Chaud dedans, froid dehors

S'il y a peu ou pas d'isolation sur... (Photo Martin Chamberland, Archives La Presse)

Agrandir

S'il y a peu ou pas d'isolation sur les fondations au sous-sol, profitez-en pour isoler celui-ci et finir les murs.

Photo Martin Chamberland, Archives La Presse

André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Brrr! Il fait froid cet hiver, au point que certaines pièces sont parfois inconfortables. Voici quelques notions de base pour tout propriétaire qui veut comprendre comment garder la chaleur à l'intérieur et laisser le froid à l'extérieur.

Le froid intense qui a sévi pendant les Fêtes et perduré en début d'année a fait dire à de nombreux propriétaires: «On gèle à l'intérieur!»

Planchers froids, courants d'air frisquets et températures qui ne franchissent pas les 19 °C sont autant de symptômes d'une enveloppe de bâtiment déficiente. Même si on augmente le chauffage, ces inconforts reviendront quand le mercure sera à son plus bas.

Lors d'une transaction immobilière, il est très important de consulter la facture de chauffage et d'interroger les occupants. Dans sa Déclaration du vendeur, ce dernier est tenu de dévoiler si des pièces sont difficiles à chauffer. Un acheteur peut aussi faire réaliser une inspection thermographique.

Pour comprendre et résoudre les problèmes de gestion de la chaleur, il faut savoir distinguer étanchéité et isolation. On peut avoir le manteau le plus épais (isolation), si l'air entre par les fermetures éclair (étanchéité), on aura toujours froid.

Assurez-vous que toutes les fenêtres sont bien fermées.... (Photo Martin Chamberland, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Assurez-vous que toutes les fenêtres sont bien fermées. Les verrous des fenêtres à battants doivent être enclenchés.

Photo Martin Chamberland, Archives La Presse

Étanchéité

En matière d'efficacité énergétique d'une enveloppe de bâtiment, les plus grands gains sont les moins coûteux. Éliminer une infiltration d'air en posant un calfeutrant ou en remplaçant un coupe-bise ne coûte presque rien et se traduit immédiatement par une réduction des frais de chauffage. Les problèmes d'étanchéité font en sorte que l'air chaud fuit directement à l'extérieur et, à l'inverse, l'air froid pénètre pratiquement sans obstacle. Pour repérer ces courants d'air, on peut simplement approcher la main, ou allumer un bâton d'encens pour voir la direction empruntée par la fumée. Voici où repérer ces infiltrations et exfiltrations.

Fenêtres

Assurez-vous que toutes les fenêtres sont bien fermées. Les verrous des fenêtres à battants doivent être enclenchés. La moitié supérieure d'une fenêtre à guillotine doit être complètement remontée. Faites réparer tout problème mécanique avec ces fenêtres. Si elles sont très anciennes et que vous n'êtes pas prêts à les changer, recouvrez-les d'une pellicule de plastique pour l'hiver.

Portes

Les coupe-bise des portes extérieures sont souvent absents ou endommagés. Celui sur le seuil est souvent usé ou mal ajusté. Procurez-vous les bons produits en quincaillerie et profitez d'une journée moins froide pour les installer. Il se peut aussi que la porte ou son cadre soient de travers, ce qui crée des interstices sur le pourtour. Faites appel à un installateur de portes et fenêtres pour faire les ajustements. 

Le long des murs

Dans les maisons d'un certain âge et celles qui sont mal construites, l'air froid se faufile à la jonction des murs avec les planchers. Appliquez un scellant le long des moulures. Retirez les plinthes chauffantes et scellez la jonction entre le mur et le plancher.

La quantité d'isolant dans les combles (le grenier)... (Photo Thinkstock) - image 3.0

Agrandir

La quantité d'isolant dans les combles (le grenier) peut aisément être augmentée pour atteindre les standards d'aujourd'hui.

Photo Thinkstock

La solive de rive

La structure des planchers et des plafonds s'accroche à une solive de rive qui fait tout le tour de la maison. Au sous-sol, elle se trouve au sommet du mur. Il y a souvent des infiltrations d'air dans cet assemblage. Faites gicler à l'uréthane la solive de rive; du même coup, elle deviendra étanche et isolée.

Isolation

Une fois qu'on a réglé les principaux problèmes d'étanchéité, on peut s'attaquer à l'isolation. Il s'agit d'ajouter dans les murs et plafonds une matière isolante qui retardera les transferts de chaleur. Dans une maison existante, il n'est pas toujours facile d'améliorer l'isolation, puisque les murs finis sont déjà en place. Les cavités qui peuvent être remplies d'isolant ne sont pas facilement accessibles. Voici ce qui peut être fait.

Combles

La quantité d'isolant dans les combles (le grenier) peut aisément être augmentée pour atteindre les standards d'aujourd'hui. Il suffit d'ajouter de l'isolant en matelas ou de faire distribuer de l'isolant cellulosique. Attention de ne pas obstruer les soffites (entrées d'air latérales du toit) en faisant ces ajouts.

Sous-sol

S'il y a peu ou pas d'isolation sur les fondations au sous-sol, profitez-en pour isoler celui-ci et finir les murs. Le plus simple est de faire recouvrir le béton des fondations de polyuréthane giclé. Pour ce matériau et tous les autres, assurez-vous d'être conseillé par un professionnel, pour éviter des problèmes de condensation ou de rétention d'humidité qui peuvent provoquer l'apparition de moisissures. 

Murs

Si vous rénovez une pièce, faites dégarnir au complet les murs qui donnent sur l'extérieur. Remplissez les cavités d'isolant en matelas, couvrez les murs de plaques de polystyrène (bleu ou rose), déployez une pellicule pare-vapeur, puis installez le gypse.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer