Harmonisation de la décoration: tendances tenaces

La mondialisation s'est traduite dans la décoration. Il suffit de magasiner un... (Photomontage La Presse)

Agrandir

Photomontage La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La mondialisation s'est traduite dans la décoration. Il suffit de magasiner un peu pour voir partout les mêmes objets, souvent made in China. Professeure agrégée à la faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal, Marie-Josèphe Vallée compare ces répliques à une musique qu'on aurait trop entendue et dont on se serait lassé.

«C'est pareil pour certains meubles. On est séduit, on le voit, et puis on le voit tellement qu'on ne sent plus la relation unique. Ce n'est pas une expérience de l'objet avec l'utilisateur, c'est quelque chose qui devient collectif. On aime avoir le privilège  d'un objet unique.»

Voici quatre exemples.

La chaise Eames

La petite chaise moulée des designers Charles et Ray Eames se retrouve dans bien des décors. C'est le plus souvent sa copie qui sert dans les intérieurs d'aujourd'hui. S'il faut compter au moins 450 $ pour se procurer la version signée Eames, une copie coûte une fraction du prix. Le détaillant Canadian Tire vient de lancer sa propre version, appelée la chaise Henrik, vendue en solde à 70 $.

Les ampoules dénudées

Voilà au moins une décennie que les ampoules sortent des abat-jours et se montrent. À l'extérieur, elles se déclinent en guirlandes. Dans les maisons, elles sont posées sur un bloc de béton ou encore visibles à travers un abat-jour rustique de forme le plus souvent géométrique. Les ampoules Edison, aux brins visibles, sont ressorties des années 1800 pour s'installer partout. Histoire de s'adapter aux contraintes environnementales de leur époque, ces ampoules vintage sont même reproduites en DEL.

Le bois brut

Le bois brut se retrouve notamment dans les tables à manger souvent surdimensionnées, le plus souvent serties de pattes de métal. C'est le cas dans les maisons, mais aussi dans les restaurants et les cafés. Le bois réutilisé est partout: dans les caissons qu'on pose au mur pour y mettre des livres ou au mur pour décorer une pièce.

Le blanc et le minimalisme

Inspirés des décors scandinaves, bien des gens se sont entichés des décors épurés, où chaque objet est choisi soigneusement. Dans ces décors, le blanc règne en maître et s'il y a de la couleur, elle sera en «accent».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'harmonisation de la décoration

    Décoration

    L'harmonisation de la décoration

    Les réseaux sociaux, les magazines et les magasins nous renvoient l'image d'une décoration d'intérieur souvent uniforme. Les mêmes meubles, les mêmes... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer