L'abc du bureau à la maison

Sur le mur, à gauche, une petite coquetterie... (Photos Marco Campanozzi, archives La Presse)

Agrandir

Sur le mur, à gauche, une petite coquetterie de la propriétaire: un assortiment de règles anciennes glanés des brocanteurs et assemblées à la verticale

Photos Marco Campanozzi, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De plus en plus de gens choisissent d'aménager un bureau à la maison, que ce soit par nécessité professionnelle ou tout simplement pour installer l'ordinateur familial ailleurs que dans le salon. Dans un cas comme dans l'autre, suivre quelques règles de base pour aménager les lieux permettra de rendre votre espace bureau fonctionnel et confortable.

Comme dans l'élaboration de tout projet, le chemin qui mène au succès commence bien souvent avec une bonne planification de base, jumelée à l'analyse de vos besoins.

Pour vous aider dans cette étape cruciale, nous avons consulté deux spécialistes: Diane Bilodeau, designer d'intérieur (www.dianebilodeau-designer-inte rieur.ca) et Jocelyne Vien, organisatrice professionnelle et coach en désencombrement (www.zone-atlantis.com).

Voici leurs conseils, trucs et astuces, de même que quelques autres recommandations pour aménager le bureau de vos rêves... ou, enfin, ce qui y ressemble le plus.

Déterminer ses besoins

Cela semble aller de soi, mais à cette étape, il faut se poser les bonnes questions.

D'abord, il faut choisir où on installera notre nouveau bureau.

On privilégiera une pièce fermée, bien éclairée (sinon, compenser avec de l'éclairage adéquat) et aérée, éloignée si possible des sources de bruits (salon, salle de jeux) et on évitera de loger son espace bureau dans un coin de la chambre à coucher. Si on n'a pas d'autre choix, l'espace en haut d'un escalier menant à l'étage (bien que plus passant) peut très souvent devenir un petit coin bureau intéressant.

À la limite, on peut s'installer au sous-sol, mais si on privilégie cette option, attention de ne pas choisir un recoin peu invitant.

Pour un travailleur autonome qui passera beaucoup de temps à son bureau, certaines autres considérations sont essentielles.

«Il faudra évaluer ses besoins en fonction de la nature du travail exact qu'on va y faire», estime Diane Bilodeau, designer d'intérieur.

Comprendre que le lieu de travail d'un comptable ou d'une couturière sera bien différent. L'aide d'un professionnel de l'aménagement pourrait être utile. La séparation du bureau devra être claire avec le reste de la maison.

Aussi, rappelle Mme Bilodeau, est-ce qu'on aura à y recevoir des collègues ou des clients?

La designer note que ce détail important est souvent oublié. Pensez-y dans le découpage de votre espace, car ces visiteurs auront à s'asseoir quelque part.

Il faut également tenir compte de ses préférences personnelles. Un droitier ne placera pas ses accessoires de travail du même côté qu'un gaucher.

Préfère-t-on une ambiance feutrée ou plus éclatée? Le bureau, qu'on y passe sept heures ou seulement quelques minutes par jour, doit être un endroit où il est agréable de vivre et où on se sent bien, tout simplement.

Le rangement

C'est presque le nerf de la guerre. «Il faut avoir un endroit précis où ranger et classer ses papiers et ses factures et l'aménager avec des outils de rangement efficaces», affirme Jocelyne Vien, organisatrice professionnelle.

C'est la meilleure façon pour ne pas procrastiner et être enseveli sous des montagnes de papiers, pense la spécialiste.

On commence par évaluer ses besoins de rangements: a-t-on besoin de filières, de bibliothèques, de poser des tablettes?

Faites l'inventaire des choses que vous aurez à classer. Ensuite, notez tout ce que vous possédez déjà comme outil de rangement et procurez-vous les articles manquants, sans exagérer.

Il faut garder un certain espace de dégagement entre les éléments: une filière, c'est bien pratique, mais si on n'a plus de place pour ouvrir les tiroirs...

Quand vient le temps d'aménager son bureau, il... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Quand vient le temps d'aménager son bureau, il faut tout d'abord choisir une pièce bien éclairée et aérée, éloignée le plus possible des sources de bruit.

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Le poste de travail

Il faut s'aménager un poste de travail fonctionnel. Un bon bureau (avec ou sans tiroir, selon les besoins) et une bonne chaise représentent la base.

«C'est une question de santé et d'efficacité au travail», croient Mmes Bilodeau et Vien.

Mme Bilodeau ajoute que, bien souvent, les gens vont vouloir économiser sur le prix de la chaise, ce qu'il ne faut surtout pas faire. Vous aurez besoin d'une chaise ergonomique et confortable, qui vous permet de garder les pieds bien à plat, les cuisses parallèles au sol et le dos droit.

À l'achat, essayez-en plusieurs modèles et suivez les conseils d'un spécialiste. Au besoin, l'utilisation d'un repose-pied pourrait vous aider à adopter une bonne posture.

Autour du poste de travail, les éléments dont vous avez besoin quotidiennement doivent être à portée de main (crayons, agrafeuse, trombones, ouvrages de référence, imprimante, etc.).

Il est aussi important de s'attarder sur la façon dont on éclairera son bureau. Là aussi, les spécialistes de la question pourront vous prêter main-forte en magasin.

Le budget et la décoration

Il n'est pas nécessaire d'avoir un très gros budget pour aménager son bureau à la maison, mais en établir un précis facilitera dans votre démarche d'aménagement. Ça coûtera encore moins cher si on sait bien réutiliser certains éléments et donner une nouvelle vie à ce que l'on possède déjà, estime Jocelyne Vien.

Mais il ne faut pas se fermer à l'idée d'acheter du sur-mesure, pense également Diane Bilodeau. La facture dépendra bien souvent des matériaux utilisés.

Quant à la décoration, «tout aménagement réussi tient compte de la décoration», croit Mme Bilodeau. Encore là, pas besoin d'investir des sommes considérables pour décorer joliment son espace. Il peut suffire de quelques bibelots, tableaux, photos ou de simples affiches pour que notre bureau nous ressemble et qu'on y soit bien.

Du côté des couleurs, la designer d'intérieur suggère le vert (tirant vers le jaune), une couleur qui favorise la concentration, et le jaune, une couleur optimiste qui donne de la lumière et de la vitalité instantanément. Le rouge peut aussi être utilisé, mais en accent seulement.

Ajoutons que les couleurs neutres représentent toujours des choix intéressants, si on les complète bien avec quelques accents de couleurs plus vives, histoire d'éviter la monotonie.

Enfin, le violet (et ses variantes) stimulerait la créativité. À éviter: le bleu, qui devrait être réservé à la chambre à coucher.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer