Des luminaires Lambert&Fils chez Mobilia

La chaîne québécoise de magasins d'ameublement Mobilia a... (Photo fournie par Mobilia)

Agrandir

La chaîne québécoise de magasins d'ameublement Mobilia a récemment dévoilé la collection de luminaires Cliff. Conçue par le studio montréalais Lambert & Fils, elle comprend six modèles exclusifs.

Photo fournie par Mobilia

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

Après s'être associée à la griffe Harricana par Mariouche, la chaîne de magasins d'ameublement Mobilia a dévoilé une deuxième collaboration avec un concepteur d'ici: Samuel Lambert, directeur artistique du studio montréalais Lambert&Fils, qui a créé, pour l'occasion, six luminaires exclusifs fabriqués à la main.

À l'instar de plusieurs détaillants de mode, Mobilia figure parmi les commerçants qui nouent des collaborations avec des designers de talent.

«Nos associations ne sont pas forcément éphémères, nuance Danièle Bergeron, présidente de Mobilia. Si les modèles du studio Lambert&Fils remportent beaucoup de succès, on aimerait bien maintenir notre collaboration et proposer éventuellement d'autres nouveautés.»

En résumé, la volonté de l'entreprise familiale (fondée à Montréal) est de former un collectif d'artisans et de designers canadiens et de leur offrir une vitrine dans ses huit succursales au Québec et en Ontario.

Une première collection

Samuel Lambert l'avoue: Mobilia l'a poussé à élaborer sa première «vraie» collection de luminaires. «Avant, on produisait à la pièce, sur commande seulement. Elle marque un tournant», dit-il.

Regroupant six modèles, elle a été baptisée Cliff, en référence à Ayer's Cliff. «Un village situé près de North Hatley, là où se trouvait l'atelier de poterie de mon père, un modèle d'entrepreneur-artisan», confie Samuel Lambert, 42 ans.

Les prix oscillent entre 339$ et 799$, et les appareils sont principalement composés d'aluminium émaillé noir mat et de laiton brut. Quant au modèle Cliff Table, il repose sur une base en marbre blanc. Les abat-jour ont, quant à eux, été formés à partir de moules en bois.

Du cinéma aux luminaires

Après avoir dirigé sa propre boîte de postproduction (pour le cinéma et la télé) et cofondé le café-bar Laïka, à Montréal, Samuel Lambert a inauguré Lambert&Fils, en 2010.

«Dans un petit local de la rue Beaubien, j'ai d'abord réparé des luminaires et restauré de vieilles lampes industrielles chinées, issues de la première moitié du XXe siècle», raconte-t-il.

Deux ans plus tard, il a commencé à concevoir des modèles de luminaires de son cru.

Le studio Lambert&Fils compte maintenant douze personnes au total, dont deux designers industriels, un artiste designer et, bien sûr, Samuel Lambert, qui assure la direction artistique. Depuis l'an dernier, la salle d'exposition de la marque loge dans un local plus spacieux.

Samuel Lambert. Photo Marco Campanozzi, La Presse.

Indémodable vintage

Fervent chineur, Samuel Lambert s'inspire de l'école du Bauhaus, du design industriel et de celui des années 50 et 60 (vintage moderniste). Christian Dell, Serge Mouille, le design italien des années 50... «Ce sont toutes des influences esthétiques qui m'habitent et qui se mélangent», explique le fondateur du studio Lambert&Fils.

Une chose est sûre, l'un des attraits de la collection Cliff réside dans la pureté des lignes. Il y a aussi le profil net des appareils, les proportions harmonieuses et les points de gravité étudiés.

Convoité par les designers d'intérieur et les architectes, le studio entend bien multiplier les créations produites en petites séries et délaisser le strict recyclage de lampes anciennes.

«Dorénavant, nous offrirons nos luminaires originaux dans notre salle d'exposition et en ligne», annonce Samuel Lambert.

La collection Cliff est proposée dans les magasins Mobilia et chez Lambert & Fils.

www.mobilia.ca

www.lambertetfils.com




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer