Duvernay: trois générations sous le même toit

  • Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'emplacement du salon était jadis occupé par une piscine. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'emplacement du salon était jadis occupé par une piscine.

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 1 / 4
  • Cest un meuble de rangement haut en couleur destiné à laudio-vidéo et au foyer qui vole la vedette. Un très résistant parquet de bambou recouvre la plupart des sols. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Cest un meuble de rangement haut en couleur destiné à laudio-vidéo et au foyer qui vole la vedette. Un très résistant parquet de bambou recouvre la plupart des sols.

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 2 / 4
  • La chambre principale bénéficie d'un pan de mur vitré qui s'ouvre sur la verdure et sur l'onde. Au même niveau, les trois fillettes ont chacune leur chambre à coucher, et une autre salle de bains leur est destinée en exclusivité (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    La chambre principale bénéficie d'un pan de mur vitré qui s'ouvre sur la verdure et sur l'onde. Au même niveau, les trois fillettes ont chacune leur chambre à coucher, et une autre salle de bains leur est destinée en exclusivité

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 3 / 4
  • Récompense en haut de l'escalier: le petit nid du couple, inondé de lumière, car l'appartement est ouvert sur les quatre faces, puisqu'il s'agit d'un ajout en hauteur de la maison. Au fond à gauche, une porte mène vers une seconde terrasse moins fréquentée. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Plein écran

    Récompense en haut de l'escalier: le petit nid du couple, inondé de lumière, car l'appartement est ouvert sur les quatre faces, puisqu'il s'agit d'un ajout en hauteur de la maison. Au fond à gauche, une porte mène vers une seconde terrasse moins fréquentée.

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

  • 4 / 4

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Pierre Farah-Lajoie était en mission à Abou Dhabi quand il a reçu un appel de sa fille Geneviève. Cadre supérieur chez Groupe AGF, une entreprise de Longueuil spécialisée en acier d'armature, il achevait, accompagné de sa femme, un séjour de deux ans dans cet émirat où il ne pleut jamais et où l'eau des piscines est à 37 degrés! Sa fille lui faisait part de sa trouvaille: elle venait de trouver une maison à vendre sur le bord de l'eau qui correspondait à leurs attentes.

Elle voulait un duplex ou un triplex pour en louer une partie afin d'en amortir les coûts d'acquisition et partager cette dépense avec son père, car elle pensait habiter avec ses parents à leur retour au pays.

La maison s'est révélée être une unifamiliale, avec une piscine intérieure, mais en fort mauvais état, néanmoins avec beaucoup de potentiel, croyait-elle. Tout le monde a décidé de rénover autour d'un noyau central qui serait conservé. Papa a beau être ingénieur, c'est sa femme Michèle et sa fille Geneviève qui se sont occupées du chantier. Geneviève a mis la main à la pâte, ou plus précisément à la masse, pour la démolition!

Le budget de rénovation, qui devait tourner autour du demi-million de dollars, a complètement explosé pour atteindre finalement 900 000$.

Si Pierre était retourné à son bureau québécois, Michèle se retrouvait sans emploi après son séjour dans la péninsule arabique. Son nouveau job: faire les achats de matériaux en compagnie de sa fille, surveiller ou harceler les fournisseurs lambins, s'occuper des petits-enfants au besoin, chercher du travail... Le tout en habitant tantôt à droite, tantôt à gauche, en attendant que les travaux finissent, soit pendant 10 mois.

La maison a une implantation particulière: sa façade de près de 100 pieds est perpendiculaire au boulevard et à la rivière des Prairies. L'entrée principale fait donc face à une allée qui mène à un garage double, laquelle peut facilement accommoder une quinzaine de voitures! Cette entrée conduit à la portion dédiée à Geneviève et à ses triplettes: les aires de vie occupent le rez-de-chaussée, et les chambres à coucher, une partie de l'étage; seuls un bureau, des pièces de service et un autre hall fermé, faisant office d'interface entre les deux logements, appartiennent aux parents. Leurs quartiers occupent l'étage à l'«arrière» de la maison, dont la plupart des fenêtres donnent sur une terrasse, avec vue sur la rivière.

La maison offre une surface habitable de 6000 pi2 répartie sur trois niveaux, et elle inclut un appartement en location.

Le sous-sol de la maison présente plusieurs intérêts: une partie est dédiée au rangement, une autre à une salle de jeu et à un cinéma; on retrouve même un logement de quelques pièces en location, avec sa propre entrée. Geneviève avait donc vu juste lors de sa toute première visite, mais la maison a eu besoin de beaucoup d'amour pour arriver au résultat final. Papa est content lui aussi, car pour aller à son bureau, il a beau franchir deux ponts - dont celui de la 25, sur lequel il a travaillé -, il ne met que 20 minutes pour s'y rendre!

Le hic avec cette propriété, à long terme, ce sont les escaliers: Pierre aimerait bien s'en passer et habiter un plain-pied, d'autant qu'il faut toujours descendre ces marches pour sortir le chien. Mais il n'est pas pressé: pour l'instant, le grand-papa profite du bon temps passé près de ses triplées de 8 ans.

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 988 000$

> Année de construction: 1985

> Pièces: 18, dont 5 chambres, 3 salles de bains et une salle d'eau + une section de 8 pièces destinées aux parents + un appartement en location

> Comprend: cuisinière à induction encastrée, lave-vaisselle, cellier, spots, chaîne stéréo avec haut-parleurs encastrés, aspirateur central et système d'alarme

> Évaluation municipale: 1 013 900$

> Impôt foncier: 5895$

> Taxe scolaire: 1555$

Courtière: Chantale Tardif, Sotheby's International Realty Québec, 514 808-9991

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Duvernay: trois générations sous le même toit
    Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'emplacement du salon était jadis occupé par une piscine. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'emplacement du salon était jadis occupé par une piscine.

  • Duvernay: trois générations sous le même toit
    Cest un meuble de rangement haut en couleur destiné à laudio-vidéo et au foyer qui vole la vedette. Un très résistant parquet de bambou recouvre la plupart des sols. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Cest un meuble de rangement haut en couleur destiné à laudio-vidéo et au foyer qui vole la vedette. Un très résistant parquet de bambou recouvre la plupart des sols.

  • Duvernay: trois générations sous le même toit
    La chambre principale bénéficie d'un pan de mur vitré qui s'ouvre sur la verdure et sur l'onde. Au même niveau, les trois fillettes ont chacune leur chambre à coucher, et une autre salle de bains leur est destinée en exclusivité (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    La chambre principale bénéficie d'un pan de mur vitré qui s'ouvre sur la verdure et sur l'onde. Au même niveau, les trois fillettes ont chacune leur chambre à coucher, et une autre salle de bains leur est destinée en exclusivité

  • Duvernay: trois générations sous le même toit
    Récompense en haut de l'escalier: le petit nid du couple, inondé de lumière, car l'appartement est ouvert sur les quatre faces, puisqu'il s'agit d'un ajout en hauteur de la maison. Au fond à gauche, une porte mène vers une seconde terrasse moins fréquentée. (Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec)

    Photo fournie par Sotheby’s International Realty Québec

    Récompense en haut de l'escalier: le petit nid du couple, inondé de lumière, car l'appartement est ouvert sur les quatre faces, puisqu'il s'agit d'un ajout en hauteur de la maison. Au fond à gauche, une porte mène vers une seconde terrasse moins fréquentée.