Peut-on installer une corde à linge partout?

Elle permet de faire des économies d'énergie et également de donner une odeur... (PHOTO ROBERT MAILLOUX, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT MAILLOUX, ARCHIVES LA PRESSE

Elle permet de faire des économies d'énergie et également de donner une odeur de fraîcheur aux vêtements qu'aucun produit ménager ne peut égaler. Si la corde à linge fait depuis toujours partie du paysage estival québécois, elle n'est toutefois pas la bienvenue partout.

Avis aux adeptes du séchage extérieur: certains syndicats de copropriétés ainsi que certains arrondissements et municipalités interdisent ou restreignent l'installation de corde à linge et même de séchoirs amovibles sur le balcon. Ainsi, avant de se porter acquéreur d'un condo, mieux vaut prendre connaissance de la déclaration de copropriété et des règlements municipaux de l'endroit où l'on s'apprête à déménager.

«Ça fait partie du contrat d'achat d'un condominium, rappelle Michèle Bérard, vice-présidente de l'Association des syndicats de copropriété du Québec (ASCQ). Le document doit être lu avant même de faire l'achat.» En procédant de cette façon, on évite les mauvaises surprises ou encore les conflits avec les autres copropriétaires qui peuvent ne pas apprécier de voir des sous-vêtements accrochés sur le balcon. Les questions d'esthétisme et d'uniformité des façades comptent parmi les raisons les plus fréquemment évoquées pour interdire la corde et le séchoir à linge.

Autre élément à prendre en considération: les règlements municipaux. À Montréal, chaque arrondissement peut décider ou non d'imposer des restrictions. Par exemple, le Plateau-Mont-Royal, Rosemont-La Petite-Patrie, le Sud-Ouest et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension permettent l'usage de la corde à linge. De façon générale, ces arrondissements exigent toutefois que la corde n'entrave pas la voie publique et qu'elle ne soit pas accrochée à un poteau appartenant à Hydro-Québec ou à la Ville.

À Outremont, elles sont interdites à l'avant des maisons et en cour latérale, mais permises à l'arrière. Même chose du côté d'Anjou, à l'exception du secteur Anjou-sur-le-Lac où seuls les séchoirs portatifs sont autorisés. L'arrondissement de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève permet aussi l'installation de cordes à linge dans les cours arrière seulement, mais pas sur tout son territoire.

Pour sa part, la ville de Westmount n'impose aucune restriction, alors que Saint-Lambert, sur la Rive-Sud, en permet seulement l'usage dans les cours situées à l'arrière.

Par ailleurs, même si elle permet de faire une grande économie d'énergie, Hydro-Québec n'apprécie pas que l'on se serve de son équipement pour installer une corde à linge. «Pour des raisons de sécurité, il est interdit d'installer quoi que ce soit sur les poteaux sans consentement d'Hydro-Québec, mentionne Patrice Lavoie, porte-parole de la société d'État. Par ailleurs, porter atteinte à l'intégrité d'un poteau diminue grandement la durée de vie utile de celui-ci.»

Ainsi, avant d'étendre sa brassée, mieux vaut vérifier sur quoi sa corde à linge est accrochée.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Une cour dans la maison

    Cour

    Une cour dans la maison

    Sur son terrain restreint, dans le Plateau-Mont-Royal, à Montréal, un couple avec deux enfants a autoconstruit sa propriété autour d'une petite cour... »

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer