coucher et de la penderie, à la fois étroites et très hautes, sont pourvues d'un cadre minimal. C'est tout le contraire pour celle menant à la salle de bains adjacente. Une ouverture a été pratiquée au plafond pour cacher le rail des rideaux.

  • Sainte-Dorothée: Un projet mû par une passion dévorante
    La fenêtre oscillante, l'une des très nombreuses de la maison, est pourvue d'un store intégré. La baignoire de forme irrégulière et le mur de miroir ajoutent du dynamisme à la pièce. Au fond à gauche, on dispose d'une très grande douche sans porte ni seuil. Le sol en céramique est chauffant. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    La fenêtre oscillante, l'une des très nombreuses de la maison, est pourvue d'un store intégré. La baignoire de forme irrégulière et le mur de miroir ajoutent du dynamisme à la pièce. Au fond à gauche, on dispose d'une très grande douche sans porte ni seuil. Le sol en céramique est chauffant.