Mon rangement est plus grand que le tien !

« Dans les villes, on est de plus en... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

« Dans les villes, on est de plus en plus serré », affirme Julien Carcaly, jeune entrepreneur de 31 ans derrière TwiZimo.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec Airbnb, on loue des appartements aux quatre coins du monde. Et si, selon le même principe, on pouvait louer un espace de rangement tout près de chez soi ? C'est exactement l'idée de la nouvelle plateforme collaborative TwiZimo, qui permet la location d'espace entre particuliers pour l'entreposage.

Le fonctionnement est simple : les gens qui disposent d'un excédent de place partagent leurs mètres carrés avec ceux qui en manquent, moyennant rémunération. « Dans les villes, on est de plus en plus serré, affirme Julien Carcaly, jeune entrepreneur de 31 ans derrière TwiZimo. Et certaines personnes ont beaucoup d'espace inutilisé, qui ne sert à rien. »

La plateforme a été mise sur pied il y a six mois, et est pleinement opérationnelle depuis trois ou quatre mois. Jusqu'à maintenant, une centaine de personnes y sont inscrites. Toutefois, nuance M. Carcaly, les membres sont surtout des gens qui cherchent un espace de rangement. « C'est bien, parce qu'il y a de la demande, se réjouit-il. Maintenant, il manque de l'offre. » 

Pour les hôtes, il s'agit d'une façon simple de ramasser un peu d'argent pour rembourser l'hypothèque, par exemple, ou se payer un bon restaurant.

Si TwiZimo représente une première chez nous, d'autres initiatives du genre existent ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis (roost.com, dans la région de San Francisco) et en Europe (jestocke.com, en France). « Il faut savoir que le boom de l'économie collaborative a été beaucoup plus important en Europe qu'en Amérique du Nord, certainement à cause de la crise qui a frappé ce continent de plein fouet », avance M. Carcaly.

RECRÉER LES LIENS SOCIAUX

Entrepreneur dans l'âme, le Français d'origine et Québécois d'adoption avait l'intention de créer une entreprise depuis longtemps. « Et je voulais absolument que ce soit quelque chose d'utile pour les gens », précise-t-il. Avec TwiZimo, Julien Carcaly souhaite contribuer, à sa façon, à retisser les liens sociaux qui forgent un esprit de communauté. « Je voulais créer une plateforme où les gens peuvent échanger des services entre eux de façon complètement sécurisée, et aussi qu'ils puissent se parler », dit-il, déplorant au passage la dissolution des liens sociaux dans nos vies modernes.

Outre la location d'appartements, les tentacules de l'économie du partage s'étendent aujourd'hui à de nombreux domaines. Et cette forme d'entraide représente l'avenir, croit Julien Carcaly. « Le plus grand avantage de l'économie collaborative, c'est qu'en tant qu'individu, on peut jouer son rôle d'aider son prochain, son voisin ou les gens qui sont autour de chez soi, soutient-il. C'est aussi avoir un rôle de minientrepreneur. » D'ailleurs, il donne lui-même l'exemple : chez lui, il loue un espace de 25 pi2 au coût de 50 $ par mois. D'autres volontaires ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer