Vie de quartier: l'option Verdun

Ce n'est plus un secret pour personne, Verdun... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Ce n'est plus un secret pour personne, Verdun a du charme à revendre.

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien McEvoy
La Presse

On est aujourd'hui bien loin du quartier ouvrier du début du XXe siècle. À Verdun, dans le sud-ouest de l'île de Montréal, l'embourgeoisement a débuté depuis un certain temps déjà. Mais dans cet ancien village dont les origines remontent aux débuts de la colonie, certains écarts de richesse persistent. Rien n'est parfait.

On peut par contre aisément comprendre les gens de vouloir y habiter: plus de 15 km de berges sur le Saint-Laurent, trois stations de métro, des commerçants dynamiques, voilà quelques-uns des attraits de l'endroit. Ce n'est plus un secret pour personne, Verdun a du charme à revendre. Côté immobilier, donc, le mot s'est passé, les prix ont monté. Peut-on encore y faire de bonnes affaires?

Si on se fie à l'histoire de Xavier Brunelle, la réponse est oui. Ce guide touristique de 38 ans nous raconte pourquoi il a choisi l'arrondissement.

Quand avez-vous acheté?

Je suis devenu propriétaire en avril, après avoir visité cinq propriétés. J'ai payé 213 500 $ pour un condo de 770 pi2 avec une chambre fermée. C'est situé à l'entrée de Verdun, là où la rue Wellington commence et où elle croise le boulevard LaSalle.

Pourquoi Verdun?

En raison de mon travail, je dors très peu de nuits à Montréal dans une année. J'ai habité sur le Plateau pendant longtemps et finalement, je suis allé vivre chez mon père à Griffintown pour arrêter de payer un loyer qui commençait à être cher. Comme j'avais mis de l'argent de côté, j'ai décidé d'investir dans quelque chose que je pourrais un jour louer ou habiter, je n'étais pas certain. Je cherchais dans le coin du canal de Lachine, du fleuve Saint-Laurent, c'est la zone qui m'intéressait, notamment en raison du développement qui aura lieu ici lorsque l'échangeur Turcot sera rebâti.

Décrivez trois choses que vous aimez du quartier.

Pour le moment, ce que j'apprécie le plus, c'est le fleuve, que je trouve incroyable et qui est juste à côté. Il y a aussi tous les petits commerces, cafés et restaurants, qui viennent d'ouvrir et qui apportent une belle énergie. Il y en a moins qu'ailleurs, mais ils sont sympathiques, et ils sont rue Wellington, généralement, soit juste à côté de la maison. Le fait d'être proche du centre-ville tout en étant dans un coin très tranquille est aussi un aspect qui me plaît beaucoup.

Des choses que vous aimez moins?

Je n'ai pas vraiment vu d'inconvénients jusqu'à maintenant, peut-être que je n'y habite pas depuis suffisamment longtemps! Il n'y a rien qui me déplaît. J'ai accès à tout, il y a des métros proches, vraiment, je ne sais pas!

À Verdun, on trouve plus de 15 kilomètres... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

À Verdun, on trouve plus de 15 kilomètres de berges sur le fleuve Saint-Laurent.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le mot de la courtière

C'est grâce à Héloïse Nicolas, courtière chez Keller Williams Urbain, que Xavier Brunelle a pu dénicher le condo qui lui convient. 

«Il a fait un très bon achat, précise-t-elle d'emblée. Verdun, c'est la belle option pas trop chère si on compare avec le Sud-Ouest ou Rosemont. C'est très accessible en transports en commun, on va y inaugurer une plage publique l'an prochain, on peut y pratiquer beaucoup de sports, il y a une belle vie de quartier. C'est aussi un quartier de choix pour les nouveaux parents.»

La courtière dit envoyer ses clients à Verdun pour une multitude de raisons, notamment puisque le métro y est facile d'accès ou encore parce que les prix y sont moins élevés que dans des quartiers comme Pointe-Saint-Charles ou Saint-Henri. 

«Il y a pas mal de gens qui choisissent Verdun car ils aiment bien l'ouest de la ville, mais ils n'ont pas les moyens de se payer quelque chose près du canal de Lachine», souligne-t-elle.

Xavier Brunelle... (Photo David Boily, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Xavier Brunelle

Photo David Boily, La Presse

En chiffres

VENTES RÉSIDENTIELLES AU 2e TRIMESTRE DE 2016 *

Le Sud-Ouest: 457 (+ 3 %)

Île de Montréal: 5031 (+ 1 %)

PRIX MÉDIAN AU 2e TRIMESTRE DE 2016 *

> Maisons unifamiliales

Le Sud-Ouest: 482 450 $ (+ 13 %)

Île de Montréal: 415 000 $ (+ 5 %)

> Copropriétés

Le Sud-Ouest: 290 000 $ (+ 5 %)

Île de Montréal: 283 000 $ (+ 2 %)

> Plex (2 à 5 logements)

Le Sud-Ouest: 469 500 % (+ 7 %)

Île de Montréal: 490 000 $ (+ 4 %)

_______________________________________________________________________________

Source: Fédération des chambres immobilières du Québec par l'entremise du système Centris. Les données incluent l'arrondissement du Sud-Ouest et Verdun.

* Données par rapport à la même période l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer