Petite Italie: double penthouse sur trois paliers

  • Façade Anciennement un bâtiment à vocation commerciale, lédifice est pourtant installé au milieu dune rue tranquille et résidentielle (Photo fournie par Sotheby)

    Plein écran

    Façade Anciennement un bâtiment à vocation commerciale, lédifice est pourtant installé au milieu dune rue tranquille et résidentielle

    Photo fournie par Sotheby

  • 1 / 5
  • Il est facile d'accéder à la terrasse de la salle à manger ou de la cuisine. (Photo fournie par Sotheby)

    Plein écran

    Il est facile d'accéder à la terrasse de la salle à manger ou de la cuisine.

    Photo fournie par Sotheby

  • 2 / 5
  • La cuisine est rénovée et fonctionnelle. Tous les électros sont compris dans la vente. (Photo fournie par Sotheby)

    Plein écran

    La cuisine est rénovée et fonctionnelle. Tous les électros sont compris dans la vente.

    Photo fournie par Sotheby

  • 3 / 5
  • En deux sections, le salon de cet immense penthouse est ouvert sur les arbres. (Photo fournie par Sotheby)

    Plein écran

    En deux sections, le salon de cet immense penthouse est ouvert sur les arbres.

    Photo fournie par Sotheby

  • 4 / 5
  • La chambre, très grande et très éclairée, peut être décomposée. À noter: les portes du walk-in à gauche. (Photo fournie par Sotheby)

    Plein écran

    La chambre, très grande et très éclairée, peut être décomposée. À noter: les portes du walk-in à gauche.

    Photo fournie par Sotheby

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

C'est après avoir acheté le premier condo que Richard Martel a eu cette idée de génie. Pourquoi ne pas acheter l'appartement d'à côté et convertir l'espace en penthouse? Pour le directeur général d'une importante entreprise en technologie, habitué à gérer des centaines d'employés, le défi semblait... raisonnable.

Devant notre air dubitatif, il sourit. «Ce n'était pas très imposant comme tâche, il suffisait de retirer un des murs, de convertir une des cuisines en salon et de repenser les espaces», explique gentiment M. Martel. Rien que ça. Il fallait y penser.

Le condo, déjà assez spacieux, devenait ainsi vraiment grand. Surtout pour ce coin de la Petite Italie, habitué à des appartements de tailles plus modestes.

En quelques semaines, les deux condos sont devenus un, au grand bonheur du nouveau propriétaire.

L'appartement s'élève maintenant sur trois paliers. Le rez-de-chaussée ne sert qu'à la porte d'entrée et à entreposer les bonnes bouteilles sous la cage d'escalier! «Cette porte est au même niveau que le vestibule et le garage intérieur. Quand je voyage, je roule mes valises jusqu'à la sortie. C'est très pratique.»

Le premier escalier, avec ses marches sans coup de pied et son garde-corps en fer forgé, conduit d'abord vers la chambre principale. Une grande chambre aisément métamorphosable en espace de vie: le lit d'un côté, un petit salon de l'autre. Et des fenêtres tout au long. Adjacent, le rêve: un walk-in grand comme une chambre! En plus, il fait face à la salle de bains et la salle de lessive.

L'autre escalier mène vers l'étage au-dessus. C'est là qu'on découvre le salon, la cuisine, la salle à manger, la chambre d'invités, le second salon, le bureau et tutti quanti!

L'idée de M. Martel s'est avérée inspirée. Le condo, déjà lumineux en raison de ses grandes fenêtres et son élévation au-dessus des maisons avoisinantes, l'est devenu encore plus. Une des cuisines a cédé sa place à un foyer au gaz, puisque les conduits étaient déjà installés.

Les deux étages permettent plus d'intimité aux occupants. «Les chambres sont à chaque extrémité du condo, note M. Martel. Celle du troisième a sa propre porte, sa salle de bains et son vestibule. Les invités peuvent aller et venir sans qu'on les entende. C'est l'avantage d'avoir jumelé deux appartements dont les portes ouvraient sur des étages différents.»

Et en récupérant les deux habitations, M. Martel recouvrait aussi deux terrasses. Gagnant gagnant donc. On devine qu'en été, le soleil se laisse filtrer doucement à travers les branches des grands arbres. De la terrasse, l'air semble plus doux, plus calme. D'ailleurs, même si on est à deux pas de la Quincaillerie Dante et des restos du boulevard Saint-Laurent, on n'entend rien. Comme si on était dans un village paisible.

Le propriétaire quitte sa Petite Italie chérie pour un espace au bord du fleuve. Un peu moins grand, tout aussi lumineux.

LA PROPRIÉTÉ EN BREF

> Prix demandé: 895 000$

> Année de construction: 2003

> Penthouse comprenant trois chambres réparties sur deux étages, trois salles de bains, deux espaces de stationnement intérieur, terrasse privée.

> Superficie utile: 1973 pi2

> Superficie du terrain: 14 550 pi2

> Évaluation municipale: 559 600$

> Frais annuels de copropriété: 6600$

> Impôt foncier: 7015$

> Taxes scolaires: 1486$

Courtière: Karen Karpman, Sotheby's International Realty. 514 933-4777, poste 122

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer