Walls of Ivy: de la pâtisserie à la tapisserie

Dessins pour papier peint d'Audrey Fortin.... (Photos fournier par Audrey Fortin.)

Agrandir

Dessins pour papier peint d'Audrey Fortin.

Photos fournier par Audrey Fortin.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Audrey Fortin est pâtissière-chocolatière. À la mi-trentaine, elle a décidé de titiller également sa fibre artistique sur le papier, et pas seulement avec du sucre à glacer. À l'encre noire, Audrey crée maintenant de délicieux papiers peints sérigraphiés d'images inspirées de la nature: branchage, fleurs, forêt, gazon coupé, envolées d'oiseaux.

«J'ai toujours eu une passion pour le dessin sur papier. J'ai vu il y a sept ou huit ans, à Berlin, une jeune fille qui imprimait sur du papier peint. Moi, j'ai toujours eu le goût du dessin, de dessiner des formes très naturelles, j'ai grandi dans la nature», raconte la jeune femme, originaire du Saguenay.

Audrey a aussi touché aux arts plastiques et à l'ébénisterie artisanale. Puis elle a suivi une formation au Centre Design&Impression textile de Montréal. C'est de là qu'elle a imprimé ses motifs à la main sur papier, jusqu'à ce qu'elle se dégote un atelier avec ses deux copines du Collectif Textile. Il lui a fallu trouver un fournisseur pour ses rouleaux blancs, unis, neufs, craquants. Audrey fait d'abord ses dessins à l'encre, les numérise et les travaille avec le logiciel Photoshop. «Même si mon dessin est plus petit, avec Photoshop, je le grossis à la bonne taille.» Quand elle sort ses cadres pour sérigraphier, il faut que ce soit très précis: il ne faut surtout pas que ça déborde. Et c'est là le plus difficile.

Jusqu'ici, elle a créé 9 ou 10 modèles sous l'étiquette Walls of Ivy (Ivy était le prénom de sa grand-mère paternelle). Ce sont des motifs très doux, sortis tout droit de vieux contes pour enfants. Ses créations sont idéales pour décorer les chambres, les salles de séjour et les bureaux. Mais comme ils ne sont pas plastifiés, ils ne sont pas recommandés pour la salle de bains ou la cuisine.

Le prix au rouleau varie en fonction du nombre de couleurs - de 160$ à 360$ chacun. Audrey Fortin crée aussi du papier avec de la couleur phosphorescente. Ce papier se vend un peu plus cher.

Elle participe ce week-end au souk@sat, à la Société des arts technologiques de Montréal, boulevard Saint-Laurent.

wallsofivy.com

collectiftextile.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer