PEAU.D.OURS: la griffe de l'ours

Virginie Roy de PEAU.D.OURS consacre une partie de... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Virginie Roy de PEAU.D.OURS consacre une partie de son temps au petit commerce OUI MANON, dans le quartier Villeray, à Montréal.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Claudia Guerra

collaboration spéciale

La Presse

En nommant sa petite entreprise PEAU.D.OURS il y a un an, Virginie Roy voulait faire un clin d'oeil à sa personnalité solitaire et à l'art indigène qui imprègne ses motifs. Ce printemps, la designer textile sort de son repaire pour présenter sa toute première collection en tissu: des coussins aux imprimés géométriques.

En nommant sa petite entreprise PEAU.D.OURS il y... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Virginie Roy n'a pas chômé depuis qu'on l'a rencontrée au marché souk@sat en novembre, alors qu'elle exposait sa marque d'objets imprimés PEAU.D.OURS et ses coussins en coton et laine.

«C'était une minisérie expérimentale, mais qui a très bien fonctionné», raconte la créatrice qui vient de lancer sa boutique en ligne avec une plus large production ainsi que des affiches au style pop en papier satiné.

Flirtant avec l'illustration et l'écriture, les motifs de cette collection d'accessoires déco sont ordonnés et joyeux, et associent des tracés graphiques détaillés à un répertoire de figures d'animaux de la forêt et de fruits exotiques.

«Je me rappelle la première fois que j'ai découvert les tapis de Turquie et les fresques aztèques, j'ai été interpellée par la géométrie. J'ai aimé la structure de ces oeuvres, leur squelette que j'essayais de comprendre et déchiffrer. C'est comme ça que j'ai commencé à organiser mes images», explique la jeune femme, qui a d'ailleurs opté pour l'impression numérique, une technique qu'elle trouve moins contraignante que la sérigraphie sur le plan des couleurs et des matières.

Bien que diplômée en arts visuels et médiatiques de l'UQAM et spécialisée en arts d'impression, Virginie Roy rêvait d'appliquer ses créations éclatées au textile. «Je travaille ma démarche artistique depuis longtemps, mais il me manquait quelque chose. Je suis contente maintenant d'assumer mon amour pour la mode et les tissus.»

Comme clin d'oeil à cet autre univers, la prochaine étoffe à éditer cet automne sera le coton ouaté, choisi pour son côté doux et confortable. «Une amie couturière en a acheté pour sa production et on a partagé le métrage», avoue également Virginie Roy qui, décidément, est bien occupée, puisqu'en plus de concevoir de nouveaux motifs et accessoires pour la maison, elle consacre une partie de son temps au charmant commerce de quartier OUI MANON, où elle accueille les clients.

Cette annexe du café OUI MAIS NON, rue Jarry Est, ouverte depuis six mois, s'inspire de l'ambiance des marchés de Noël pour offrir une sélection pointue de produits de confection locale, allant de l'article de mode (on y trouve l'atelier de Pas de Chichi, une petite entreprise de vêtements en tissus recyclés) aux marques d'épicerie fine, en passant par les objets déco, y compris les coussins PEAU.D.OURS. «À force de faire les foires, je connais plusieurs artisans qui sont ici. Je peux donc bien parler de ce qu'ils font!», dit celle qui, justement, présente sa griffe tout le week-end au Salon Nouveau Genre de Québec, un événement qui réunit plus d'une centaine de créateurs indépendants.

Les adresses

La boutique en ligne de PEAU.D.OURS: peaudours.com

La boutique OUI MANON 62, Jarry Est, Montréal, cafeouimaisnon.com

Le Salon Nouveau Genre se déroule les 9 et 10 mai, de 10h à 18h, à l'église Saint-Jean-Baptiste, à Québec. nouveaugenre.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer