Cuisine désuète ou rénovée?

La cuisine est de loin la pièce la... (Photo Thinkstock)

Agrandir

La cuisine est de loin la pièce la plus coûteuse à rénover.

Photo Thinkstock

André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

La cuisine est-elle désuète, maquillée pour la revente ou a-t-elle été entièrement rénovée? Voici comment reconnaître l'état de cette pièce.

De toutes les pièces d'une maison, la cuisine est de loin la plus coûteuse à rénover. On peut facilement y engloutir plus de 20 000 $. Lorsqu'on magasine pour une propriété, il est important de pouvoir faire la distinction entre une cuisine qui a été complètement rénovée et une qui ne l'a été qu'en surface.

Les photos très léchées des sites internet des agences immobilières peuvent facilement induire en erreur les acheteurs sur la condition réelle de cette pièce si centrale dans la vie de tous les jours.

Au moment de mettre leur maison en vente, les propriétaires se font conseiller d'investir autour de 1000 $ pour rajeunir l'apparence de leur cuisine. On peinture les caissons, on change les comptoirs, on remplace les poignées de porte et on installe une hotte de cuisinière en inox.

L'inspection préachat révélera tous les défauts fonctionnels d'une cuisine, de la plomberie en passant par l'électricité et la ventilation. L'inspecteur ne s'attardera pas sur les considérations esthétiques et sur les choix de matériaux, haut ou bas de gamme. L'acheteur doit donc ouvrir bien grand les yeux et poser les bonnes questions, pour éviter d'être désenchanté plus tard, en réalisant que la cuisine a été rénovée rapidement, avec des matériaux peu chers.

Comptoirs

Les surfaces de comptoirs doivent être libres de défauts qui permettraient à l'eau de les endommager encore plus. Les comptoirs en laminé prémoulé sont très durables, à la condition que les coupes à angles de 45 degrés soient jointes à la perfection. Les comptoirs de carreaux de porcelaine ou de céramique ont tendance à voir leurs joints de coulis se salir et s'endommager. Les surfaces en quartz ou en granit sont les plus coûteuses, mais sont aussi celles qui résistent le mieux aux expositions à l'eau et à la chaleur.

Caissons

Les vieilles armoires de cuisine en bois résistent bien à l'usure du temps. Un coup de peinture, des poignées de facture contemporaine, et les voilà rajeunies. Cependant, les pentures demeurent apparentes et les tiroirs peuvent vous tomber sur les orteils. Sur les très abordables armoires de mélamine, les bandes de chant des portes finissent souvent par se décoller. Dans une cuisine rénovée, vérifiez la mécanique de toutes les portes et de tous les tiroirs et scrutez les environs de l'évier à la recherche de dommages causés par l'eau.

Ventilation

Pour vérifier l'efficacité d'une hotte de cuisinière, on la met en marche et on place un bout de papier essuie-tout près des filtres. Le papier doit être aussitôt aspiré vers le haut. La hotte doit nécessairement diriger l'air vicié vers l'extérieur. Les filtres peuvent capter certaines graisses, mais sans sortie vers l'extérieur, toutes les odeurs et vapeurs de cuisson se répandront dans la maison.

Électricité

Trop souvent, des cuisines sont rénovées sans que des circuits électriques soient ajoutés. On se retrouve à surcharger les mêmes prises avec la cafetière, le grille-pain, la bouilloire et le four à micro-ondes. La proximité de l'eau et l'intensité élevée du courant requis par certains appareils font en sorte que dans la cuisine, toutes les prises doivent absolument être mises à la terre. Celles à proximité de l'évier doivent également être protégées par un disjoncteur ultrasensible à même la prise (DDFT, ou CGFI en anglais), qu'on reconnaît par son bouton «Reset».

Plomberie

La plomberie en acier est considérée comme désuète. Elle rouille de l'intérieur et finit par s'obstruer, que les tuyaux servent à l'alimentation en eau ou à l'évacuation des eaux grises. En jetant un coup d'oeil sous l'évier de la cuisine, l'inspecteur vérifiera aussi la présence de valves pour couper l'eau, le temps de changer ou de réparer un robinet, et la bonne configuration de la trajectoire des conduits d'évacuation.

Plancher 

Les planchers de bois peuvent tout à fait convenir aux cuisines, mais seulement si on ne les lave pas à grande eau et on ne les expose pas à des fuites en provenance de la plomberie ou de la porte d'un réfrigérateur. Dans beaucoup de cuisines, les carreaux de céramique du plancher sont fissurés, en raison d'une pose maladroite sur un sous-plancher qui n'est pas suffisamment rigide. La mode actuelle est aux planches de vinyle qui imitent le bois. Ces produits sont abordables et faciles à installer, mais les minces languettes des joints entre les planches pourraient céder sous le poids d'un meuble en déplacement.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer