Hudson: histoires d'amour

  • La propriétaire estime que la vraie façade de la maison est celle qui fait face à la rivière. De l'autre côté, où un modeste portique permet d'accéder au vaste hall d'entrée, on dispose d'une allée qui offre de l'espace pour garer 12 voitures. Cet angle-ci est donc nettement plus attrayant. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    Plein écran

    La propriétaire estime que la vraie façade de la maison est celle qui fait face à la rivière. De l'autre côté, où un modeste portique permet d'accéder au vaste hall d'entrée, on dispose d'une allée qui offre de l'espace pour garer 12 voitures. Cet angle-ci est donc nettement plus attrayant.

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

  • 1 / 5
  • Les amateurs d'eau sont comblés, car cette portion de la rivière des Outaouais est l'amorce du lac des Deux-Montagnes et la piscine à débordement s'accompagne dun spa. Malgré les arbres, la vue sur londe nest pas entravée. Il n'est pas rare de voir courir des renards sur les berges! (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    Plein écran

    Les amateurs d'eau sont comblés, car cette portion de la rivière des Outaouais est l'amorce du lac des Deux-Montagnes et la piscine à débordement s'accompagne dun spa. Malgré les arbres, la vue sur londe nest pas entravée. Il n'est pas rare de voir courir des renards sur les berges!

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

  • 2 / 5
  • Le salon est très apprécié du couple et on le comprend, car le spectacle se déroule sans discontinuer: on admire le panorama ambiant ou on observe les baigneurs, on regarde le téléviseur ou le feu qui danse. Une pièce jumelle est aménagée de l'autre côté de la piscine. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    Plein écran

    Le salon est très apprécié du couple et on le comprend, car le spectacle se déroule sans discontinuer: on admire le panorama ambiant ou on observe les baigneurs, on regarde le téléviseur ou le feu qui danse. Une pièce jumelle est aménagée de l'autre côté de la piscine.

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

  • 3 / 5
  • Les acquéreurs sont tombés sous le charme de la maison et l'ont achetée en l'état: presque qu'aucun réaménagement n'a été nécessaire, et même les luminaires faisaient leur affaire. Un des éléments qui a plu dès le départ: le généreux ensoleillement dont bénéficie la résidence malgré le fait quelle soit orientée vers le nord. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    Plein écran

    Les acquéreurs sont tombés sous le charme de la maison et l'ont achetée en l'état: presque qu'aucun réaménagement n'a été nécessaire, et même les luminaires faisaient leur affaire. Un des éléments qui a plu dès le départ: le généreux ensoleillement dont bénéficie la résidence malgré le fait quelle soit orientée vers le nord.

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

  • 4 / 5
  • De construction récente, la cuisine est très bien équipée, même si les proprios ne font pas beaucoup à manger. La pièce est conviviale et les amis et proches de passage peuvent échanger autour d'une bonne bouteille de vin, ou s'adonner à cuisiner si ça leur chante. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    Plein écran

    De construction récente, la cuisine est très bien équipée, même si les proprios ne font pas beaucoup à manger. La pièce est conviviale et les amis et proches de passage peuvent échanger autour d'une bonne bouteille de vin, ou s'adonner à cuisiner si ça leur chante.

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Y a de l'amour dans l'air! L'histoire d'amour d'un couple depuis 35 ans. Une histoire d'amour qui inclut aussi les enfants, bien évidemment. Amour de l'immobilier également, dans son cas à elle seulement. Amour de l'eau pour le duo.

Depuis leur union, Valerie et Frank ont déménagé à quelques reprises: de Montréal à Pointe-Claire, puis de Beaconsfield à Baie-d'Urfé, enfin à Mont-Royal. Car Valerie est une passionnée d'immobilier: elle passe des heures à consulter le site internet des courtiers. Elle a toujours traîné Frank dans ses virées pour voir des maisons, le plus souvent sur le bord de l'eau, et participer à des visites libresparfois plusieurs endroits dans la même journée, et plusieurs heures durant. Il ne dit rien, il prend seulement plaisir à l'entendre parler de tout ça.

Ils ont découvert Hudson il y a une quarantaine d'années en allant à l'auberge Willow, un endroit pittoresque qui date de 1820. Ils sont tombés sous le charme de cette petite municipalité montérégienne de 5000 âmes sur les bords de la rivière des Outaouais, à une soixantaine de kilomètres à l'ouest du centre-ville de Montréal. Des gens gentils, de petites maisons, des artisans locaux, des fermettes: ils avaient l'impression d'être dans les années 50 et 60, en plein épisode de l'émission Papa a raison.

Ils ont dû attendre longtemps et effectuer de multiples incursions un peu partout avant de s'installer à Hudson, en 2012. Ils allaient voir une maison à Rigaud lorsqu'ils sont passés devant cette propriété, un jour de tempête en hiver. Fatigués de leurs visites précédentes, accablés par le mauvais temps et la noirceur, ils n'ont même pas pris la peine de descendre de la voiture. Pourtant, le coup de foudre avait eu lieu. Ils sont revenus un samedi de mars et ont acheté... le lendemain. Ils ne voulaient pourtant louer que pour quelques mois cette résidence récemment construite, le temps de tenir une réunion familiale de 16 personnes. Le couple a trois enfants et quatre petits-enfants: une fille et un garçon dans la région de New York, un autre en Australie.

La maison, en forme de U, est vraiment divisée en deux: un côté pour Valerie et Frank, un autre pour ceux qu'ils aiment. Les chambres sont nombreuses et les lieux, spacieux. L'atmosphère y est festive. Elle est Lituanienne catholique et lui, Hongrois juif: toutes les fêtes religieuses sont prétexte à des rencontres, des célébrations, des agapes. Le domicile ressemble presque davantage à un hôtel de luxe qu'à une résidence particulière. Il faut dire qu'avec ses plus de 4000 pi2, sa piscine à débordement et sa vue sur la rivière, large d'environ un kilomètre à cet endroit, on s'y sent instantanément en vacances.

Le revers de la médaille, c'est que cette maison est vraiment trop grande pour ces deux retraités. Pourtant, ils l'aiment bien: si Frank court sur un tapis roulant pour s'exercer, Valerie, elle, court d'un bord à l'autre pour l'entretenir. Ils apprécient toujours autant Hudson, au point de vouloir y trouver une maison plus petite qui aurait des qualités semblables: un emplacement privé, une construction neuve, beaucoup de lumière, la rivière à proximité. Quand on aime...

La propriété en bref

> Prix demandé : 1 798 000 $

Année de construction : 2011

Pièces : 15, dont 6 chambres, 4 salles de bains

Comprend : quatre téléphones intégrés, trois téléviseurs encastrés, électroménagers, sauna, bain vapeur, aspirateur central, ouvre-portes de garage, système d'arrosage, alarme, interphone, caméra de surveillance, éclairage personnalisé, pompes à chaleur

Évaluation municipale : 1 599 400 $

Impôt foncier : 13 658 $

Taxe scolaire : 4264 $

Courtiers : Youri Rodrigue et Linda Graetz, Re/Max Royal (Jordan) Inc., 450 458-7051

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Hudson: histoires d'amour
    La propriétaire estime que la vraie façade de la maison est celle qui fait face à la rivière. De l'autre côté, où un modeste portique permet d'accéder au vaste hall d'entrée, on dispose d'une allée qui offre de l'espace pour garer 12 voitures. Cet angle-ci est donc nettement plus attrayant. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

    La propriétaire estime que la vraie façade de la maison est celle qui fait face à la rivière. De l'autre côté, où un modeste portique permet d'accéder au vaste hall d'entrée, on dispose d'une allée qui offre de l'espace pour garer 12 voitures. Cet angle-ci est donc nettement plus attrayant.

  • Hudson: histoires d'amour
    Les amateurs d'eau sont comblés, car cette portion de la rivière des Outaouais est l'amorce du lac des Deux-Montagnes et la piscine à débordement s'accompagne dun spa. Malgré les arbres, la vue sur londe nest pas entravée. Il n'est pas rare de voir courir des renards sur les berges! (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

    Les amateurs d'eau sont comblés, car cette portion de la rivière des Outaouais est l'amorce du lac des Deux-Montagnes et la piscine à débordement s'accompagne dun spa. Malgré les arbres, la vue sur londe nest pas entravée. Il n'est pas rare de voir courir des renards sur les berges!

  • Hudson: histoires d'amour
    Le salon est très apprécié du couple et on le comprend, car le spectacle se déroule sans discontinuer: on admire le panorama ambiant ou on observe les baigneurs, on regarde le téléviseur ou le feu qui danse. Une pièce jumelle est aménagée de l'autre côté de la piscine. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

    Le salon est très apprécié du couple et on le comprend, car le spectacle se déroule sans discontinuer: on admire le panorama ambiant ou on observe les baigneurs, on regarde le téléviseur ou le feu qui danse. Une pièce jumelle est aménagée de l'autre côté de la piscine.

  • Hudson: histoires d'amour
    Les acquéreurs sont tombés sous le charme de la maison et l'ont achetée en l'état: presque qu'aucun réaménagement n'a été nécessaire, et même les luminaires faisaient leur affaire. Un des éléments qui a plu dès le départ: le généreux ensoleillement dont bénéficie la résidence malgré le fait quelle soit orientée vers le nord. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

    Les acquéreurs sont tombés sous le charme de la maison et l'ont achetée en l'état: presque qu'aucun réaménagement n'a été nécessaire, et même les luminaires faisaient leur affaire. Un des éléments qui a plu dès le départ: le généreux ensoleillement dont bénéficie la résidence malgré le fait quelle soit orientée vers le nord.

  • Hudson: histoires d'amour
    De construction récente, la cuisine est très bien équipée, même si les proprios ne font pas beaucoup à manger. La pièce est conviviale et les amis et proches de passage peuvent échanger autour d'une bonne bouteille de vin, ou s'adonner à cuisiner si ça leur chante. (PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY)

    PHOTO FOURNIE PAR MICHAEL GREEN PHOTOGRAPHY

    De construction récente, la cuisine est très bien équipée, même si les proprios ne font pas beaucoup à manger. La pièce est conviviale et les amis et proches de passage peuvent échanger autour d'une bonne bouteille de vin, ou s'adonner à cuisiner si ça leur chante.