Comment choisir son inspecteur parmi les meilleurs

Les meilleurs inspecteurs sont très fiers de leurs... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Les meilleurs inspecteurs sont très fiers de leurs rapports. Ils vous enverront volontiers un exemple de rapport pour une propriété semblable à celle qui vous intéresse. Vous y lirez des constats clairs, précis et toujours pertinents.

Photo Thinkstock

André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Les meilleurs inspecteurs en préachat sont très occupés. Leurs clients n'ont que des éloges à leur endroit. Ils connaissent à fond un secteur géographique ou un type de bâtiment. Voici comment les repérer et, du même coup, comment éviter de tomber sur un inspecteur médiocre.

Il vous a été recommandé par plus d'une personne. Quelques courtiers le détestent parce qu'il leur a fait perdre des ventes tellement il est rigoureux. Les autres courtiers le respectent parce qu'il donne l'heure juste sur l'état des propriétés. Il est le héros de ses anciens clients, qui ont été satisfaits sur toute la ligne.

Cet inspecteur-vedette est un oiseau rare. On en retrouve néanmoins dans toutes les régions du Québec. Voici les caractéristiques communes de ces inspecteurs dont la réputation n'est plus à faire. Une propriété, c'est un immense investissement, alors assurez-vous de la faire inspecter par un des meilleurs!

Prendre un rendez-vous

Les très bons inspecteurs en préachat ont un emploi du temps très chargé. En période de pointe (de janvier à mai), il peut s'avérer difficile de réserver leurs services à moins d'une semaine d'avis.

Dans la promesse d'achat, demandez un délai d'inspection de dix jours, au lieu des sept ou huit jours habituels. Cela vous donnera plus de marge de manoeuvre pour choisir un inspecteur qui est très occupé.

Les inspecteurs qui sont disponibles en tout temps, prêts à inspecter pour vous dès le lendemain de votre appel, peuvent être de ceux qui pratiquent ce métier à temps partiel ou qui ont du mal à se bâtir une clientèle.

Posez-leur plus de questions sur leurs qualifications et leur expérience.

Recommandé à répétition

Quand un inspecteur est reconnu pour la qualité de ses services, vous obtiendrez son nom de plusieurs sources. Il sera recommandé par ses anciens clients, par des courtiers immobiliers, par des collègues au travail et sur des groupes Facebook.

Certains inspecteurs sont très actifs sur les médias sociaux, d'autres s'affichent sur Kijiji ou utilisent Google AdWords pour que leur site web s'affiche en premier au cours de recherches sur l'internet. Ces moyens de promotion peu coûteux ne vous renseignent pas sur la qualité de leurs services.

Beaucoup d'inspecteurs n'ont encore jamais publicisé leurs services sur des plateformes numériques. Ils ont suffisamment de clients à partir de recommandations de personne à personne.

Le juste prix

Les inspecteurs qui comprennent bien la valeur de leurs services et l'ampleur de la responsabilité juridique qu'ils acceptent à chaque mandat n'offrent pas de rabais. Dans la grande région de Montréal, ils facturent 550 $ ou plus pour une maison unifamiliale. Pour les maisons anciennes ou les très grandes demeures, le prix atteint ou dépasse les 700 $.

Un inspecteur vous propose 450 $, taxes incluses? Allez voir sur Kijiji et vous trouverez encore moins cher! Car certains inspecteurs préfèrent la quantité à la qualité. Ils font jusqu'à huit ou dix inspections par semaine. Les inspecteurs compétents accordent l'équivalent d'une journée de travail (déplacement, inspection, production du rapport) à chacun de leurs clients. Ils font de quatre à six inspections par semaine.

Les inspecteurs qui comprennent bien la valeur de... (Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Les inspecteurs qui comprennent bien la valeur de leurs services et l'ampleur de la responsabilité juridique qu'ils acceptent à chaque mandat n'offrent pas de rabais. Dans la grande région de Montréal, ils facturent 550 $ ou plus pour une maison unifamiliale.

Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse

Un rapport clair

Les moins bons inspecteurs sont réticents à vous montrer un exemple de rapport d'inspection. Quand ils le font, vous découvrez qu'ils ont bien du mal à s'exprimer clairement. Leurs rapports contiennent des dizaines de commentaires qui s'appliquent à n'importe quelle propriété. Ils cochent «déficient» ou «à réparer» sans plus d'explications.

Les meilleurs inspecteurs sont très fiers de leurs rapports. Ils vous enverront volontiers un exemple de rapport pour une propriété semblable à celle qui vous intéresse. Vous y lirez des constats clairs, précis et toujours pertinents. Pour chaque problème, ils expliquent clairement les conséquences observées ou possibles.

Le premier contact

La plupart des inspecteurs en préachat sont travailleurs autonomes. Certains travaillent pour une entreprise, d'autres ont un adjoint. Dans tous ces cas, il est toujours possible de parler à l'inspecteur avant de retenir ses services.

Décrivez-lui la propriété à inspecter. Faites-lui connaître vos préoccupations. Un bon inspecteur répondra à vos questions et vous parlera de problèmes constatés sur des propriétés semblables. Il discutera du prix seulement après avoir décrit ce qu'il fera pour vous en inspection. Si ses réponses vous satisfont et qu'il semble déterminé à bien vous servir, prenez rendez-vous!

Les bonnes questions

Vous croyez avoir trouvé le meilleur inspecteur? Quelques vérifications s'imposent. Posez-lui les questions suivantes:

- Quelle est votre formation?

- Faites-vous partie d'une association d'inspecteurs ou d'un ordre professionnel (technologue, ingénieur ou architecte)?

- Détenez-vous une assurance erreur et omission?

- À quelle fréquence inspectez-vous ce type de bâtiment dans le secteur qui m'intéresse?

- Combien de temps après l'inspection pourrez-vous me livrer le rapport?




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer