Un pique-nique signé Avenue Coloniale

La couverture,100$, l'ensemble planche/couteau, 70$, l'ensemble de 4... (Photo fournie par Avenue Coloniale)

Agrandir

La couverture,100$, l'ensemble planche/couteau, 70$, l'ensemble de 4 socles à verres + 4 verres, 50$. Le tout est aussi vendu en ensemble pique-nique, comprenant les trois objets, 200$.

Photo fournie par Avenue Coloniale

Julie Turgeon
La Presse

Des objets légers et faciles à transporter, pensés exprès pour les repas en plein air: c'est l'idée du couple Florence Julien-Gagnier et Raphaël Millette, deux fanas de design et de cuisine, qui ont fondé la petite société Avenue Coloniale en octobre dernier. Grâce à leurs créations, faites main et réalisées à partir de matériaux bruts et durables, ils réinventent l'art du pique-nique.

Il y a plus d'un an, à cinq jours de Noël, Florence et Raphaël sont complètement dépassés par leur fin de trimestre. N'ayant rien à offrir à leurs proches, ils décident de récupérer les chutes de bois de leurs pères, tous deux ébénistes (l'un par passion, l'autre de métier) pour en faire des planches de service.

«Ç'a été un véritable succès! À tel point que nous avons mis nos prototypes à vendre sur la plateforme commerciale Etsy. À partir de là, tout a déboulé», raconte Florence, qui, tout en poursuivant ses études en communication, s'est aussitôt inscrite à des cours en entrepreneuriat, afin de s'occuper de la gestion de l'entreprise.

Florence et Raphaël, d'Avenue Coloniale.... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Florence et Raphaël, d'Avenue Coloniale.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

Des objets légers et faciles à... (Photo fournie par Avenue Coloniale) - image 2.1

Agrandir

Photo fournie par Avenue Coloniale

L'esprit de partage

«Nos créations évoquent l'idée de partage et de rassemblement. Le chef Jamie Oliver n'est pas pour rien l'une de nos inspirations. Tout comme lui, on aime proposer de généreux plateaux de nourriture où chacun peut se servir comme il veut, explique Raphaël, diplômé de l'UQAM en design de l'environnement. C'est d'ailleurs notre mission première en tant que créateurs : concevoir des objets qui créent des instants de vie conviviaux.»

«En fait, il faut savoir que nous nous sommes rencontrés dans un restaurant, Raphaël et moi, poursuit Florence. Lui était aux fourneaux et moi, au service. Voilà pourquoi nous avons beaucoup travaillé l'ergonomie de nos planches. Ce trou dans le bois, par exemple, c'est pour la rendre facile à porter, tandis que l'idée de la bande d'ardoise, pour y inscrire le nom des produits, est venue de soi. Au resto, nous n'avions pas d'étiquettes pour donner les noms des fromages servis aux clients et c'était parfois embêtant»

Des objets ingénieux

«Pour notre ensemble à pique-nique, on voulait que les objets soient design mais aussi pratico-pratiques. La couverture munie d'une poignée en cuir de vache, par exemple, est faite d'un tissu de laine et polyester léger et imperméabilisé afin de limiter les dégâts. Pareil pour le sac de coton qui sert à transporter la planche de service et le couteau. Grâce à son fini en cire naturelle, on pourra remettre la planche sale à l'intérieur sans problème!», explique Florence.

«Les verres pourvus de socles, qui accueillent aussi les canettes ou bouteilles de bière, sont quant à eux munis de pics en aluminium qui se plantent dans le sol comme des piquets de tente.»

«L'idée, c'est que ce produit, grâce à son format et à sa légèreté, puisse rester en permanence dans le sac à dos des gens l'été. Avec le nombre de parcs qu'il y a à Montréal, pique-niquer devrait être quelque chose d'intuitif, du genre: OK, arrêtons-nous ici, j'ai mes socles!» lance Florence.

avenuecoloniale.com




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer