Le design québécois à l'honneur chez Celadon

Fondée en 2004 par le designer d'intérieur Scott... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

Fondée en 2004 par le designer d'intérieur Scott Yetman, la boutique Celadon distribue des marques haut de gamme telles que l'américaine Kelly Wearstler et la britannique Lee Broom, ou les scandinaves Carl Hansen & Son, Gubi et Menu.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Muriel Françoise

Collaboration spéciale

La Presse

La boutique d'ameublement et de décoration Celadon du quartier Griffintown, à Montréal, dévoile la première collection de Celadon Éditions en collaboration avec le designer Simon Johns. Cette nouvelle vitrine du savoir-faire québécois tire de l'ombre des talents d'avant-garde souvent résolus, par manque de marché local, à tenter leur chance à l'étranger.

Après un élan architectural spectaculaire, le quartier du canal de Griffintown poursuit sa mutation et tente de devenir une nouvelle destination de magasinage à Montréal. Le Design District Griffintown, dont le lancement officiel a eu lieu en marge du récent Sommet mondial du design, propose des haltes aux esthètes et curieux. Alors que Must Société, inauguré au printemps 2016, ambitionne de devenir un espace hybride à l'image de la «boutique concept» parisienne Merci, l'adresse de décoration voisine Celadon ouvre ses portes aux designers québécois de la relève grâce à la création de Celadon Éditions.

Galerie du design québécois

On peut maintenant découvrir chez Celadon la collection de mobilier Missisquoi de Simon Johns dans un décor minimaliste. «Nous avons voulu créer une sorte de galerie d'art et offrir ainsi une dimension différente à la boutique au style éclectique qui croise les époques et les influences», raconte Jean-Michel Gadoua, directeur du magasin et vice-président de la Société de développement commercial Les Quartiers du Canal.

L'enseigne, fondée en 2004 par le designer d'intérieur Scott Yetman, distribue des marques haut de gamme telles que l'américaine Kelly Wearstler et la britannique Lee Broom, ou les scandinaves Carl Hansen & Son, Gubi et Menu.

On peut maintenant découvrir chez Celadon la collection... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

On peut maintenant découvrir chez Celadon la collection Missisquoi de Simon Johns et ses tables minérales, amalgames de roche, de frêne teinté noir et de métal plaqué or.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

«Notre but est de faire bénéficier notre clientèle de lignes de design qui ne sont pas disponibles au Québec et pour lesquelles il faut parfois se rendre à New York.»

Parmi les rares éditeurs de design canadien, peu font le choix de mettre en lumière les professionnels du pays, souvent contraints à travailler de façon anonyme pour de grandes chaînes ou à se tourner vers des manufacturiers étrangers, voire à s'expatrier. «Grâce à Instagram, je connais beaucoup de designers au Québec qui décident de partir ou, comme Simon Johns, de travailler de façon indépendante et de s'adresser directement à un autre marché», observe Jean-Michel Gadoua, designer de formation aux commandes de Celadon depuis l'automne 2016.

Tables minérales

Le designer québécois Simon Johns a participé en mai dernier, pour la deuxième fois, au salon d'avant-garde Sight Unseen OFFSITE, à New York, avec sa collection Missisquoi qui tire son nom de la vallée où il vit et travaille. La roche qu'on y trouve détermine l'essence et la forme de tables, à laquelle s'ajoutent du frêne teinté noir, du métal plaqué or et un miroir. Un peu comme les oeuvres en pierre et bois brûlé, brutes et raffinées à la fois, au croisement du design et de l'art qui font en ce moment fureur dans les galeries parisiennes.

Pour l'instant, l'idée derrière Celadon Éditions est de développer une ou deux collections exclusives par an dans les domaines du mobilier, de l'éclairage et de la petite décoration, ainsi que d'éditer occasionnellement un produit indépendamment de celles-ci. La prochaine collection devrait, si tout va bien, voir le jour au printemps prochain. Elle devrait être signée par le designer d'intérieur Guillaume Ménard (Atelier Mainor), peut-être en collaboration avec Jean-Michel Gadoua pour un meuble d'inspiration Memphis.

Un rayonnement du design québécois à l'étranger est aussi en ligne de mire de Celadon Éditions avec une participation à des événements à New York, Miami, Los Angeles, Milan ou Londres. «La scène du design québécois connaît actuellement un renouveau; il y a une très forte relève au Québec, appuie Jean-Michel Gadoua. Nous sommes à un stade où le besoin d'un encadrement se fait sentir. J'aimerais rassembler les designers à l'image de l'esprit de collaboration qui existe à New York depuis cinq ans.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer