Monsieur l'inspecteur: cohabiter avec des rongeurs

Les souris se faufilent par les moindres trous... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Les souris se faufilent par les moindres trous dans les murs et les placards à la recherche d'aliments facilement accessibles.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont
La Presse

Quand on devient propriétaire, ce n'est pas pour se retrouver avec des colocataires indésirables, qui dévalisent le garde-manger la nuit et nous donnent la frousse à chaque face-à-face.

Dans presque tous les cas d'intrusion de rats,... (Photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

Dans presque tous les cas d'intrusion de rats, c'est la présence de vieille plomberie d'eaux usées endommagée qui est en cause.

Photo Thinkstock

Les souris et les rats mangent nos aliments et ceux de nos animaux de compagnie. Ils laissent des excréments et de l'urine un peu partout. Ils se sentent chez eux, même s'ils ne contribuent pas du tout aux paiements d'hypothèque. Comment prévenir cette cohabitation qui peut virer au cauchemar ?

En contexte de transaction immobilière, le propriétaire vendeur a tout intérêt à déclarer la présence de rongeurs chez lui, que l'invasion soit récente ou qu'elle remonte à plusieurs années. En admettant le problème, il ne s'agira plus d'un vice caché.

La rubrique D11 du formulaire Déclaration du vendeur de l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OAICQ) porte spécifiquement sur les insectes et animaux nuisibles. Le vendeur doit déclarer s'il y a ou s'il y a eu présence d'insectes ou de vermine et spécifier s'il a eu recours à un exterminateur professionnel.

Certains vendeurs déclareront la présence saisonnière de quelques fourmis. D'autres iront jusqu'à taire un problème de rats, pour ne pas rebuter de possibles acheteurs. Peu importe l'information fournie par les vendeurs, l'inspecteur en préachat doit toujours chercher les portes d'entrée pour les animaux indésirables et les signes de leur activité à l'intérieur.

SOURIS

Les souris laissent des excréments noirs à la forme de grains de riz sous les éviers, derrière la cuisinière et le réfrigérateur ou dans le garde-manger. Elles se faufilent par les moindres trous dans les murs et les placards, empruntant les mêmes chemins que la plomberie pour passer d'un étage à l'autre. L'huile de leur pelage peut noircir les endroits qu'elles fréquentent assidûment.

Ces petits rongeurs sont à la recherche d'aliments facilement accessibles. L'automne, ils cherchent aussi à entrer pour se réchauffer.

Il est tout à fait inutile de boucher des trous à l'intérieur de la maison, affirme l'expert en gestion parasitaire et fumigation Yves Surprenant. Colmater les ouvertures à l'extérieur est la démarche la plus importante pour régler le problème de manière définitive, dit-il.

Les souris peuvent facilement grimper sur plusieurs étages de brique ou de crépi. Elles circulent aisément sur des fils électriques. On doit donc chercher les ouvertures même en hauteur.

« Les souris passent par des trous aussi petits qu'un 10 sous. Si la tête passe, le reste passe», laisse entendre M. Surprenant.

Par où entrent les souris ?

  • Trous dans la maçonnerie
  • Ouvertures sous les balcons
  • Chantepleures sans grillage
  • Vides le long de conduites (gaz, électricité, ventilation ou autre)
  • Interstices à la jonction du mur et du toit

RATS

Les rats rongent les matériaux, émettent des cris, mangent les aliments et laissent des excréments noirs du format d'une céréale de riz soufflé. Ils sont actifs surtout la nuit, mais n'ont aucune gêne à se promener en plein jour.

Dans presque tous les cas d'intrusion de rats, c'est la présence de vieille plomberie d'eaux usées endommagée qui est en cause. Les rats vivent dans les égouts. Si, au hasard de leurs promenades, ils découvrent une conduite qui mène à de la chaleur et des aliments, ils s'y aventurent.

Oui, les rats peuvent entrer par une toilette !

« Ça arrive. Le tuyau entre la maison et l'égout collecteur est sec la plupart du temps. S'il n'y a pas de clapet antiretour, le rat peut passer», laisse entendre M.Surprenant.

Ces visiteurs à quatre pattes se présentent souvent à la suite de travaux d'excavation dans la rue ou de remplacement de vieille plomberie à l'intérieur. Ils pénètrent par une conduite désuète qui a été laissée en place sans avoir été bouchée. On peut repérer cette porte d'entrée à l'aide d'un test de fumée.

Les rats peuvent aussi provenir des sous-sols des propriétés voisines. Si on bouche les trous qui permettent de circuler d'un sous-sol à l'autre, les rats grugeront les matériaux pour essayer de revenir. Personne n'a envie d'acheter une propriété en sachant qu'il devra inciter ses futurs voisins à entreprendre une démarche d'extermination.

Si les signes découverts en inspection vont à l'encontre des propos rassurants des vendeurs, alors demandez l'avis d'un exterminateur.

Les rongeurs peuvent contaminer vos provisions, salir vos effets personnels et ruiner votre santé mentale. N'emménagez pas avec eux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer