Choisir son déménageur

«Presque tous nos déménagements se font à trois... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

«Presque tous nos déménagements se font à trois déménageurs en période de rush, car c'est plus efficace», fait remarquer Frédérik Girard, superviseur administratif chez Déménagement La Capitale.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

La clé pour choisir un déménageur fiable et réussir son déménagement? Planifier minutieusement! Voici comment faire, en trois conseils.

1. Se renseigner 

Il est avisé de demander des recommandations auprès d'amis ou de parents. Autrement, on pousse ses recherches sur le web ou ailleurs en misant sur certains critères, comme la réputation. Faute de répertoire officiel, on peut jeter un coup d'oeil à la liste des membres de certains regroupements, comme l'Association canadienne des déménageurs et l'Association du camionnage du Québec. Il existe aussi des services en ligne spécialisés (dont Jedéménage.ca, Soumissions Déménageurs...). 

Il vaut mieux communiquer avec deux ou trois entreprises afin de comparer leurs estimations. Attention toutefois aux déménageurs «improvisés», ceux qui proposent leurs services dans les petites annonces, qui ne fournissent qu'un numéro de téléphone et qui exigent un paiement comptant. Il importe aussi de savoir si le déménageur possède une assurance adéquate pour protéger les biens. Pourquoi ne pas lui demander une preuve d'assurance en cas de doute? «Et si le déménageur refuse, méfiez-vous!», insiste Pierre-Olivier Cyr, copropriétaire de Déménagement Le Clan Panneton. 

On peut évaluer le sérieux d'une entreprise en s'assurant qu'elle est légalement enregistrée auprès du Registraire des entreprises du Québec, indique-t-on sur le site de Soumissions Déménageurs. On devrait aussi vérifier son adresse et parcourir son site web.

Plusieurs facteurs influent sur les coûts des services... (Photo André Pichette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Plusieurs facteurs influent sur les coûts des services d'un déménageur, dont la date. La demande la plus forte se situe entre le 15 mai et le 15 juillet, avec un pic autour du 1er juillet.

Photo André Pichette, La Presse

2. Évaluer les coûts 

Plusieurs facteurs influent sur les coûts des services d'un déménageur, dont la date. La demande la plus forte se situe entre le 15 mai et le 15 juillet, avec un pic autour du 1er juillet, date à laquelle une majorité des baux viennent à échéance au Québec. 

Pour un déménagement local pendant cette période de pointe, on estime le tarif à plus ou moins 130 $ de l'heure, et il peut atteindre jusqu'à 250$, environ, le 1er juillet. «Presque tous nos déménagements se font à trois déménageurs en période de rush, car c'est plus efficace», fait remarquer Frédérik Girard, superviseur administratif chez Déménagement La Capitale. Hormis les boîtes, tout est compris, comme les boîtes garde-robes, les housses à matelas (exigez qu'elles soient neuves), les couvertures, les tapis protecteurs pour les planchers et l'assurance. 

«Il est plus économique d'éviter les fins et débuts de mois pour déménager, ajoute M. Cyr. Vérifiez aussi si le tarif de votre déménageur est à l'heure ou à la minute. Vous facture-t-on une heure complète, même si le travail se termine avant?» 

Un déménagement clés en main, complètement réalisé par les déménageurs, incluant l'emballage, le déménagement et le déballage, sera forcément plus coûteux.

Un déménagement clés en main, complètement réalisé par... (Photo André Pichette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Un déménagement clés en main, complètement réalisé par les déménageurs, incluant l'emballage, le déménagement et le déballage, sera forcément plus coûteux.

Photo André Pichette, La Presse

La plupart des déménageurs demandent un dépôt pour éviter les annulations et assurer le service. L'Office de la protection du consommateur (OPC) conseille, si c'est possible, d'éviter de payer un acompte, ou alors de verser une petite somme. «De cette façon, si l'entreprise ferme ses portes ou si le déménageur ne se présente pas à la date convenue, cela vous évitera de perdre votre argent, affirme Charles Tanguay, responsable des relations avec les médias à l'OPC. Si vous donnez un acompte, poursuit-il, exigez un reçu détaillé comprenant le nom et l'adresse du déménageur. Dans le cas d'un contrat conclu par téléphone ou par internet, le déménageur peut vous demander ou accepter un acompte ou un paiement à l'avance dans un seul cas: si vous payez par carte de crédit.»

3. Obtenir une estimation réaliste 

Comment réduire les risques de dépassement de coûts? Avec une estimation la plus précise possible. On doit donc fournir de nombreux renseignements et penser à (presque) tout : les adresses et le nombre de pièces des deux logements, le nombre d'étages, la présence d'escaliers ou d'un ascenseur accessible, la distance entre le lieu de stationnement du camion et l'entrée du domicile, les règlements à suivre dans un bâtiment en copropriété ou une résidence pour personnes âgées lors d'un déménagement... Il faut, par ailleurs, s'attendre à des frais supplémentaires pour le transport d'objets lourds, comme un piano ou un coffre-fort, pour des articles hors normes ou des pièces de mobilier qui ne peuvent être sortis du logement de manière traditionnelle. «Mais si un déménageur vous demande un supplément pour de l'équipement de base, comme les couvertures, ou pour le transport d'une télé à écran plat, méfiez-vous», met en garde Pierre-Olivier Cyr, de Déménagement Le Clan Panneton. On s'informe aussi sur le prix du transport du déménageur, soit le temps qu'il lui faudra pour se rendre chez vous et retourner à l'entrepôt.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer