Petit appart, grande créativité

  • Micheal Godmer dans le petit logement qu'il partage avec Mathieu Turgeon sur la rue Gilford dans le Plateau Mont-Royal. (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Micheal Godmer dans le petit logement qu'il partage avec Mathieu Turgeon sur la rue Gilford dans le Plateau Mont-Royal.

    Robert Skinner, La Presse

  • 1 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 2 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 3 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 4 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 5 / 14
  • Un îlot central permet de diviser la cuisine. (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Un îlot central permet de diviser la cuisine.

    Robert Skinner, La Presse

  • 6 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 7 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 8 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 9 / 14
  • Des caisses de transport en bois font de fort jolis rangements. (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Des caisses de transport en bois font de fort jolis rangements.

    Robert Skinner, La Presse

  • 10 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 11 / 14
  • Des caisses de transport en bois font de fort jolis rangements. (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Des caisses de transport en bois font de fort jolis rangements.

    Robert Skinner, La Presse

  • 12 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 13 / 14
  •  (Robert Skinner, La Presse)

    Plein écran

    Robert Skinner, La Presse

  • 14 / 14

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Vieux mobilier disparate, pièces exiguës, divisions peu pratiques... Il faut être rusé pour sublimer un premier appartement! Forts de leur créativité débridée, quatre designers professionnels et apprentis prodiguent leurs meilleurs conseils pour donner du style à ces petits espaces.

Depuis deux ans, Michael Godmer, un jeune universitaire en design de l'environnement, partage un charmant quatre et demi avec son conjoint Mathieu Turgeon, lui-même étudiant en architecture.

Si le logement semblait fort prometteur aux premiers abords, le couple a vite compris que son nid douillet exigerait de nombreux travaux et ajustements stylistiques pour combler ses besoins au quotidien. Aucune garde-robe, dosseret de cuisine recouvert de vinyle noir pour masquer des motifs de fruit, finis horribles dans la salle de bain, salon trop exigu pour héberger deux espaces de travail... Le défi était colossal.

Malgré leurs ressources modestes, il était hors de question pour Michael et Mathieu de se contenter d'un décor approximatif aux antipodes de leur passion commune pour le design: «Nous avons revu la façon de vivre dans notre appartement, explique Michael. La petite chambre du fond a été convertie en walk-in. L'arche entre la chambre principale et le salon a été condamnée afin de créer deux zones distinctes et d'installer un poste de travail fonctionnel dans chacune de ces pièces.»

Au lieu de dépenser des sommes folles en céramique murale, on a atténué les losanges roses et prune qui ornaient la salle de bain par la nouvelle couleur turquoise des murs. Les cabinets, dosseret et comptoir de la cuisine ont non seulement été repeints en blanc-gris, mais les deux locataires ont ajouté un îlot central afin de diviser le côté préparation du côté vaisselle. Plus audacieux encore, ils ont transformé une section de l'entrée en salle à manger!

Au bout de la cuisine, la petite véranda qui servait initialement de débarras fait maintenant office de boudoir, tout en conservant un espace de rangement pour le recyclage et les articles saisonniers.

«Notre appartement est plus convivial, plus en phase avec notre mode de vie, indique Michael. Depuis ces changements pourtant peu dispendieux, tous nos amis étudiants nous demandent des trucs pour améliorer leur propre logement!»

Que ce soit pour un dortoir, une résidence universitaire ou un appartement, il est possible de bien aménager un petit espace sans pour autant épuiser les bourses d'études. Il suffit de garder l'esprit ouvert.

La délimitation de l'espace

Les logements étudiants se composent souvent de pièces ouvertes qui exigent des démarcations nettes et efficaces: «Il peut être stratégique de créer une barrière visuelle afin de délimiter les zones selon leur emploi, propose la designer, styliste et blogueuse Chloé Comte. En plus des carpettes au sol, les panneaux de rideaux sur rails posés au plafond se présentent comme un choix judicieux. Ouverts, ils servent bien la fonction salon. Tirés, ils favorisent une certaine intimité dans la chambre.»

Emadou Payette-Brisson, une jeune finissante en technique de design d'intérieur au Cégep du Vieux Montréal, mise sur un joli canapé en guise de séparateur: «J'ai également utilisé un filin en acier et un voilage blanc pour créer une division esthétique entre la chambre et le salon. Mon copain et moi pouvons ainsi baliser les deux zones sans alourdir notre décor.»

La peinture

Rien de tel qu'un coup de pinceau pour raviver un logement fade et terne: «Je préconise l'utilisation d'une palette lumineuse afin d'agrandir l'espace, conseille Chloé Comte. Les couleurs pimpantes devront être appliquées avec parcimonie, par exemple sur un mur accent ou pour créer une tête de lit à moindre coût.»

Pour alléger la facture, Emadou Payette-Brisson recommande la peinture recyclée qui donne des résultats satisfaisants pour la moitié du prix.

Une astuce de pro pour transformer un mur banal? La peinture effet tableau. Si ces petits pots se vendent assez cher en magasin, il est heureusement facile de concocter sa propre mixture à la maison: «On mélange deux tasses de peinture acrylique de la couleur de notre choix et deux cuillères à café de coulis sans sable blanc, explique Chloé Compte. On applique deux couches sur la surface désirée, on laisse sécher une vingtaine de jours, puis on obtient un tableau unique et personnalisé pour presque rien!»

Les habillages de fenêtre

Comme les tringles et les rideaux peuvent vite grever un budget, mieux vaut sortir des sentiers battus: «Je recommande les tiges de bambou, indique Annie Leblanc, finissante en design d'intérieur et ancienne locataire d'un modeste logement étudiant. Elles sont solides, jolies et coûtent seulement 1$ le bâton. Il suffit ensuite de se procurer des crochets à la quincaillerie.»

Michael Godmer innove aussi pour se confectionner des rideaux déjantés: «Dans la chambre, nous avons conservé les stores horizontaux, puis intégré un long rideau monochrome accroché sur une tringle teinte en rouge avec la peinture de l'ancienne voiture de Mathieu!»

Les électroménagers et les divans

Les fauteuils miteux et les électroménagers en décrépitude sont souvent l'apanage des étudiants qui se voient refiler les articles usagers de leur entourage plein de bonnes intentions.

Comment donner du style à une cuisine dépareillée sans y investir une fortune? «De nombreux étudiants rajeunissent leurs vieux électroménagers en utilisant une peinture spéciale de couleur saturée, indique Annie Leblanc. On peut aussi acheter des adhésifs décoratifs et les appliquer sur le réfrigérateur pour apporter un vent de fraîcheur dans une cuisine autrement vieillotte.»

Grands classiques, la housse de divan et les coussins décoratifs continuent de peaufiner le look des salons estudiantins: «Au début de mes études, je visitais souvent la section liquidation chez Fabricville, poursuit la finissante de 24 ans. Je tombais toujours sur de beaux tissus en vente pour 1$ le mètre. Parfait pour confectionner des coussins flyés! Et même pas besoin de savoir coudre: on peut simplement nouer le tissu autour du coussin.»

Le mobilier vintage

Le style vintage bat son plein, alors les étudiants peuvent maintenant dévaliser le grenier familial sans honte ni remords. Mais attention, il faut parfois faire des efforts pour revitaliser ces trouvailles: «Quand on débusque un vieil objet, il faut toujours suivre une ligne directrice, au risque de se retrouver avec un environnement disparate et surchargé, précise Michael Godmer, qui a notamment récupéré une reproduction de chaise Eames achetée lors d'Expo 67 et une vieille planche à repasser en bois antique installée sur le bord de sa fenêtre pour y accueillir ses plantes.

Annie Leblanc milite également pour le recyclage des meubles antiques: «J'ai récemment sauvé une chaise des ordures. Je l'ai renippée pour quelques dollars, en achetant de l'osier tressé et un joli tissu.»

Les caisses de bois

Dernière tocade du moment, les caisses de transport en bois remportent la faveur des étudiants comme des aficionados du design: «Elles sont un peu comme des blocs Lego: on peut en faire ce qu'on veut, assure Michael Godmer. Avec des vieilles caisses de bananes et de Coca-Cola, Mathieu et moi avons créé une bibliothèque et un buffet dans la salle à manger.»

Tête de lit, table de centre, bureau, espace de rangement... Tout est possible!

«Les caisses de vin en bois sont géniales pour se fabriquer un meuble unique et branché, ajoute Emadou Payette-Brisson. On peut s'en procurer gratuitement dans certaines succursales de la SAQ. Brutes ou peintes, elles sont magnifiques. On peut aussi les assembler avec des charnières pour en faire une table de chevet.»

Les lampes et les objets déco

Habiles et débrouillards, plusieurs étudiants puisent dans leur inventivité pour se créer un éclairage maison. Emadou Payette-Brisson propose des luminaires confectionnés avec des pots Mason. Sur son blogue l'An vert du décor, Chloé Compte détaille les différentes étapes pour bricoler une lampe suspendue au look «seventies» qui ne coûte presque rien en matériel.

Les objets décoratifs inspirent également les plus folles audaces chez les jeunes locataires: «Nous avons installé des miroirs à des endroits inusités pour créer des trompe-l'oeil, par exemple au-dessus d'une arche pour un effet vitrail, indique Michael Godmer. Au lieu d'investir dans des toiles aux prix exorbitants, on peut plutôt opter pour des cadres avec des découpes de magazines installés de manière aléatoire ou encore inviter des amis à peindre une oeuvre collective directement sur un mur.»

Grande amatrice de surf, Annie Leblanc accroche sa planche bien en vue au lieu d'un cadre ordinaire, un accessoire intrigant qui ne manque pas de provoquer des conversations: «On peut également ramasser des branches en forêt, les sabler et les peindre avec un primer blanc, au lieu de les acheter en boutique. J'ai déjà vu des ustensiles de cuisine vissés au mur en guise de crochets pour les vêtements et les manteaux. C'est le genre de fantaisies qu'on peut se permettre en appartement... Pourquoi ne pas en profiter?»

______________________________________________

Bonnes adresses

> Marché aux puces Saint-Michel

3250, boul. Crémazie E., Montréal

> Montreal Mega Reuse Center

150, boul. Montréal-Toronto, Lachine

> Marché aux puces de Lachute

25, rue Principale, Lachute

> IKEA

www.ikea.com

On prend soin de visiter la section «Tel quel» qui offre des rabais allant jusqu'à 50% sur des articles en montre ou de la marchandise abîmée.

> Armée du Salut

www.armeedusalut.ca

> Village des Valeurs

www.villagedesvaleurs.com

«Il faut bien sûr faire attention aux fauteuils et aux divans, surtout en ce qui a trait aux punaises, mais ils ont une section de meubles en bois fort intéressante», assure Annie Leblanc.

> Jysk

www.jysk.ca

«Une bonne adresse pour chasser les aubaines sur les articles de décoration, les oreillers, les meubles et les matelas», selon Chloé Compte.

> DeSerres

www.deserres.ca

> Michaels

www.michaels.com

«Artistiques et passionnés, les employés ont souvent d'excellentes solutions, dit Annie Leblanc. J'ai souvent obtenu des bonnes idées en jasant avec eux.»

> Bouclair Maison

www.bouclair.com

«Ils nous proposent leurs produits par thématique pour nous inspirer», ajoute Chloé Compte.

> HomeSense

www.homesense.ca

> Dollarama

www.dollarama.com

«Une destination de choix pour équiper tous ceux qui partent en appartement pour la première fois, propose Annie Leblanc. On peut y trouver des ustensiles et des accessoires étonnants pour la cuisine.»

> Pinterest

www.pinterest.com

Un site qui donne des idées même à ceux qui ne se passionnent pas pour la décoration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer