Pour oublier l'agrile du frêne

Les frênes sont omniprésents dans notre environnement, mais... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Les frênes sont omniprésents dans notre environnement, mais pour combien de temps encore?

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Gingras

Seule une minorité de frênes pourra être sauvée de l'agrile, d'autant plus que le seul traitement autorisé au Canada est coûteux. Il faut donc songer dès maintenant à les remplacer.

Les frênes sont omniprésents dans notre environnement, mais pour combien de temps encore? À défaut de pouvoir les sauver de l'agrile, il faut leur trouver une relève peu sensible aux maladies et aux insectes, des végétaux aussi qui n'ont pas d'exigences culturales particulières.

Que vous désiriez planter un premier arbre dans votre cour ou remplacer un frêne à l'agonie, voici quelques suggestions. Le choix a été établi avec la collaboration de l'horticulteur et auteur Bertrand Dumont, un pionnier en matière d'arbres et d'arbustes décoratifs au Québec.

Conseils de base

- Plantez un arbre en fonction de l'espace disponible quand il aura atteint sa maturité et en tenant compte de la nature du sol. Les propriétaires achètent souvent des arbres qui atteignent une trop grande taille.

- Visitez une pépinière ou un jardin botanique pour bien déterminer l'arbre qui vous intéresse.

- À partir de la fin du mois d'août, plusieurs centres de jardin offrent des rabais. Pourquoi ne pas en profiter pour obtenir à bon prix un spécimen de belle dimension?

- Ne faites pas de plantation après le 15 novembre pour permettre aux racines de se développer un peu avant les grands froids.

- Dès la plantation, mettez un paillis autour de l'arbre sur un rayon assez grand pour éviter les blessures au tronc ou aux basses branches par la tondeuse et le coupe-bordure.

- Tous les arbres présentés aujourd'hui poussent en zone climatique 5 (grande région métropolitaine) et 4 (vallée du Saint-Laurent, Basses-Laurentides, Québec, etc.). Position: ensoleillée ou mi-ombragée.

BOULEAU NOIR

Souvent vendu sous le nom de bouleau noir « Heritage ».

Arbre magnifique. Écorce effilochée de couleur blanche et rosâtre. Il n'est pas attaqué par l'agrile du bouleau et pousse bien en sol humide.

Hauteur : 15 m. Largeur : 10 m. En forme de parapluie.

Sol ordinaire à lourd (argileux).

Croissance rapide. Arroser en période de sécheresse.

Feuilles jaunes en automne.

AMÉLANCHIER DU CANADA

Offert habituellement avec troncs multiples. Les grands spécimens à tronc unique sont remarquables.

Hauteur : 7 m. Largeur :  4 m.

Sol ordinaire, de léger à lourd.

Croissance moyenne. Arroser en période de sécheresse, surtout les jeunes spécimens.

Pousses grisâtres au printemps, feuillage vert foncé l'été et orangé l'automne.

Arbre indigène. Floraison courte mais spectaculaire au printemps. Fruits pourpres, excellents à l'état frais ou cuisinés, très prisés des oiseaux.

CHÊNE ÉCARLATE

Grand arbre de forme arrondie aux magnifiques couleurs automnales.

Hauteur : 20 m. Largeur : 15 m.

Sol ordinaire, pauvre ou lourd.

Croissance lente au début. Arrosage requis en temps de sécheresse au cours des premières années.

Feuillage vert luisant, pourpre au début de l'automne puis écarlate aux premiers froids. Persistant jusqu'en décembre.

Produit des glands parfois en grande quantité.

La variété « Crimson Spire » est très intéressante en raison de son port étroit.

ORME HYBRIDE « PIONEER »

Comme plusieurs autres hybrides d'orme, « Pioneer » offre une bonne résistante à la maladie hollandaise. Belle forme arrondie.

Hauteur : 15 m. Largeur : 15 m.

Sol ordinaire mais bien drainé.

Croissance rapide. Arroser régulièrement les premières années.

Feuillage vert luisant, jaune en automne.

Produit des samares dont se nourrissent les oiseaux.

ÉPINETTE DU COLORADO

Nombreuses variétés.

Hauteur : 10 m. Largeur : 5 m.

Sol ordinaire.

Croissance : moyenne. Arrosage lors de fortes chaleurs.

Feuillage bleuâtre.

Émet un agréable parfum par temps chaud et humide.

Le cultivar « Baby Blue Eyes » a un port conique et un coloris très foncé.

HÊTRE À GRANDES FEUILLES

Grand arbre indigène à l'écorce grise décorative.

Hauteur : 18 m. Largeur : 12 m.

Sol riche retenant l'humidité, acide.

Croissance lente les premières années. Arrosage régulier des jeunes spécimens.

Feuillage vert bleuté, brunâtre l'automne. Persiste tout l'hiver aux branches.

Il produit des fruits appréciés des oiseaux.

TILLEUL DE WRATISLAVA

Arbre à port pyramidal.

Hauteur : 15 m. Largeur : 7 m.

Sol ordinaire.

Croissance moyenne à rapide.

Feuillage doré au printemps, puis jaune vif l'été et l'automne.

ARBRE DE KATSURA

Arbuste d'origine asiatique (Chine, Japon). Spectaculaire, il émet parfois une subtile odeur de caramel durant une courte période en automne.

Hauteur : 5 à 10 m. Largeur : 2 à 5 m.

Sol ordinaire, racines de surface.

Croissance moyenne. Arrosage régulier à la suite de la transplantation.

Feuilles en forme de coeur, pourpres au début, puis vert bleuâtre en été. Jaunes avec tons de rose l'automne.

LES ESPÈCES À ÉVITER

• Les bouleaux (sauf bouleau noir) : très prisés par l'agrile du bouleau et par la mineuse des feuilles.

• Le prunier de Virginie « Shubert » : une variété populaire mais sensible au nodule noir du cerisier.

• Le sorbier des oiseaux : très sensible au feu bactérien, une maladie fongique qui peut tuer un arbre en quelques jours.

• Les érables de Norvège : les diverses variétés, dont celles à feuillage pourpre, sont aujourd'hui considérées comme invasives. Elles atteignent une grande taille, produisent une multitude de fleurs et de samares qu'il faut ramasser. Feuilles sensibles à la tache goudronneuse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer