Saint-Hubert: le secret le moins bien gardé de la Rive-Sud

Saint-Hubert est devenu une destination prisée par les... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Saint-Hubert est devenu une destination prisée par les jeunes premiers acheteurs qui y voient l'occasion de mettre un pied dans le marché de l'immobilier, tout en restant dans la première couronne de Montréal.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Premiers acheteurs d'une maison unifamiliale? Vous avez fait votre deuil d'une résidence dans l'île de Montréal pas trop loin d'une station de métro car votre budget est de «seulement» 300 000 $? Eh bien, avant de songer à l'exil vers la deuxième, voire la troisième couronne de la métropole, un détour par Saint-Hubert - l'arrondissement de Longueuil, pas le restaurant -, pourrait bien modifier vos plans.

Secret le moins bien gardé de la Rive-Sud, Saint-Hubert est devenu une destination prisée par les jeunes premiers acheteurs qui y voient l'occasion de mettre un pied dans le marché de l'immobilier, tout en restant dans la première couronne de Montréal avec tous les avantages que cela comporte.

Et ces avantages sont nombreux: accès à l'île de Montréal le matin sans passer par les ponts Jacques-Cartier ou Champlain, multitude de services, terrains d'une grande superficie et, surtout, des prix moins élevés que ses voisins Saint-Lambert, Brossard et le Vieux-Longueuil.

Le choix de... Marie-Ève Durette et Justin Frappier

Marie-Ève Durette et Justin Frappier viennent tout juste d'emménager dans leur première maison. Ils nous expliquent ce qui les a amenés vers Saint-Hubert.

Où habitiez-vous avant de déménager à Saint-Hubert pour votre première demeure et pourquoi avoir choisi l'endroit?

J'habitais à Brossard et Justin à Greenfield Park. Nous avons cherché un peu partout sur la Rive-Sud, mais surtout à ces deux endroits. Sans rien trouver pour ce que nous étions prêts à acheter. À Saint-Hubert, nous avons vu qu'il y avait plus de maisons rénovées et avec un plus grand terrain qu'ailleurs. Nous considérions que nous en avions plus pour notre argent.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus de l'endroit?

Ça commence à être beaucoup plus dynamique. Les grandes enseignes y sont présentes, mais aussi de plus en plus de petits commerces de proximité qui ouvrent. Il y a aussi un aspect central qui est intéressant, surtout pour les transports. La facilité d'accès aux autoroutes et à l'île de Montréal est aussi un avantage. De nombreux jolis parcs s'y trouvent, dont celui de la Cité.

Qu'est-ce qui vous plaît moins?

Nous voyons une différence dans l'entretien des rues et des infrastructures si l'on compare avec les villes environnantes, dont celles que nous connaissons le mieux, comme Brossard et Greenfield Park. Il manque une certaine forme d'esthétisme.

Premiers acheteurs d'une maison unifamiliale?... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Le mot du courtier

Denis Gauvin est courtier immobilier chez Royal LePage. Selon lui, Saint-Hubert représente le marché le moins cher en ce moment. «Ce n'est plus vrai que Sainte-Julie est moins chère. [...] À Saint-Hubert, il y a encore beaucoup de maisons des années 70 à 90 qui se vendent entre 275 000 et 300 000 $. Des maisons qui se vendent entre 325 000 et 375 000 $ ailleurs, comme à Brossard, par exemple. Et elles sont 75 000 $ moins cher qu'à Saint-Lambert et Boucherville. Et je pense que les prix vont rester stables encore un certain temps, car la demande est forte, mais l'offre aussi.»

«Beaucoup de premiers acheteurs viennent de Montréal, dit M. Gauvin, qui vend des demeures sur la Rive-Sud depuis 27 ans. En fait, je dirais que pour les maisons de 300 000 $ et moins, 80 % des premiers acheteurs proviennent de la ville. Ils ont de 25 à 35 ans et veulent une maison avec un plus grand terrain pour les enfants. Ils constituent une grande partie de la clientèle. [...] Pour eux, c'est assez central comme emplacement et l'offre de services est tellement élevée.»

Ventes résidentielles au 1er trimestre de 2016 

Saint-Hubert: 281 (+ 15 %)

Région métropolitaine de Montréal: 10 601 (+ 10 %)

Prix médian pour les 12 derniers mois 

MAISONS UNIFAMILIALES

Saint-Hubert: 260 000 $ (+ 3 %)

Région métropolitaine de Montréal: 290 000 $ (+ 2 %)

COPROPRIÉTÉS

Saint-Hubert: 178 250 $ (+ 1 %)

Région métropolitaine de Montréal: 237 000 $ (+ 2 %)

_______________________________________________________________________________

Source: Fédération des chambres immobilières du Québec, par l'entremise du système Centris.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer