Saint-Sauveur: sanctuaire dans la montagne

  • On a un peu l'impression d'être dans le village du père Noël quand on voit la propriété. L'édifice, construit en trois temps, est intégré. Son nom, le Petit Clocher, vient du clocher installé par la communauté religieuse qui en était propriétaire jadis. L'été, l'aménagement comprend jardin, potager et poulailler. Et il y a un spa qui est ouvert toute l'année. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Plein écran

    On a un peu l'impression d'être dans le village du père Noël quand on voit la propriété. L'édifice, construit en trois temps, est intégré. Son nom, le Petit Clocher, vient du clocher installé par la communauté religieuse qui en était propriétaire jadis. L'été, l'aménagement comprend jardin, potager et poulailler. Et il y a un spa qui est ouvert toute l'année.

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

  • 1 / 5
  • Dans l'espace commun, les invités peuvent s'asseoir à l'une ou l'autre des tables installées dans la salle à manger. Au loin, on aperçoit les pistes du Mont-Saint-Sauveur. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Plein écran

    Dans l'espace commun, les invités peuvent s'asseoir à l'une ou l'autre des tables installées dans la salle à manger. Au loin, on aperçoit les pistes du Mont-Saint-Sauveur.

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

  • 2 / 5
  • La maison est remplie de ces petits coins pour lire ou prendre l'apéro. Le rouge, à l'étage, jouxte l'une des chambres. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Plein écran

    La maison est remplie de ces petits coins pour lire ou prendre l'apéro. Le rouge, à l'étage, jouxte l'une des chambres.

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

  • 3 / 5
  • La grande pièce commune du rez-de-chaussée comprend plusieurs espaces, dont celui-ci près des salles à manger. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Plein écran

    La grande pièce commune du rez-de-chaussée comprend plusieurs espaces, dont celui-ci près des salles à manger.

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

  • 4 / 5
  • Une des huit chambres de l'édifice. Installée dans l'ancienne chapelle, elle se nomme... La Chapelle. C'est la plus imposante. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Plein écran

    Une des huit chambres de l'édifice. Installée dans l'ancienne chapelle, elle se nomme... La Chapelle. C'est la plus imposante.

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

On n'aurait pas pu choisir plus belle journée. La veille, la neige avait recouvert la vallée et les montagnes. Le soleil brillait de tous ses feux. En prime, le propriétaire avait déguisé sa maison en Noël. Difficile de faire mieux. La demeure de Richard Pilon trône sur le chemin de la Montagne-de-l'Horeb, une petite route privée à quelques minutes de l'église du village de Saint-Sauveur.

Devenue auberge il y a une dizaine d'années (Le Petit Clocher) et posée sur un terrain de 124 000 pi2 (c'est grand!), la propriété est bourrée d'attributs typiques des chalets des grandes familles qui ont peuplé les environs depuis la création du village en 1853. Ces maisons de campagne servaient de refuge aux amateurs de sport de glisse qui en avaient les moyens. Des chalets rustiques, mais confortables avec leurs grands foyers.

M. Pilon, un ancien restaurateur, a pris un énorme plaisir à décorer minutieusement sa maison. Durant notre rencontre, tout en nous racontant ses aventures, il ramassait les petites miettes (invisibles), courait après la poussière (idem) et replaçait les cadres qui étaient pourtant bien droits. Quand on est attentif aux détails...

Construite par l'architecte Reid pour sa famille en 1932, la maison en pièce sur pièce ne comprenait d'abord que la partie de droite. Au fil des ans, la propriété a été vendue plusieurs fois pour être acquise par une communauté religieuse qui en a fait un monastère. «Les prêtres avaient transformé le garage détaché en chapelle, dit M. Pilon. Éventuellement, on a relié les deux bâtisses par un passage qui est devenu le salon, la bibliothèque et la salle à manger.»

La maison comprend donc huit chambres et autant de salles de bains. Certaines sont grandes, d'autres plus petites. Nichées sous les mansardes, elles ont été décorées par M. Pilon qui leur a donné des noms: L'évêché, Le cardinal, Le petit clocher (sous le clocher!), La chapelle, etc. «Chacune a ses caractéristiques et sa thématique.»

Sous les poutres d'origine, M. Pilon a installé des aires communes pour lui et ses invités. Il a décoré les pièces avec des meubles anciens et des tissus champêtres. La vue sur le village et le mont Saint-Sauveur est magnifique.

Transformations

Certaines pièces n'ont pas été retouchées, d'autres repensées et réinventées. L'ancien vestiaire des prêtres est devenu le «mudroom», une pièce aux murs recouverts de tissu tendu comme dans la plupart des pièces. Et la chapelle est maintenant... la Chapelle, une des deux grandes chambres du rez-de-chaussée. La cuisine, avec ses armoires d'origine, n'a presque pas été modifiée. «Pour l'époque, elle était bien conçue. Elle avait de grands comptoirs, un «butler's pantry» et une dînette.» M. Pilon a blanchi et teint le bois des murs et des armoires et a recouvert le comptoir de carrelage. Récemment, il a remplacé l'évier en acier par un autre blanc, en fonte émaillée. «Ça s'imposait dans ce décor!»

De l'autre côté, l'ancien foyer sert toujours. En 2004, quand M. Pilon a acheté la propriété, le manteau était couvert de poussière et de suie. C'est en le nettoyant qu'il a découvert les carreaux bretons du dessus de l'âtre qui racontaient la Révolution française de 1789 à 1793. «La fille de M. Reid est venue visiter la maison il y a quelques années. Elle m'a expliqué que ses parents les avaient achetés durant leur voyage de noces en France en 1929. Ses parents avaient acheté la même vaisselle!»

La maison est remplie de souvenirs. M. Pilon a assemblé au fil des ans une belle collection de photos anciennes de la région. Qui vont merveilleusement bien avec les histoires qu'il raconte. Et qu'on écouterait longtemps.

M. Pilon aimerait que sa maison redevienne une maison familiale. Quant à lui, il décidera plus tard.

LA PROPRIÉTÉ EN BREF

> Prix demandé: 1 800 000$

> Année de construction: 1932

> Nombrede pièces: 15, dont 8 chambres, 8 salles de bains, 1 salle d'eau.

> Possibilité d'inclure un terrain de 32 000 pi2

> Vue sur le village et le centre de ski Mont Saint-Sauveur

> Superficie utile: 6000 pi2

> Superficie du terrain: 124 656 pi2

> Évaluation municipale: 680 200$

> Impôt foncier: 5222$

> Taxes scolaires: 875$

> Courtier: Stéphane Larrivée, Sotheby's International Realty. 514 809-8466

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Saint-Sauveur: sanctuaire dans la montagne
    On a un peu l'impression d'être dans le village du père Noël quand on voit la propriété. L'édifice, construit en trois temps, est intégré. Son nom, le Petit Clocher, vient du clocher installé par la communauté religieuse qui en était propriétaire jadis. L'été, l'aménagement comprend jardin, potager et poulailler. Et il y a un spa qui est ouvert toute l'année. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

    On a un peu l'impression d'être dans le village du père Noël quand on voit la propriété. L'édifice, construit en trois temps, est intégré. Son nom, le Petit Clocher, vient du clocher installé par la communauté religieuse qui en était propriétaire jadis. L'été, l'aménagement comprend jardin, potager et poulailler. Et il y a un spa qui est ouvert toute l'année.

  • Saint-Sauveur: sanctuaire dans la montagne
    Dans l'espace commun, les invités peuvent s'asseoir à l'une ou l'autre des tables installées dans la salle à manger. Au loin, on aperçoit les pistes du Mont-Saint-Sauveur. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

    Dans l'espace commun, les invités peuvent s'asseoir à l'une ou l'autre des tables installées dans la salle à manger. Au loin, on aperçoit les pistes du Mont-Saint-Sauveur.

  • Saint-Sauveur: sanctuaire dans la montagne
    La maison est remplie de ces petits coins pour lire ou prendre l'apéro. Le rouge, à l'étage, jouxte l'une des chambres. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

    La maison est remplie de ces petits coins pour lire ou prendre l'apéro. Le rouge, à l'étage, jouxte l'une des chambres.

  • Saint-Sauveur: sanctuaire dans la montagne
    La grande pièce commune du rez-de-chaussée comprend plusieurs espaces, dont celui-ci près des salles à manger. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

    La grande pièce commune du rez-de-chaussée comprend plusieurs espaces, dont celui-ci près des salles à manger.

  • Saint-Sauveur: sanctuaire dans la montagne
    Une des huit chambres de l'édifice. Installée dans l'ancienne chapelle, elle se nomme... La Chapelle. C'est la plus imposante. (Photo fournie par Sotheby’s Realty)

    Photo fournie par Sotheby’s Realty

    Une des huit chambres de l'édifice. Installée dans l'ancienne chapelle, elle se nomme... La Chapelle. C'est la plus imposante.