Quand fixer les meubles au mur?

Il y a quelques semaines, le géant suédois du meuble IKEA a annoncé qu'il... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Il y a quelques semaines, le géant suédois du meuble IKEA a annoncé qu'il fournirait gratuitement à ses clients américains des kits pour fixer plus solidement certains meubles au mur, à la suite du décès de deux enfants, écrasés par une armoire MALM. Il s'agit surtout d'un rappel aux consommateurs, puisque ces fixations étaient déjà fournies à l'achat.

Quels meubles méritent d'être fixés au mur et qui est responsable de leur chute? Avant de montrer du doigt les fabricants, il faut d'abord se poser la question suivante: «Est-ce que le meuble a été bien assemblé et adéquatement sécurisé?» Malheureusement, la réponse est trop souvent non.

Selon le site Canadiens en santé, une série de mesures simples permet de réduire considérablement les risques qu'un meuble bascule. La principale est de fixer solidement les meubles au mur. Bon nombre de fabricants fournissent déjà les ancrages à l'achat, mais cette dernière étape est souvent délaissée. Il faut aussi vérifier régulièrement la stabilité et l'ancrage des meubles de la maison et ne pas les surcharger. On insiste également sur l'importance de respecter l'usage prévu par le fabricant lors de la conception: des meubles adaptés pour les enfants sont plus bas et plus stables, ceux conçus pour des téléviseurs sont capables de porter des charges plus lourdes, etc.

«La première responsabilité revient au citoyen qui achète un produit et l'assemble, souligne Gilles Cloutier, designer industriel et professeur à l'École nationale du meuble. Si on prend les meubles IKEA, pour ne nommer que ceux-ci, ce ne sont pas de mauvais produits. Mais ils doivent absolument être assemblés comme l'indique le manuel.»

Il cite en exemple l'impressionnante quantité de clous que le fabricant demande d'utiliser pour fixer l'arrière d'un meuble. «Le petit fond à clouer, un morceau d'apparence anodine, est au contraire le plus important. C'est lui qui assure que les diagonales du meuble sont maintenues. S'il est absent ou fixé qu'avec quelques clous seulement, le meuble perd son orthogonalité. Il devient alors un meuble dangereux.» Les meubles à assembler sont présentés dans leur plus simple expression et chaque pièce est donc essentielle pour obtenir un meuble solide et sécuritaire. Le spécialiste rappelle également qu'il n'existe pas de normes pour la fabrication de meubles, sauf pour les lits de bébés.

Aux États-Unis, pour mieux guider les consommateurs, la Consumer Product Safety Commission (CPSC) précise que la hauteur de la commode d'un enfant ne devrait pas excéder 62 centimètres, au-delà desquels elle devra être fixée au mur. Pour les adultes, une commode de plus de 73 centimètres devrait elle aussi être fixée au mur.

Au Canada, 70% des incidents de basculement d'un téléviseur impliquaient des enfants de 1 à 3 ans. Aux États-Unis, on enregistre un décès d'enfant toutes les deux semaines des suites de la chute d'un meuble, et 71 sont blessés chaque jour.

Sources: Canadiens en santé, Consumer Product Safety Commission.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer