Électroménagers connectés: patience avant de se brancher

Si le réfrigérateur «branché» offre quelques atouts attrayants... (Photos fournie par Samsung)

Agrandir

Si le réfrigérateur «branché» offre quelques atouts attrayants et une consommation réduite d'électricité, il n'y a aucun intérêt à acheter la laveuse dite intelligente actuellement offerte sur le marché canadien.

Photos fournie par Samsung

Alexis Le Marec

Collaboration spéciale

La Presse

Une laveuse que l'on démarre à distance? Un réfrigérateur qui affiche des recettes jusqu'à la météo? Les électroménagers connectés sont assurément tournés vers le futur, mais sont-ils vraiment intéressants?

Au Canada, l'émergence d'électroménagers connectés est en marche... mais lentement. Si le premier réfrigérateur connecté a fait son apparition l'an dernier, il en va autrement des laveuses connectées, aux fonctionnalités beaucoup plus limitées. Bien sûr, dans cette course, les coréens LG et Samsung ont encore une fois pris le plus d'avance sur la scène mondiale. La situation est toutefois différente au Canada, où seul Samsung a pour l'instant lancé quelques produits. Néanmoins, certains électroménagers connectés offrent déjà un avantage dont on parle peu, leur consommation d'électricité réduite de 30 à 40%.

Un réfrigérateur pas très intelligent

Le seul réfrigérateur disponible sur le marché canadien est celui de Samsung. D'abord affiché à 3000$, son prix a déjà baissé de 600$ depuis l'an dernier. Son écran de 8 pouces permet d'afficher des courriels, des recettes de cuisine ou des notes pour vos proches. Il peut même signaler qu'un produit arrive à sa date de péremption, à la condition que les données aient été entrées manuellement au préalable pour chaque produit. Même si ce réfrigérateur est construit solidement, l'intégration de l'écran s'est faite au détriment de quelques séparations de compartiments, en comparaison avec un modèle standard Samsung affiché au même prix.

Par contre, sa consommation électrique est annoncée à un peu plus de 560 kWh par an, ce qui est 200 kWh de moins qu'un réfrigérateur classique.

Malgré son prix, ce réfrigérateur de nouvelle génération est attrayant à cause de l'économie d'électricité promise à long terme. Il manque certes un compartiment pour les canettes, mais la plupart des réfrigérateurs n'en offrent pas non plus.

Des laveuses trop peu évoluées

Samsung propose trois modèles de laveusse dites intelligentes, mais qui proposent en réalité seulement l'application Smart Care, qui permet de trouver des solutions pour réparer la machine en cas de problème. À modèle équivalent, il faudra allonger au minimum 250$ supplémentaires pour une application de réparation, sur une machine construite pour durer des années sans soucis, ce qui est pour le moins paradoxal.

Ces laveuses ne présentent aucun intérêt à l'achat, surtout qu'elles consomment autant qu'une laveuse traditionnelle.

Samsung a pourtant bien une gamme de laveuses (Crystal Blue) qui peuvent être mises en marche à partir d'un téléphone. Ces laveuses annoncent également la fin d'un cycle de lavage et peuvent même recevoir et afficher des messages. Malheureusement, cette gamme n'est pas disponible au Canada, pour l'instant.

Il va falloir attendre

Nous vivons actuellement surtout les prémices d'une nouvelle génération d'électroménagers. On peut déplorer l'absence de standards communs avec l'industrie agroalimentaire, comme des codes-barres contenant la date de péremption, ou même des fonctionnalités comme une liste de courses automatique. Le réfrigérateur «branché» relève davantage du gadget, mais son achat ne grèvera pas le budget de la personne qui peut se l'offrir.

Par contre, du côté des laveuses, il n'y a aucun intérêt. Logiquement, il faudra attendre l'an prochain pour voir arriver des appareils offrant des fonctionnalités connectées réellement pertinentes, mais à prix fort, bien sûr.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer