Austin: lieu paisible, maison fébrile

  • On accède à cette maison d’Austin, dans les Cantons-de-l’Est, par une allée de pavés bien aménagée qui ajoute à l’allure grandiose du site. À gauche, la résidence principale; à droite, une rallonge construite pour accommoder les visiteurs de passage. (Photo Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    On accède à cette maison d’Austin, dans les Cantons-de-l’Est, par une allée de pavés bien aménagée qui ajoute à l’allure grandiose du site. À gauche, la résidence principale; à droite, une rallonge construite pour accommoder les visiteurs de passage.

    Photo Anne Gauthier, La Presse

  • 1 / 5
  • Dans la salle de bains de style très contemporain, un lavabo et un miroir permettent à deux personnes de s’y activer sans se piler sur les pieds. Et le baigneur bénéficie d’un panorama sauvage. (Photo Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Dans la salle de bains de style très contemporain, un lavabo et un miroir permettent à deux personnes de s’y activer sans se piler sur les pieds. Et le baigneur bénéficie d’un panorama sauvage.

    Photo Anne Gauthier, La Presse

  • 2 / 5
  • Les pièces à vivre de la maison d’invités sont d’une facture plus moderne que l’ancienne partie. Un nouvel acquéreur pourrait aisément transformer cette section à des fins intergénérationnelles. (Photo Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Les pièces à vivre de la maison d’invités sont d’une facture plus moderne que l’ancienne partie. Un nouvel acquéreur pourrait aisément transformer cette section à des fins intergénérationnelles.

    Photo Anne Gauthier, La Presse

  • 3 / 5
  • Le bureau de monsieur loge dans un espace ouvert à l’étage qui surplombe le salon. Le propriétaire apprécie l’atmosphère plutôt masculine émanant du lieu et son côté nature (Photo Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Le bureau de monsieur loge dans un espace ouvert à l’étage qui surplombe le salon. Le propriétaire apprécie l’atmosphère plutôt masculine émanant du lieu et son côté nature

    Photo Anne Gauthier, La Presse

  • 4 / 5
  • La pièce dégage un air champêtre avec tout ce bois, cette pierre et ce cuir. Et la nature s’invite à l’intérieur grâce à l’abondante fenestration: la vue sur le lac est tout à la fois apaisante. (Photo Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    La pièce dégage un air champêtre avec tout ce bois, cette pierre et ce cuir. Et la nature s’invite à l’intérieur grâce à l’abondante fenestration: la vue sur le lac est tout à la fois apaisante.

    Photo Anne Gauthier, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le propriétaire, Bernard Lemaire, avait fait construire la maison en 2002 sur un immense terrain d'environ 20 acres dans les Cantons-de-l'Est, près du lac Orford. Elle a été vendue, puis rachetée il y a cinq ans.

Sa femme, Irène Godbout, en a alors profité pour mettre plusieurs choses à sa main. Comme le couple a plusieurs enfants et petits-enfants, on a allongé le bâtiment en créant littéralement ce qu'elle appelle la maison des invités. On y accède par le garage mitoyen en hiver ou par les portes normales, comme s'il s'agissait d'une habitation multigénérationnelle.

Par ailleurs, Mme Godbout a fermé un balcon pour en faire son bureau juste à côté de leur chambre; elle a aussi enlevé une partie du mur dans la cuisine pour tenter d'aller chercher la lumière provenant d'un solarium adjacent. Mais elle déplore encore le fait qu'elle doive allumer les lumières en plein jour pour cuisiner. Car le couple reçoit beaucoup, autant famille qu'aux amis.

La maison bourdonne toujours d'activité et, en été, ça se passe souvent sur la terrasse et près de la piscine. Il faut dire que la résidence est surtout utilisée lors de la belle saison. On n'a pas lésiné sur le confort.

L'aire de repas est dotée d'un éclairage de spots au plafond, d'un système de chauffage et de moustiquaires comme les maringouins n'en ont jamais vu (ça descend des hauteurs à l'aide d'un moteur, ça fait plusieurs dizaines de pieds de long, c'est discret et étanche).

Pour l'oeil, le festin est en contrebas: un lac privé avec fontaine intégrée et deux cygnes blancs (reçus en cadeau) qui doivent être mis au chaud en hiver! Les chevreuils s'invitent souvent sur le domaine, les bernaches aussi, moins appréciées des proprios, car elles laissent de petits cadeaux. Par ailleurs, on a même vu, un jour, un orignal traverser le lac à la nage!

Chic (très chic) shack

L'intérieur est de style contemporain mâtiné d'un peu d'éléments rustiques. Comme les poutres apparentes en bois de Colombie-Britannique, une exigence de M. Lemaire qui adore les structures en particulier et qui aime le travail manuel. Il a d'ailleurs aménagé un sentier autour du lac avec toute une quincaillerie qu'il s'est procuré pour ce faire.

Sa femme s'est plutôt occupée de l'aspect déco de la maison. Une petite salle d'eau à l'entrée a bénéficié de ses bons soins: un mur en verre soufflé et éclairé aux DEL derrière un lavabo de la même eau, dont le robinet s'active dès qu'on s'en approche, ne manque pas d'impressionner le visiteur.

Dans la rallonge, elle a privilégié un aménagement plus moderne et plus dépouillé, histoire de se gâter. Ce qu'elle ne manquera sans doute pas de faire dans la prochaine maison. Puisqu'on déménage, faute d'espace. Entendons-nous bien, pas de l'espace pour eux, mais pour un projet de M. Lemaire, un entrepreneur dans l'âme. Il cherchait une terre assez grande pour élever jusqu'à 10 000 têtes de boeuf Highland, cette race à la chair maigre venue d'Écosse. Il l'a trouvée à Kingsey Falls... sur une colline surplombant les installations de Cascades. Il caresse depuis sa jeunesse le rêve d'habiter à cet endroit. Sa femme, elle, a déjà commencé à penser à la façon d'aménager la future résidence. Parions qu'elle saura y voir clair.

La propriété en bref

Prix demandé: 2 600 000$

Année de construction: 2002

Nombre de pièces: 18 pièces, dont 5 chambres, 3 salles de bains et 2 salles d'eau

Comprend: électroménagers, dont cellier et laveuse-sécheuse, 3 téléviseurs, aspirateur central, système d'arrosage automatique, chauffe-patio, génératrice alimentant la maison

Évaluation municipale: 917 700$

Impôt foncier: 4113$

Taxe scolaire: 1259$

Lac privé

Courtier: Marie-Piers Barsalou au 450 577-0272 ou Lisa Rozon au 450 525-5472, Sotheby's International Realty Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer