Dans l'univers de Juliette

Juliette a accroché un miroir sur le mur... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Juliette a accroché un miroir sur le mur dans le but d'agrandir l'espace. Elle a aussi placé un nombre impressionnant de coussins sur son lit. « J'aime qu'ils soient différents, et pas tous de la même couleur, dit-elle. Je trouve que ça ajoute beaucoup à l'effet cosy. »

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est son havre de paix, son cocon bien à elle. La chambre de Juliette Bélanger-Charpentier est douillette et chaleureuse.

Juliette a accroché des caisses de bois au... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Juliette a accroché des caisses de bois au mur, dans lesquelles elle a disposé toutes sortes d'objets.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

La jeune femme de 21 ans en a fait son refuge, là où le temps s'arrête et où rien ne peut la brusquer. « Je trouve qu'on est tout le temps pressés », dit-elle, assise au milieu de son grand lit blanc en cette journée grise.

« On a beaucoup de pression partout, à l'école, au travail, et on oublie souvent de prendre du temps pour soi. Je me suis dit : je vais me créer un environnement où je vais vouloir rester, boire mon café, prendre le temps. Et ça me donne juste un moyen de m'apaiser. »

Juliette, qui habite toujours avec ses parents, est une véritable touche-à-tout : étudiante à l'université, cette amoureuse de la photographie est aussi ambassadrice de la marque Mimi Hammer... entre autres choses. Sa chambre reflète l'ensemble de ses passions, et c'est là que tout se passe.

« C'est mon petit studio, j'y suis tout le temps ! Je m'installe toujours sur mon lit, parce que je n'ai pas de bureau - je sais que ce n'est pas très bon pour mon dos », glisse-t-elle.

«C'est vraiment l'endroit qui m'inspire le plus, c'est un lieu qui me ressemble.»

Juliette Bélanger-Charpentier

Dans la grande pièce aux planchers de bois franc et aux tons de blanc, de gris et de bleu, tout est placé selon un fouillis organisé. Le grand lit, couvert de coussins et surmonté d'un miroir doré, trône au milieu de la pièce ; de part et d'autre se trouvent une coiffeuse blanche et une tringle à vêtements ; dans un coin, des caisses de bois sont accrochées au mur ; posé par terre, un panier rempli de chaussures...

Rien n'est compliqué dans la chambre de Juliette, car c'est l'ambiance qui donne le ton. « Certains éléments sont nécessaires dans mon environnement, souligne-t-elle. L'éclairage, des couleurs plus douces ; j'ai aussi quelques objets qui ressortent, juste pour dire. D'avoir des bougies, un petit parfum aussi, de se sentir vraiment chez soi. »

Pour la base de la déco, sa mère - qui fait des vitrines - lui a donné un coup de main. Puis, Juliette a ajouté des éléments de façon organique, au gré de son évolution. « Tout change, j'aime que ça ne reste pas toujours la même chose », précise-t-elle.

Elle a également recours à des éléments de la nature, comme des plantes ou des branches. « J'aime utiliser les graminées, le lilas, le bois. J'essaie d'avoir de la verdure, des éléments de la mer aussi, car ce sont des choses qui me calment beaucoup. »

PRENDRE UN CAFÉ

Quand elle ne boit pas son café au creux de son lit, elle s'installe dans des endroits chaleureux comme le Falco, l'Arts café, le Parvis. « Le café fait beaucoup partie de ma vie, pas tant pour la boisson en soi que pour le moment qu'on prend avec son café, ainsi que toute la culture qui est en train de se créer à Montréal », note Juliette. C'est d'ailleurs son père qui lui a insufflé cet amour pour le café, ainsi que le rituel qui l'accompagne.

Elle adore aussi immortaliser l'effet du lait qui coule dans le café, dans des photos qu'elle publie sur son compte Instagram suivi par... plus de 14 000 personnes ! Loin de s'enfler la tête avec ce succès, Juliette se réjouit lorsque ses photos incitent les autres à ralentir le rythme. « C'est un peu ça que j'essaie de faire avec Instagram : inspirer le plus possible les gens à prendre du temps pour eux, et que mes photos puissent leur donner le désir de le faire. »

Si elle puise ses inspirations dans l'univers de magazines comme KinfolkCereal ou Anthology, elle y ajoute sa touche bien personnelle, celle qui rend l'ensemble moins froid. « Les gens me disent qu'il y a une chaleur dans mes photos, et c'est ce que j'aime », conclut-elle.

Consultez le fil Instagram de Juliette Bélanger-Charpentier : @juliettebelangerc

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • <em>Cocooning</em>, mode d'emploi

    Design

    Cocooning, mode d'emploi

    Comment créer un décor chaleureux où se réfugier lors des froides soirées d'hiver ? Nous avons demandé à deux pros de la déco, Vanessa Sicotte et... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer