On a testé: Keurig, une capsule pour six personnes

La gamme 2.0 de Keurig propose trois modèles,... (Photo fournie par Keurig)

Agrandir

La gamme 2.0 de Keurig propose trois modèles, dont le K500 (photo), qu'on peut se procurer pour 189,99$. Comme d'habitude, côté construction, on reste chez Keurig à un niveau supérieur de la gamme moyenne.

Photo fournie par Keurig

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alexis Le Marec

Collaboration spéciale

La Presse

Comment profiter d'une machine à capsule en famille ou à plusieurs? Keurig a peut-être trouvé la solution avec une machine à café aux capsules format XXL.

Le grand défaut des machines à capsule, outre le prix de revient supérieur, réside dans ses doses individuelles, comparativement aux cafetières traditionnelles, capables de combler plusieurs personnes en même temps.

La gamme Keurig 2.0 se veut une solution de rechange en proposant des capsules plus grandes, façon format familial. Le fonctionnement est toujours simple: on met la carafe livrée avec la machine en contact avec sa base. Il reste alors à choisir le nombre de tasses à infuser sur l'écran tactile, et le remplissage se déroule en un peu moins de 3 minutes. Bien sûr, cette cafetière peut également accueillir les capsules individuelles traditionnelles. Dans ce cas, elle ne se distingue en rien de la machine à café Keurig que nous avions testée plus tôt cette année.

Trois modèles

La gamme 2.0 propose trois modèles: K300, K400 (celui qui a été testé pour cet article) et K500. Leur différence tient surtout dans le nombre de formats d'infusion proposés, dans la capacité du réservoir et dans la qualité de l'écran rétroéclairé.

Côté saveurs, une force de Keurig est de pouvoir proposer des cafés venant de différentes marques, comme Van Houtte, Starbuck et, nouveauté, même le McCafé de McDonald's.

Côté construction, on reste comme d'habitude chez Keurig dans le niveau supérieur de la gamme moyenne. C'est une machine très bien construite pour un prix raisonnable, mais dont les plastiques ne sont pas d'aussi bonne qualité que dans les modèles plus chers. Si l'on peut passer très facilement sur ce point, cette cafetière a néanmoins deux défauts. D'abord, le réservoir d'eau n'est pas assez grand et doit être rempli à chaque utilisation. Ensuite, la carafe étant en plastique, il n'y a pas de système pour garder le café chaud.

Avec une capsule qui revient à 1,72$ pour quatre à six cafés, comparativement à 0,74$ pour une capsule ordinaire, Keurig parvient ainsi à ne pas cannibaliser les ventes de capsules individuelles.

Au final, c'est une machine intéressante pour le prix de revient de plusieurs cafés, en dessous des capsules individuelles. Il vient même flirter avec celui d'un café moulu, à 0,31$.

Keurig 2.0 K300 - 139,99$

Keurig 2.0 K400 - 159,99$

Keurig 2.0 K500 - 189,99$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer