L'univers fantaisiste d'Amandine Daviet

  • Inspirée par les gens qui l’entourent, son enfance et même des éléments traditionnels de la culture bretonne, Amandine Daviet crée des personnages expressifs qui semblent tous avoir une histoire à raconter. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Inspirée par les gens qui l’entourent, son enfance et même des éléments traditionnels de la culture bretonne, Amandine Daviet crée des personnages expressifs qui semblent tous avoir une histoire à raconter.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 1 / 5
  • La signature unique des pièces de l’artiste provient d’un travail combinant l’illustration et le modelage céramique. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Plein écran

    La signature unique des pièces de l’artiste provient d’un travail combinant l’illustration et le modelage céramique.

    Photo fournie par Amandine Daviet

  • 2 / 5
  • Après sa formation, Amandine Daviet, d'origine française, a décidé de rester au Québec. Sur la photo, madame et monsieur - boîtes. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Plein écran

    Après sa formation, Amandine Daviet, d'origine française, a décidé de rester au Québec. Sur la photo, madame et monsieur - boîtes.

    Photo fournie par Amandine Daviet

  • 3 / 5
  • À peine sortie de l'école, l'artiste fait déjà parler d'elle. Sur la photo, les clowns - salière - poivrière. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Plein écran

    À peine sortie de l'école, l'artiste fait déjà parler d'elle. Sur la photo, les clowns - salière - poivrière.

    Photo fournie par Amandine Daviet

  • 4 / 5
  • Équipé d'un petit four électrique, l'artiste a commencé à faire de la céramique dans sa cuisine. Sur la photo, les baigneurs - bols. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Plein écran

    Équipé d'un petit four électrique, l'artiste a commencé à faire de la céramique dans sa cuisine. Sur la photo, les baigneurs - bols.

    Photo fournie par Amandine Daviet

  • 5 / 5
Marie Tremblay

Collaboration spéciale

La Presse

À peine sortie de l'école, l'artiste céramiste Amandine Daviet fait déjà parler d'elle. Et pour cause. Ses créations en céramique pour l'art de table empreintes de fantaisie ont tout pour plaire et insufflent un vent de fraîcheur et de poésie aux objets du quotidien. Portrait d'une artiste émergente inspirée.

L'oeuvre originale d'Amandine Daviet est le résultat d'un parcours scolaire polyvalent et multidisciplinaire. Formée initialement à Nantes en arts plastiques et en communication visuelle, elle se tourne vers la sculpture d'objets en céramique et fait ses débuts chez elle équipée d'un petit four électrique.

Ces expérimentations scellent son amour pour l'art céramique et la conduisent à Montréal, où elle s'inscrit à la formation offerte par le Centre de céramique Bonsecours en collaboration avec le cégep du Vieux Montréal. «Je partais juste pour une année au départ et j'ai commencé la formation mais ça m'a tellement plu que je me suis dit: je ne peux pas repartir, il faut que je finisse!», raconte-t-elle.

La reconnaissance ne se fait pas attendre et dès la fin de ses études en juin 2013, elle reçoit le prix Évolution-Nouvelle collection décerné par la Caisse de la Culture, qui vise à encourager la relève et récompenser la créativité des artistes émergents.

Fixer l'instant

La signature unique des pièces d'Amandine Daviet provient d'un travail combinant l'illustration et le modelage céramique. «Depuis toute petite, l'univers de l'illustration me fascine. Mettre en image des histoires, qu'elles soient tristes ou gaies, est pour moi une manière de m'exprimer», dit-elle.

Inspirée par les gens qui l'entourent, son enfance et même des éléments traditionnels de la culture bretonne, elle crée des personnages expressifs qui semblent tous avoir une histoire à raconter. «Mon travail de création prend également forme dans le modelage de personnages qui évoquent un instantané de la vie humaine et dans lesquels se fixent un mouvement, une expression, un instant de vie», confie l'artiste de 32 ans.

Hubert, Marcel et les autres

Regroupant une dizaine de modèles dont les prix varient entre 15$ et 70$, la collection d'objets en céramique d'Amandine Daviet ouvre les portes d'un univers fantaisiste habité par des personnages colorés. Nommés Hubert, Marcel ou bien Jule, clowns, majordomes et acrobates prennent la pose sur des bols, des assiettes, des salières/poivrières et des bougeoirs.

Afin de ne pas surcharger visuellement ses créations, l'artiste préconise l'utilisation de formes simples et du blanc comme canevas pour y intégrer ses personnages. Qu'elles soient moulées, tournées ou bien façonnées à la main, les pièces de sa collection présentent toutes une facture épurée et délicate où le personnage se détache avec netteté.

Ses projets

Nouvellement maman et tout juste installée dans un atelier du Mile End, Amandine Daviet ne manque pas de projets. Si elle compte participer à différentes expositions et à divers événements encore cette année, l'artiste projette également de créer des nouveaux modèles pour sa collection et de faire croître le réseau de ses points de vente. Avec la réponse extrêmement positive qu'a reçue sa collection jusqu'à maintenant, il est permis de croire que les commandes ne manqueront pas pour elle dans les prochains mois.

Pour obtenir des objets signés Amandine Daviet, il est possible de contacter directement l'artiste et de se rendre à son atelier. De plus, certaines pièces de la collection sont en vente à l'Empreinte Coopérative, dans le Vieux-Montréal.

www.lempreintecoop.com

www.amandinedaviet.com




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer
  • L'univers fantaisiste d'Amandine Daviet
    Inspirée par les gens qui l’entourent, son enfance et même des éléments traditionnels de la culture bretonne, Amandine Daviet crée des personnages expressifs qui semblent tous avoir une histoire à raconter. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Inspirée par les gens qui l’entourent, son enfance et même des éléments traditionnels de la culture bretonne, Amandine Daviet crée des personnages expressifs qui semblent tous avoir une histoire à raconter.

  • L'univers fantaisiste d'Amandine Daviet
    La signature unique des pièces de l’artiste provient d’un travail combinant l’illustration et le modelage céramique. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Photo fournie par Amandine Daviet

    La signature unique des pièces de l’artiste provient d’un travail combinant l’illustration et le modelage céramique.

  • L'univers fantaisiste d'Amandine Daviet
    Après sa formation, Amandine Daviet, d'origine française, a décidé de rester au Québec. Sur la photo, madame et monsieur - boîtes. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Photo fournie par Amandine Daviet

    Après sa formation, Amandine Daviet, d'origine française, a décidé de rester au Québec. Sur la photo, madame et monsieur - boîtes.

  • L'univers fantaisiste d'Amandine Daviet
    À peine sortie de l'école, l'artiste fait déjà parler d'elle. Sur la photo, les clowns - salière - poivrière. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Photo fournie par Amandine Daviet

    À peine sortie de l'école, l'artiste fait déjà parler d'elle. Sur la photo, les clowns - salière - poivrière.

  • L'univers fantaisiste d'Amandine Daviet
    Équipé d'un petit four électrique, l'artiste a commencé à faire de la céramique dans sa cuisine. Sur la photo, les baigneurs - bols. (Photo fournie par Amandine Daviet)

    Photo fournie par Amandine Daviet

    Équipé d'un petit four électrique, l'artiste a commencé à faire de la céramique dans sa cuisine. Sur la photo, les baigneurs - bols.