Carac'Terre, des poteries expressives

De la «poésie visuelle», de la «magie», des «surprises», des «histoires», des... (fournie par Marie-Michèle B. Lemaire)

Agrandir

fournie par Marie-Michèle B. Lemaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De la «poésie visuelle», de la «magie», des «surprises», des «histoires», des «parcelles de moi». Les céramistes ont mille et une façons de décrire les pièces uniques qu'ils façonnent dans l'argile. Après des mois de travail en atelier, ils (très majoritairement elles) sont une trentaine à présenter leurs nouvelles collections au marché Carac'Terre, installé dans le quartier Saint-Roch jusqu'au 9 juillet.

Pour obtenir des tasses, des bols, des gobelets, des assiettes, des huiliers, chacun, chacune a sa recette et son mode de cuisson. Cette année, ils sont décorés de motifs de fleurs, d'animaux, de formes géométriques, dans l'air du temps. Le cahier Maison vous présente un aperçu.

Carac'Terre, qui existe depuis près de 20 ans, permet au public de rencontrer les artisans. Des ateliers d'initiation sont proposés gratuitement aux adultes et aux enfants les samedis et dimanches. Il est aussi possible de s'inscrire à des cours de tournage.

En plus des présentoirs remplis de poteries utilitaires, ce grand rendez-vous des céramistes présente sous le chapiteau une exposition collective intitulée Terre et Mer.

Ci-bas, lisez un court portrait de cinq céramistes présentes à Carac'Terre.

Vous voulez y aller?

Quoi: Carac'Terre, la vitrine céramique de Québec

Quand: tous les jours de 9h à 21h, jusqu'au 9 juillet

Où: place de l'Université-du-Québec (intersection boulevard Charest et rue de la Couronne)

Entrée: gratuite, coupon-rabais d'une heure pour le stationnement sous le chapiteau avec tout achat sur place

Info: caracterre.ca

De la «poésie visuelle», de la «magie», des... (fournie par Cindy Labrecque) - image 2.0

Agrandir

fournie par Cindy Labrecque

Renouveau

  • Nom : Cindy Labrecque
  • Ville : Québec
  • Histoire : Peut-être vous rappelez-vous sa vaisselle couverte d'images d'insectes, de panneaux électriques et de pancartes d'hôtels. Cette année, le style de la céramiste Cindy Labrecque a complètement changé. Avec la collection Rose baroque, elle se renouvelle.
«Je suis une passionnée de vintage. Je me suis inspirée des vieilles pièces de vaisselle antique, comme la vaisselle anglaise avec ses motifs et ses fleurs. C'est très ornemental, dans une interprétation actuelle», décrit l'artiste multidisciplinaire.Cindy Labrecque, qui touche aussi à la photographie, au dessin et à la peinture, s'intéresse au transfert d'images sur la céramique, par sérigraphie ou décalcomanie. Alors que la céramique demande généralement deux cuissons, elle en ajoute une troisième pour fixer le décor sur ses pièces. «Ça permet de garder une précision impossible à atteindre avec d'autres techniques», indique l'artiste qui présente aussi une collection avec les animaux de chez nous.

Pour la suivre: cindylabrecque.comcindylabrecquedesign.etsy.comfacebook.com/artcindylabrecque/

De la «poésie visuelle», de la «magie», des... (fournie par Valérie Legrand) - image 3.0

Agrandir

fournie par Valérie Legrand

La poésie de Valérie

  • Nom : Valérie Legrand 
  • Ville : Matane 
  • Histoire : La poterie, Valérie Legrand est tombée dedans quand elle était petite. La terre des maisons en construction autour de chez elle était argileuse, et elle s'amusait à façonner des bols qu'elle laissait sécher au soleil. La piqûre vient de là. De Matane à Québec, elle a avalé des kilomètres de route pour étudier son métier de céramiste, après des études en arts visuels.
Les habitués de Carac'Terre ont vu ses pièces depuis trois ans. Cette année, la jeune maman propose une production inspirée de son milieu. Les vagues, les fleurs qui se multiplient autour de son atelier, les animaux du Québec qui croisent son chemin. Ses assiettes, bols, sucriers sont autant de «petits trésors qui racontent une histoire». 

Pour la suivre : legrand-ceramiste.com et facebook.com/legrandceramiste

De la «poésie visuelle», de la «magie», des «surprises», des... (Michel Dubreuil) - image 4.0

Agrandir

Michel Dubreuil

L'équilibriste

  • Nom: Arianne Poitras 
  • Ville:  Montréal 
  • Histoire:  Arianne Poitras avait un peu touché à l'argile durant son baccalauréat en arts à l'université. Mais sans plus. Le déclic s'est réellement produit dans une boutique où elle est entrée, en prenant des tasses faites à la main par des Québécois. C'est ce qui l'a décidée à étudier au Centre de céramique Bonsecours. 
Depuis, elle façonne, tourne, moule. Elle se donne comme devoir «de repousser les limites de l'argile, de créer du mouvement, de travailler minutieusement les formes en mélangeant la notion d'équilibre et de déséquilibre». Chaque pièce est unique. Et ce qui lui procure le plus de plaisir dans son travail, c'est de créer un décor, une ornementation particulière. Une production qu'elle veut contemporaine.

Pour la suivre: ariannepoitras.com et page Facebook Arianne Poitras - céramiste

De la «poésie visuelle», de la «magie», des... (fournie par Fabienne Synnott) - image 5.0

Agrandir

fournie par Fabienne Synnott

De l'ampliphone aux bols à thé

  • Nom: Fabienne Synnott
  • Ville: Québec
  • Histoire: Pour Carac'Terre, Fabienne Synnott a inventé un produit, l'ampliphone. Il s'agit d'une pièce de céramique dans laquelle on glisse un téléphone cellulaire et qui devient un petit amplificateur pour la musique. Il augmente le son de 8 à 10 décibels, juste assez pour créer une musique d'ambiance, dit celle qui s'est replongée dans ses livres de physique pour développer l'idée.
Fabienne Synnott a participé au tout début de Carac'Terre, en 1999, et n'a jamais manqué une année depuis. Professeure en arts, en musique et aujourd'hui en anglais, elle mène une double carrière de céramiste. 

Sa particularité? Les cuissons en réduction, qui consistent à priver d'oxygène l'atmosphère du four où elle cuit ses pièces à des moments clés. La flamme «vole» alors l'oxygène de la terre et des glaçures, ce qui produit des effets de couleurs intéressants. «J'adore ce processus-là. C'est ce qui me parle en céramique.» Sous le chapiteau, elle propose aussi des chawans (bols à thé), des théières et de grands saladiers qui mettent en valeur ses glaçures dans les tons d'oranger.

Pour la suivre: facebook.com/fabienne.synnott




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer