Tendances 2017: dans la cuisine

Les cuisines épurées ont encore la cote. Mais... (PHOTO FOURNIE PAR LE GROUPE 3R)

Agrandir

Les cuisines épurées ont encore la cote. Mais elles deviennent plus chaleureuses.

PHOTO FOURNIE PAR LE GROUPE 3R

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que le rythme de vie s'accélère sans cesse, la cuisine devient plus que jamais un lieu de rencontre, où il fait bon se retrouver en famille et entre amis. Voici, en six tendances, ce qui la caractérisera en 2017.

Atmosphère chaleureuse

Les cuisines épurées ont encore la cote. Mais elles deviennent plus chaleureuses. «On voit beaucoup de bois ou des imitations de bois, pour un effet chic et raffiné», indique Jean-François Aubry, directeur général du Groupe 3R, spécialisé dans la conception et la réalisation de cuisines et de salles de bains. Le bois est mis en valeur en le mariant avec des matériaux de couleur unie et neutre, précise-t-il.

Plusieurs sont plus aventureux du côté des couleurs, constate Hubert Taschereau, propriétaire de l'entreprise Gepetto, qui confectionne des cuisines sur mesure. Ils vont plus volontiers vers autre chose que le blanc.»

Matières naturelles

Les cuisines sont moins impeccables qu'avant, note Brigitte Boulanger, directrice design et copropriétaire de Cuisines Steam. «On voit réapparaître des matières naturelles, qui s'usent un peu, souligne-t-elle. Comme des planchers de bois, des comptoirs de marbre, du cuivre non traité. Pour que ce soit moins parfait, on met aussi des tabourets dépareillés.» On revient au grain de bois naturel, où l'on voit bien la veinure, note la designer Alexandra Nadeau, à la tête de l'agence Hyperia Design. La couleur est foncée, pour donner plus de caractère à la pièce. «Quand les matières naturelles se démarquent, c'est invitant», dit-elle.

Pour éliminer toute frontière entre le salon et... (PHOTO MARIE-ANDRÉ RHÉAUME, FOURNIE PAR TENDANCES CONCEPT) - image 2.0

Agrandir

Pour éliminer toute frontière entre le salon et la cuisine, le même parquet de bois est souvent installé dans les deux pièces.

PHOTO MARIE-ANDRÉ RHÉAUME, FOURNIE PAR TENDANCES CONCEPT

Extension du salon

Pour éliminer toute frontière entre le salon et la cuisine, le même parquet de bois est souvent installé dans les deux pièces. Les armoires se font aussi plus discrètes. Les bahuts et les vaisseliers effectuent un retour, indique Jean-François Aubry, directeur général du Groupe 3R. «Souvent, il y a un mur d'armoires et le reste est épuré, souligne Nathalie Charette, designer cuisiniste senior chez Tendances Concept. Les modules dans le bas de l'îlot sont maximisés. Le recours à des portes coulissantes rappelant des portes de grange, pour fermer les penderies de style walk-in, permet de créer un effet de légèreté.»

Du relief

Les motifs géométriques intégrés les uns dans les autres sont populaires, souligne Meggie Desjardins, coordonnatrice aux communications chez Céragrès. «De petits carrés sont par exemple dans un grand carré, explique-t-elle. Subtil, ce motif donne du relief au mur et ajoute de la chaleur. Côté couleur, les pastels neutres comme le vieux rose sont tendance». Le blanc et le gris font place à des couleurs riches ou plus effacées d'une autre époque, note Brigitte Boulanger, de Cuisines Steam. «Les gens osent mélanger des teintes d'une même couleur mais d'une lignée différente, comme du vert bleuté avec du vert menthe. C'est assez nouveau.»

Plus besoin de salir les poignées pour ouvrir... (PHOTO FOURNIE PAR GEPETTO) - image 3.0

Agrandir

Plus besoin de salir les poignées pour ouvrir les portes des armoires où se trouve notamment la poubelle. Elles s'ouvrent toutes seules avec un petit coup de genou.

PHOTO FOURNIE PAR GEPETTO

Vive la technologie

Plus besoin de salir les poignées pour ouvrir les portes des armoires où se trouvent notamment la poubelle. Elles s'ouvrent toutes seules avec un petit coup de genou. Depuis deux ans, la popularité des armoires sans poignées et la phobie des bactéries ont encouragé la motorisation de certaines portes, révèle Jean-François Aubry, du Groupe 3R. Les dispositifs peuvent être mécaniques ou électriques. Ils s'avèrent aussi très utiles pour les portes qui se relèvent et sont trop hautes pour être refermées, une fois ouvertes, précise Hubert Taschereau, propriétaire de Gepetto.

Inox noir

Du côté des électroménagers, un nouveau fini en inox noir attire l'attention, incitant les manufacturiers à lancer à tour de rôle leur propre collection. L'entreprise Venmar lancera en 2017 des hottes au fini assorti. «Il y a un gros buzz, constate Jimmy Doré, directeur des achats des électroménagers chez Germain Larivière. Tous les manufacturiers embarquent.» Les appareils en inox noir permettent d'avoir une cuisine qui sort de l'ordinaire à un prix raisonnable, indique Luc Massie, directeur des ventes de la division des électroménagers chez JC Perreault. Contrairement à l'inox, toutefois, le revêtement ne se répare pas s'il est endommagé, précise-t-il.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer