Faubourg Québec: goûter pleinement la ville

  • Depuis le passage qui mène de l´ascenseur à l´appartement, on peut apercevoir la cour intérieure de l´immeuble. Verdure et calme, une exclusivité pour les occupants qui élisent domicile dans ce complexe néanmoins situé à deux pas de l´effervescence urbaine et du Vieux-Port. (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Depuis le passage qui mène de l´ascenseur à l´appartement, on peut apercevoir la cour intérieure de l´immeuble. Verdure et calme, une exclusivité pour les occupants qui élisent domicile dans ce complexe néanmoins situé à deux pas de l´effervescence urbaine et du Vieux-Port.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

  • 1 / 5
  • On remarque, derrière la porte vitrée, la présence d´un barbecue sur l´un des deux balcons du condo. En avant-plan, on voit l´amorce de l´escalier, car les pièces à vivre sont situées à l´étage afin de bénéficier d´une vue plus intéressante encore. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    On remarque, derrière la porte vitrée, la présence d´un barbecue sur l´un des deux balcons du condo. En avant-plan, on voit l´amorce de l´escalier, car les pièces à vivre sont situées à l´étage afin de bénéficier d´une vue plus intéressante encore.

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 2 / 5
  • Adossée à un mur aveugle, la cuisine est tournée vers un coin repas et un salon bien éclairés. Durant son séjour, le propriétaire n´a que remplacé le garde-corps pour un look plus allégé. La porte, comme celle de l´entrée, au fini zébrano, donne sur une sortie de secours. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Adossée à un mur aveugle, la cuisine est tournée vers un coin repas et un salon bien éclairés. Durant son séjour, le propriétaire n´a que remplacé le garde-corps pour un look plus allégé. La porte, comme celle de l´entrée, au fini zébrano, donne sur une sortie de secours.

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 3 / 5
  • Puisque le propriétaire habite seul, il a transformé la deuxième chambre en une pièce polyvalente qui fait autant petit salon que chambre d´ami. On a accès à un balcon, couvert celui-là, puisqu´il est situé sous celui de l´étage supérieur. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Puisque le propriétaire habite seul, il a transformé la deuxième chambre en une pièce polyvalente qui fait autant petit salon que chambre d´ami. On a accès à un balcon, couvert celui-là, puisqu´il est situé sous celui de l´étage supérieur.

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 4 / 5
  • Dans la salle de bains de facture très contemporaine, on a non seulement eu la bonne idée de séparer douche et baignoire, mais aussi de la doter d´un très grand miroir afin d´agrandir visuellement la pièce qui ne comporte pas de fenêtre. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Dans la salle de bains de facture très contemporaine, on a non seulement eu la bonne idée de séparer douche et baignoire, mais aussi de la doter d´un très grand miroir afin d´agrandir visuellement la pièce qui ne comporte pas de fenêtre.

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 5 / 5
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Faubourg Québec est un quartier à l'extrémité nord-est du Vieux-Montréal. Sa vocation résidentielle s'envola en fumée en 1852 à la suite d'un vaste incendie. Aujourd'hui, on le réaménage entre la gare Dalhousie, siège du Cirque Éloize, l'ex-gare Viger qui attend une nouvelle vocation, l'autoroute Ville-Marie et la vaste usine de la brasserie Molson. Mais il jouxte aussi, et surtout, le fleuve Saint-Laurent à la hauteur du quai de l'Horloge avec ses récentes marina et plage urbaine.

L'entreprise privée s'est vu confier des lots à construire, et l'opération est menée rondement: il reste encore quelques immeubles résidentiels à construire en hauteur dans ce qui deviendra à terme un coin densément peuplé, quelque peu enclavé et légèrement en retrait de l'effervescence qu'amènera le futur CHUM.

C'est pour découvrir un nouveau quartier qu'Elan Roiz s'installe dans une des nombreuses phases du complexe Solano. L'avocat de 36 ans, fan fini des Canadiens, travaille au centre-ville dans une entreprise fondée par son père russe.

Arrivé au Québec à 4 ans, le petit Elan a d'abord connu la banlieue ouest de Montréal. Mais rapidement, il s'est révélé un authentique urbain lorsqu'il a commencé à faire ses études à McGill, habitant près de l'université, puis sur le Plateau. En 2009, il descend près de 2 km vers le sud sur la même rue et achète un appartement nouvellement construit. Il est attiré par ce secteur très central et pourtant étonnamment calme.

Il apprécie la proximité du Vieux-Montréal avec ses bars et ses restaurants; il fait des promenades à pied dans le Vieux-Port pour relaxer, et s'adonne aussi à des randonnées en vélo. Grand amateur de musique, il fréquente le Festival de jazz et plusieurs autres manifestations dans le domaine que la ville a à offrir. Il est aux premières loges lorsque commence la saison des feux d'artifice.

En d'autres mots, notre homme est le prototype du Montréalais branché: il va travailler en métro et se rend au Centre Bell à pied.

Îlot

L'immeuble a été construit en plusieurs phases et occupe tout un îlot. Comme le bâtiment donne directement sur le trottoir, l'espace dégagé à l'arrière a permis de créer une cour intérieure, complètement coupée du bruit de la ville. Au rez-de-chaussée, on remarque que des occupants ont de jeunes enfants qui peuvent donc jouer en toute sécurité.

Elan, lui, se rend parfois dans cette oasis de verdure pour lire, mais il a aussi deux balcons où il peut s'adonner à cette activité ou même, faire un barbecue. Et il jouit d'une vue imprenable sur le centre-ville.

Après avoir pris un ascenseur, on emprunte un couloir avec des fenêtres, où l'on peut admirer la cour intérieure, pour arriver à la porte d'entrée. Surprise: c'est l'étage des chambres! Il faut monter un escalier pour arriver aux pièces à vivre: la vie n'en est que plus belle.

On pourrait penser qu'Elan doit quitter cet appartement pour des raisons professionnelles, car après tout, il a des clients dans plus d'une centaine de pays. Pas du tout: il songe à découvrir un autre coin de Montréal, à Outremont ou à NDG. Pourvu qu'il y ait de la vie et que le métro s'y rende. Un véritable urbain irréductible! Go Habs Go!

LA PROPRIÉTÉ EN BREF

> Prix demandé: 589 000$

> Année de construction: 2007

> Pièces: 7, dont 2 chambres, 1 salle de bains et 1 salle d'eau + garage et casier

> Comprend: luminaires de plafond, électroménagers, dont laveuse et sécheuse, habillages de fenêtre

> Évaluation municipale: 567 700$

> Impôt foncier: 4726$

> Taxe scolaire: 1056$

> Charges de copropriété: 4812$

> Courtière: Samara Wigdor, Re/Max Action, 514 933-6781




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer
  • Faubourg Québec: goûter pleinement la ville
    Depuis le passage qui mène de l´ascenseur à l´appartement, on peut apercevoir la cour intérieure de l´immeuble. Verdure et calme, une exclusivité pour les occupants qui élisent domicile dans ce complexe néanmoins situé à deux pas de l´effervescence urbaine et du Vieux-Port. (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Depuis le passage qui mène de l´ascenseur à l´appartement, on peut apercevoir la cour intérieure de l´immeuble. Verdure et calme, une exclusivité pour les occupants qui élisent domicile dans ce complexe néanmoins situé à deux pas de l´effervescence urbaine et du Vieux-Port.

  • Faubourg Québec: goûter pleinement la ville
    On remarque, derrière la porte vitrée, la présence d´un barbecue sur l´un des deux balcons du condo. En avant-plan, on voit l´amorce de l´escalier, car les pièces à vivre sont situées à l´étage afin de bénéficier d´une vue plus intéressante encore. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Photo Alain Roberge, La Presse

    On remarque, derrière la porte vitrée, la présence d´un barbecue sur l´un des deux balcons du condo. En avant-plan, on voit l´amorce de l´escalier, car les pièces à vivre sont situées à l´étage afin de bénéficier d´une vue plus intéressante encore.

  • Faubourg Québec: goûter pleinement la ville
    Adossée à un mur aveugle, la cuisine est tournée vers un coin repas et un salon bien éclairés. Durant son séjour, le propriétaire n´a que remplacé le garde-corps pour un look plus allégé. La porte, comme celle de l´entrée, au fini zébrano, donne sur une sortie de secours. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Photo Alain Roberge, La Presse

    Adossée à un mur aveugle, la cuisine est tournée vers un coin repas et un salon bien éclairés. Durant son séjour, le propriétaire n´a que remplacé le garde-corps pour un look plus allégé. La porte, comme celle de l´entrée, au fini zébrano, donne sur une sortie de secours.

  • Faubourg Québec: goûter pleinement la ville
    Puisque le propriétaire habite seul, il a transformé la deuxième chambre en une pièce polyvalente qui fait autant petit salon que chambre d´ami. On a accès à un balcon, couvert celui-là, puisqu´il est situé sous celui de l´étage supérieur. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Photo Alain Roberge, La Presse

    Puisque le propriétaire habite seul, il a transformé la deuxième chambre en une pièce polyvalente qui fait autant petit salon que chambre d´ami. On a accès à un balcon, couvert celui-là, puisqu´il est situé sous celui de l´étage supérieur.

  • Faubourg Québec: goûter pleinement la ville
    Dans la salle de bains de facture très contemporaine, on a non seulement eu la bonne idée de séparer douche et baignoire, mais aussi de la doter d´un très grand miroir afin d´agrandir visuellement la pièce qui ne comporte pas de fenêtre. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Photo Alain Roberge, La Presse

    Dans la salle de bains de facture très contemporaine, on a non seulement eu la bonne idée de séparer douche et baignoire, mais aussi de la doter d´un très grand miroir afin d´agrandir visuellement la pièce qui ne comporte pas de fenêtre.