Le charme des textiles

  • On aime les teintes neutres? Les lins blancs prennent aussi des textures diverses: froissés, molletonnés, brodés à l'anglaise. (Photo fournie par Élitis)

    Plein écran

    On aime les teintes neutres? Les lins blancs prennent aussi des textures diverses: froissés, molletonnés, brodés à l'anglaise.

    Photo fournie par Élitis

  • 1 / 5
  • Orange, fuchsia, jaune fluo, le style Chanel des années 1950 donne le ton aux tweeds de Dominique Kieffer by Rubelli. (Photo fournie par Rubelli)

    Plein écran

    Orange, fuchsia, jaune fluo, le style Chanel des années 1950 donne le ton aux tweeds de Dominique Kieffer by Rubelli.

    Photo fournie par Rubelli

  • 2 / 5
  • Des couleurs énergisantes, comme ce vert olive d'Élitis, pour les rideaux et le linge de table. (Photo fournie par Élitis)

    Plein écran

    Des couleurs énergisantes, comme ce vert olive d'Élitis, pour les rideaux et le linge de table.

    Photo fournie par Élitis

  • 3 / 5
  • Ce velours de coton matelassé est le modèle phare de la collection de Dominique Kieffer by Rubelli. (Photo fournie par Rubelli)

    Plein écran

    Ce velours de coton matelassé est le modèle phare de la collection de Dominique Kieffer by Rubelli.

    Photo fournie par Rubelli

  • 4 / 5
  • Les coups de pinceau d'artiste agrémenteront les tissus à partir du printemps chez Marimekko. (Photo fournie par Marimekko)

    Plein écran

    Les coups de pinceau d'artiste agrémenteront les tissus à partir du printemps chez Marimekko.

    Photo fournie par Marimekko

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Claudia Guerra

Collaboration spéciale

La Presse

En manque de textures, les décors de 2015 cèdent aux charmes des tissus qui offrent une expérience aussi tactile que visuelle. Place aux faux unis, aux couleurs joyeuses des fibres et aux références ethniques des imprimés.

Les rideaux font un retour. Les tables à café se recouvrent de tissu. Velours tressé, lin chenillé, coton satiné, sérigraphie, grosses mailles... L'art textile sera très en vogue, cette année. La décoration d'intérieur est à la recherche de confort, de volume, de contrastes de styles et d'influences à travers des surfaces polychromes et saillantes.

«On veut avoir une belle sensation au toucher. La tendance était aux matériaux durs comme le bois. Maintenant, on s'intéresse aux textiles pour créer des environnements plus intimes et décontractés», observe Louise Côté, directrice des ventes et du marketing de Télio, division ameublement.

Vive le naturel! 

«Il y a un intérêt pour les fibres naturelles, lié à l'envie de consommer mieux, de se faire plus responsable et équitable », constate Vanessa Sicotte. Les textiles de bambou s'affirment dans le linge de lit, de même que le coton imprimé à la planche (une technique d'impression indienne par bloc de bois). Les tapis en jute feront concurrence au sisal. «La soie sera de toutes les saisons, notamment dans les bordures de rideaux», dit la spécialiste. On l'associe à la laine et au velours.

Le lin gagne en popularité partout dans la maison, y compris dans les chemins de table, qui reviennent au goût du jour, et dans l'habillage des fenêtres. Il arrive aussi dans diverses teintes, du rouge cerise aux pastels, comme le rose champagne, en passant par l'ardoise et le turquoise délavés. «Napperons, gants, torchons... il est beaucoup dans le linge de cuisine, où on voit des motifs excentriques comme des animaux de la ferme très stylisés», ajoute la designer d'intérieur Tamara Robbins Griffith, porte-parole de HomeSense.

Les faux finis 

Les étoffes aux couleurs unies adoptent donc de puissants effets tridimensionnels, des jeux de matières et de lumière, des clairs-obscurs et des éléments graphiques délicats. Les tissus sont brossés, matelassés. Les fils sont parfois tirés et griffés. Le tweed, qu'on peut incorporer dans tous les styles, fait un retour remarqué, et le velours est toujours populaire.

«On lui donne un aspect ancien et usé. On veut un look simple, pas trop guindé, pour une nouvelle génération à la recherche d'une ambiance contemporaine plus relaxe», explique Raymond Télio, président de Télio, division ameublement.

Toujours dans une vision de luxe décontracté, on intègre des fils métalliques or et argent aux fibres comme le lin et la soie afin de créer des contrastes entre brillance et matité, à la manière d'Armani.

Couleurs et motifs à superposer 

Si les tons polaires comme le gris phoque ont la cote, on ne tardera pas à voir apparaître des coloris plus vitaminés et riches, y compris dans le recouvrement. «Manquant de dimension, les décors neutres et minimalistes de beige, de gris et de blanc se font réveiller», dit l'experte en décoration Vanessa Sicotte. Les bleus profonds comme l'indigo seront incontournables, le jaune ensoleillé et l'orangé persistent. Le vert menthe fait un retour, surtout combiné avec le noir et des teintes «bijoux» tel le vert émeraude.

Les nouvelles teintes sont raffinées et chaleureuses: vert olive, bordeaux, marsala (désignée couleur de l'année par Pantone). On les adopte en jouant sur les superpositions, les mélanges et les mariages inattendus.

«À West Elm, on aime agencer différents textiles et nuances plutôt que d'ajouter un accent de couleur, que ce soit dans le séjour ou la chambre à coucher.»

Vanessa Holden
directrice de création

Côté imprimés, à l'opposé des motifs mauresques simples et des treillis, le géométrique prend des allures plus modernes, complexes et répétitives. Incontournable l'été, le thème nautique se fait plus subtil. Dans le linge de maison, lin, coton et mousseline s'inspirent de la Nouvelle-Angleterre ou s'imprègnent d'effets d'aquarelle.

«On verra moins de rayures et d'ombrés, et plus de tie-dye et de shibori», prévoit Vanessa Sicotte. Les feuillages, les palmiers, les bananiers et les fruits exotiques reviennent sur les carpettes, sur des coussins, ou on les jumelle à un tissu uni pour revêtir un fauteuil. Quant aux fleurs, si elles sont toujours surdimensionnées, elles auront des couleurs très contrastées. «Mais elles sont moins à la mode», croit Louise Côté, de Télio.

Ethnique chic et esprit bohème 

Montagne de coussins, lits dépareillés, vivacité de couleurs et d'imprimés... le thème globe-trotter souffle sur la maison grâce à des textiles aux influences ethniques, à l'image de la collection Origines, de Pierre Frey, qui s'est inspiré de l'art aborigène australien.

Les sujets tribaux, tropicaux et safari arriveront vers le printemps, avec des imprimés graphiques de zèbre et de léopard, notamment. Plus bohèmes, les étoffes folkloriques, hippies, les matières usées, les denims et les velours délavés plusieurs fois seront également de la partie.

«Andrew Martin est en plein dans cet esprit. Mais à petite dose. La marque utilisera ses imprimés pour couvrir le dos d'un fauteuil.»

Raymond Télio

Les désormais classiques ikat et navajo sont toujours présents, mais ils s'agencent maintenant avec les suzanis (des broderies typiques d'Asie centrale). Comme elles sont très typées, on les introduit avec prudence, notamment sur des housses de coussin ou dans des cadres. L'Inde apporte ses couleurs vibrantes, ses motifs et ses techniques d'impression, de même que le Mexique. «Ce printemps, le folk art mexicain inspiré par Frida Kahlo sera très fort, avec les contrastes de couleurs qui caractérisent les toiles et le style vestimentaire de l'artiste», observe la décoratrice Vanessa Sicotte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer