Saint-Bruno-de-Montarville: l'exercice immobilier d'un perfectionniste

  • Les maçons ont mis près d'un an et demi à construire les murs extérieurs et le ponceau en pierre de Champlain. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    Plein écran

    Les maçons ont mis près d'un an et demi à construire les murs extérieurs et le ponceau en pierre de Champlain.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

  • 1 / 5
  • La cuisine est vaste et très bien équipée: comme les propriétaires sont végétariens, son état est impeccable plusieurs années plus tard, comme pour la hotte et la plaque de métal servant à la friture qui n'ont pratiquement jamais servi. Les alentours de l'évier sont tapissés d'une pièce monobloc d'inox en excellente condition. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    Plein écran

    La cuisine est vaste et très bien équipée: comme les propriétaires sont végétariens, son état est impeccable plusieurs années plus tard, comme pour la hotte et la plaque de métal servant à la friture qui n'ont pratiquement jamais servi. Les alentours de l'évier sont tapissés d'une pièce monobloc d'inox en excellente condition.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

  • 2 / 5
  • Une vue depuis la passerelle à l'étage nous permet d'apprécier le travail de pose du parquet en chêne. Les fenêtres sont d'une hauteur assez impressionnante et donnent à voir le paysage très sauvage dans ce secteur de Saint-Bruno appelé Sommet Trinité. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    Plein écran

    Une vue depuis la passerelle à l'étage nous permet d'apprécier le travail de pose du parquet en chêne. Les fenêtres sont d'une hauteur assez impressionnante et donnent à voir le paysage très sauvage dans ce secteur de Saint-Bruno appelé Sommet Trinité.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

  • 3 / 5
  • On imagine aisément tout l'espace dont on dispose quand on voit un lit calèche très grand format qui se fait pratiquement discret dans la pièce! Sur la droite, des portes françaises mènent à un balcon qui surplombe la cour; à gauche, direction salle de bain. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    Plein écran

    On imagine aisément tout l'espace dont on dispose quand on voit un lit calèche très grand format qui se fait pratiquement discret dans la pièce! Sur la droite, des portes françaises mènent à un balcon qui surplombe la cour; à gauche, direction salle de bain.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

  • 4 / 5
  • Monsieur n'a pas lésiné sur les caractéristiques de la salle de bain: il s'est accordé énormément d'espace, au point d'avoir deux tables-lavabos, une imposante baignoire et une douche séparées, un bidet et beaucoup de dégagement; le tout enjolivé de marbre du plancher au plafond! (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    Plein écran

    Monsieur n'a pas lésiné sur les caractéristiques de la salle de bain: il s'est accordé énormément d'espace, au point d'avoir deux tables-lavabos, une imposante baignoire et une douche séparées, un bidet et beaucoup de dégagement; le tout enjolivé de marbre du plancher au plafond!

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Serge et Marie-France se sont rencontrés en 1996 grâce aux petites annonces de La Presse. Elle habitait les Laurentides, lui Saint-Bruno, une municipalité qu'il affectionne particulièrement avec son parc nature, ses pentes de ski, ses sentiers de randonnée, ses cinq lacs. Serge entreprend donc la recherche d'une maison dans le secteur. Il en trouve une à flanc de montagne, mais il achète finalement le terrain à côté. Il décide de partir de zéro pour loger sa famille, constituée de deux enfants issus d'unions précédentes.

Il fait la rencontre de Roger Pépin, un artiste et un technologue en architecture, qui lui dessine une maison, laquelle sera par la suite peaufinée et mise aux normes par l'architecte Francesco Antolino, aujourd'hui décédé. Serge tombe sous le charme et adhère complètement au concept proposé. Le point fort: un ponceau en pierre qui enjambe un étang. Le pont, destiné aux personnes, car l'entrée du garage est prévue sur le côté du bâtiment, surplombe un jet d'eau, des nénuphars et 70 carpes japonaises. Celles-ci finissent souvent sous la dent d'un chat ou d'un raton laveur, ou encore dans le bec d'un héron.

Preuve du perfectionnisme du propriétaire, l'aménagement paysager a été retouché après quelques années seulement: Serge trouvait que les arbustes plantés près de l'étang étaient mal proportionnés par rapport à la maison. Il a donc importé trois érables et un chêne matures de l'Ontario et a creusé le sol très rocailleux avec son paysagiste, Stéphane Masson. Toute une équipée!

Le même genre d'approche méticuleuse a été employée dans la maison.

Partout où les sols étaient en céramique, en granit, en ardoise ou en marbre, un chauffage radiant a été installé. Y compris dans le garage où l'on voit une Telsa, écologique, racée et performante qui reflète bien les aspirations du propriétaire.

Ailleurs, il a fait preuve d'innovation pour l'époque avec son système de géothermie ou sa piscine traitée au sel.

À l'intérieur, le maître des lieux a choisi du chêne pour les portes, les boiseries et les parquets. Pour les cadres de fenêtre, il a voulu coller les pièces de bois au lieu de les clouer. Il a donc fallu utiliser des serres pour s'assurer que le tout tienne bien.

Résultat: à un certain moment, la maison était jonchée de plusieurs centaines de ces outils. Pourquoi faire simple quand on peut faire mieux?

Ce qui frappe dans cette résidence, c'est le silence. Bien sûr, nous sommes pratiquement à la campagne, mais des panneaux acoustiques ont été placés dans toutes les pièces de la maison où Serge a installé des haut-parleurs au mur ou au plafond. Quand la musique ne joue pas, les sons sont assourdis, procurant une grande tranquillité.

Encore une fois, l'autoentrepreneur méticuleux a voulu léguer au suivant une qualité de construction qui fera que le tout sera encore impeccable dans cent ans.

Mais la maison est devenue trop grande maintenant que les enfants sont partis. Serge et Marie-France vont essayer la copropriété. Finis les exercices de style pour Serge qui possède pourtant encore un autre grand terrain juste à côté.

La propriété en bref

> Prix: 2 350 000 $ 

> Année de construction: 2000

> Pièces: 15, dont 4 chambres et 3 salles de bains

> Comprend: électroménagers dont laveuse et sécheuse, luminaires, habillages de fenêtre, appareils et téléviseur du gym, système audio multipièces, cinéma, table de billard, génératrice, système d'alarme, ouvre-portes de garage, système de filtration au sel et chauffe-eau de piscine, aspirateur central

> Évaluation municipale: 1 344 200 $

> Impôt foncier: 8843 $

> Taxe scolaire: 2753 $

Courtier: Marc-André Bourdon, RE/Max Signature M.A.B., 450 449-4411

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Saint-Bruno-de-Montarville: l'exercice immobilier d'un perfectionniste
    Les maçons ont mis près d'un an et demi à construire les murs extérieurs et le ponceau en pierre de Champlain. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

    Les maçons ont mis près d'un an et demi à construire les murs extérieurs et le ponceau en pierre de Champlain.

  • Saint-Bruno-de-Montarville: l'exercice immobilier d'un perfectionniste
    La cuisine est vaste et très bien équipée: comme les propriétaires sont végétariens, son état est impeccable plusieurs années plus tard, comme pour la hotte et la plaque de métal servant à la friture qui n'ont pratiquement jamais servi. Les alentours de l'évier sont tapissés d'une pièce monobloc d'inox en excellente condition. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

    La cuisine est vaste et très bien équipée: comme les propriétaires sont végétariens, son état est impeccable plusieurs années plus tard, comme pour la hotte et la plaque de métal servant à la friture qui n'ont pratiquement jamais servi. Les alentours de l'évier sont tapissés d'une pièce monobloc d'inox en excellente condition.

  • Saint-Bruno-de-Montarville: l'exercice immobilier d'un perfectionniste
    Une vue depuis la passerelle à l'étage nous permet d'apprécier le travail de pose du parquet en chêne. Les fenêtres sont d'une hauteur assez impressionnante et donnent à voir le paysage très sauvage dans ce secteur de Saint-Bruno appelé Sommet Trinité. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

    Une vue depuis la passerelle à l'étage nous permet d'apprécier le travail de pose du parquet en chêne. Les fenêtres sont d'une hauteur assez impressionnante et donnent à voir le paysage très sauvage dans ce secteur de Saint-Bruno appelé Sommet Trinité.

  • Saint-Bruno-de-Montarville: l'exercice immobilier d'un perfectionniste
    On imagine aisément tout l'espace dont on dispose quand on voit un lit calèche très grand format qui se fait pratiquement discret dans la pièce! Sur la droite, des portes françaises mènent à un balcon qui surplombe la cour; à gauche, direction salle de bain. (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

    On imagine aisément tout l'espace dont on dispose quand on voit un lit calèche très grand format qui se fait pratiquement discret dans la pièce! Sur la droite, des portes françaises mènent à un balcon qui surplombe la cour; à gauche, direction salle de bain.

  • Saint-Bruno-de-Montarville: l'exercice immobilier d'un perfectionniste
    Monsieur n'a pas lésiné sur les caractéristiques de la salle de bain: il s'est accordé énormément d'espace, au point d'avoir deux tables-lavabos, une imposante baignoire et une douche séparées, un bidet et beaucoup de dégagement; le tout enjolivé de marbre du plancher au plafond! (PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE)

    PHOTO FOURNIE PAR RE/Max SIGNATURE

    Monsieur n'a pas lésiné sur les caractéristiques de la salle de bain: il s'est accordé énormément d'espace, au point d'avoir deux tables-lavabos, une imposante baignoire et une douche séparées, un bidet et beaucoup de dégagement; le tout enjolivé de marbre du plancher au plafond!