L'ardoise aux mille et un visages

L'artisan Jimmy Thibault-Corbeil délite l'ardoise manuellement.... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

L'artisan Jimmy Thibault-Corbeil délite l'ardoise manuellement.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ardoise canadienne se taille tranquillement une place dans nos maisons et nos jardins. Au Québec, elle a été relancée sur le marché par L'Ardoisière, une entreprise de Prévost qui se donne pour mission d'en tirer maintes formes surprenantes.

Les producteurs d'ardoise sont rarissimes au Québec, et L'Ardoisière est la seule à pousser sa transformation aussi loin. Par elle, les murs et planchers se revêtent de petites tuiles en forme de rectangles, de carrés, de losanges, de gouttes d'eau, de vagues, de tressage, de dessins en mosaïque, etc.

«Avec le découpeur numérique au jet d'eau, les possibilités sont infinies», explique Denis Bisson, propriétaire de cette société vouée au développement de l'ardoise depuis près de 20 ans. «On peut capter une photo ou un motif et les reproduire sur une murale. Pour personnaliser une propriété, c'est l'outil rêvé.»

De l'ardoise à numéros

L'Ardoisière a mis au point un modèle, le Terra Nova, qui consiste à couper les pierres en usine et à préparer un plan numéroté conçu pour la surface à couvrir. Chaque tuile et chaque espaceur sont eux aussi numérotés, et le client peut les poser lui-même avec du simple ciment colle. Au coup d'oeil, les pierres auront l'air d'être disposées de façon aléatoire, comme une mosaïque naturelle.

Au périmètre, le bricoleur coupe l'excédent avec une petite scie à eau.

Une moulure d'escalier sculptée dans l'ardoise et des... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Une moulure d'escalier sculptée dans l'ardoise et des marches faites du même matériau.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

L'entreprise peut également tailler des planches qui rappelleront un plancher de bois, par exemple pour une chambre à coucher. Elle fournit l'ardoise pour un comptoir de cuisine, un dosseret, un seuil de porte, une tablette, un escalier, une moulure, des pas japonais dans le jardin, un périmètre de piscine ou un sauna, l'ardoise étant naturellement antidérapante.

La main de l'artisan

«Malgré les progrès de la technologie, ce matériau demandera toujours l'intervention de l'artisan, affirme Denis Bisson. L'oeil humain doit être porté sur chacune des pierres.»

Paillis d'ardoise

Le dernier-né des produits de L'Ardoisière est le galet d'ardoise, fabriqué avec les rebuts de la carrière et de l'usine. Les galets sont polis dans une machine qui leur enlève leurs arêtes coupantes. Ce matériau incombustible, que les chats ne choisissent pas comme litière, devient tout indiqué pour les allées piétonnières, les jardins de pluie, les fontaines... Une pluie de temps en temps suffit à garder les pierres propres.

Combien?

Couvrir une surface avec des pierres d'ardoise canadienne en vrac, rustiques, coûte de 3,99 $ à 12,99 $ le pied carré, suivant la grosseur des pierres.

Il faut compter 16,95 $ le pied carré pour un modèle Terra Nova avec de la pierre non calibrée (de 1/4 à 5/8 pouce d'épaisseur), et 22,95 $ avec de la pierre calibrée (5/8 po d'épaisseur). Le revêtement de planches d'ardoise revient à entre 10,95 $ et 16,96 $ le pied carré. Les sacs de galets d'ardoise se vendent 15 $ pour 18 kg, de quoi couvrir de 7 à 8 pi2 avec 1 pouce d'épaisseur.

Une ardoise durable

Quelle différence y a-t-il entre l'ardoise canadienne et l'ardoise de Chine, qu'on trouve dans les grandes surfaces?

«Un monde de différence», répondront les architectes paysagistes et autres connaisseurs. L'ardoise canadienne est très dense, ce qui lui donne une grande longévité. Elle est non poreuse, donc facile d'entretien, et ne nécessite pas de scellant. Elle contient peu d'oxyde ferreux, donc elle ne s'effritera pas au fil du temps. Enfin, l'ardoise canadienne est moins sensible à la dilatation et à la contraction, et elle conduit mieux la chaleur.

Ces qualités sont partagées par les ardoises du Vermont et de l'Europe. Ces pierres proviennent toutes de la même couche géologique. Ce n'est pas le cas de l'ardoise chinoise, qui contient 50 % d'oxyde ferreux, ce qui la rend friable au contact de l'eau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer