Une orchidée pour maman

  • Les phalaenopsis sont les orchidées les plus répandues sur le marché. (Photo André Pichette, Archives La Presse)

    Plein écran

    Les phalaenopsis sont les orchidées les plus répandues sur le marché.

    Photo André Pichette, Archives La Presse

  • 1 / 4
  • Les epidendrums comme le « Fantasy Valley Wakakula » peuvent fleurir deux fois par année. (Photo Pierre Gingras, La Presse)

    Plein écran

    Les epidendrums comme le « Fantasy Valley Wakakula » peuvent fleurir deux fois par année.

    Photo Pierre Gingras, La Presse

  • 2 / 4
  • Les cattleyas à petites fleurs sont souvent très prolifiques. (Photos archives La Presse)

    Plein écran

    Les cattleyas à petites fleurs sont souvent très prolifiques.

    Photos archives La Presse

  • 3 / 4
  • Parfois vendus en quantité dans les grandes surfaces, les cymbidiums devraient passer l'été dehors. (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

    Plein écran

    Parfois vendus en quantité dans les grandes surfaces, les cymbidiums devraient passer l'été dehors.

    Photo Robert Skinner, archives La Presse

  • 4 / 4
Pierre Gingras

L'achat d'une orchidée est une promesse de beauté pour plusieurs mois. Parmi toutes les variétés de fleurs, ce sont elles qui offrent la floraison la plus longue et la plus spectaculaire. Petit guide pour choisir celle qui comblera vos attentes à l'occasion de la fête des Mères.

Les orchidées sont plus populaires que jamais. On les retrouve même à l'épicerie, dans certains dépanneurs ou dans les grandes surfaces. Le choix est considérable, les formats variables et les prix toujours plus abordables. Mais l'information sur les conditions de culture est souvent déficiente. Le hic, c'est que les soins varient d'une espèce à l'autre et que certaines sont beaucoup plus capricieuses. Faute d'une attention spéciale, plusieurs ne refleuriront jamais. Pourtant dans des conditions idéales, les orchidées les plus répandues sur le marché se donneront en spectacle pendant deux à six mois, parfois plus.

L'entrée à la maison

  • Les bourgeons sont très sensibles au froid. Assurez-vous que la plante soit bien emballée pendant son trajet du magasin à la maison. Sinon, les futures fleurs risquent d'avorter.
  • Après votre achat, vérifiez si le pot permet à l'eau de s'écouler correctement. Au besoin, éliminez le papier décoratif qui le recouvre.
  • Les orchidées apprécient une bonne humidité ambiante. Pour satisfaire ce besoin, déposez la base du pot sur un lit de cailloux recouvert d'eau. On peut en trouver dans les animaleries. L'évaporation continue améliorera l'humidité autour du plant.
  • Attention aux coups de soleil: votre orchidée a probablement été cultivée dans un milieu protégé des rayons du soleil. Si elle aime la lumière vive, votre plante ne devrait jamais être exposée en plein soleil du 15 février à la fin septembre, particulièrement en mi-journée. Mais le soleil d'automne et d'hiver lui conviendra parfaitement.

Surtout pas de glaçons

  • Arrosez 1 à 2 fois aux 15 jours, avec une eau à la température de la pièce. Vous pouvez procéder directement sous le robinet en laissant l'eau s'écouler à travers le substrat qui est toujours très poreux.
  • Arrosez le matin et laissez toujours le substrat sécher entre les arrosages. N'ayez crainte, la plante ne souffrira pas d'une courte période de sécheresse.
  • Attention: certains sites internet suggèrent de déposer autour du plant des glaçons qui fondront lentement pour faciliter l'arrosage. «C'est une aberration, dit Laurent Leblond, propriétaire du Paradis des orchidées à Laval, (www.leparadisdesorchidees.com), un producteur réputé. Voilà la meilleure façon de tuer votre plant sûrement et rapidement.»

Un froid stimulant

Pourquoi mon orchidée ne refleurit-elle pas? La raison est habituellement que votre plante est soumise à une température constante toute l'année. Chez les plupart des espèces courantes, c'est la différence de température entre le jour et la nuit qui provoque la floraison. On parle d'un écart de 5 à 7 °C, durant 4 à 8 semaines. Or, il suffit tout simplement de placer le plant près d'une fenêtre pour obtenir le résultat attendu. C'est ce qui explique d'ailleurs que les très populaires phalaenopsis sont surtout en fleurs en hiver et au printemps.

Un repas régulier

Évitez de trop vous compliquer l'existence au sujet de la fertilisation. Vous procédez à chaque arrosage en utilisant un engrais spécifique à orchidée. Mais versez la solution uniquement après avoir arrosé le substrat.

Le contrôle des bibittes

La nature étant ce qu'elle est, les cochenilles farineuses et les cochenilles à carapace risquent un jour de s'inviter dans votre plant. Leur présence se manifeste souvent par des gouttes d'une substance gommeuse sur les feuilles. Ces minuscules bestioles peuvent affaiblir sérieusement la plante et empêcher sa floraison. Au Paradis des orchidées, on utilise les produits biologiques End-All ou Trounce pour régler le problème. Une vaporisation par semaine, pas plus, mais durant trois à quatre semaines consécutives. Une bonne douche sous le robinet permet aussi d'éliminer plusieurs de ces indésirables.

Les espèces les plus faciles

Le phalaenopsis: c'est le plus répandu. Coloris innombrables. On le reconnaît souvent à ses deux ou trois grosses feuilles charnues. Parfois offert dans des formats minuscules. Floraison de trois à six mois. Vous pouvez couper la hampe florale morte à la base. Facile d'entretien, un de mes plants fleurit annuellement depuis une vingtaine d'années.

Le paphiopedilum: il ressemble à notre sabot de la vierge mais les variantes sont nombreuses. Placez à la mi-ombre en tout temps. Les fleurs persistent durant deux à trois mois. Ne donne qu'une floraison. C'est le nouveau drageon à la base du plant qui fleurira la prochaine fois.

L'oncidium: de plus en plus populaire car la hampe florale produit de nombreuses fleurs parfois très parfumées. Très utilisé comme fleur coupée par les fleuristes. Floraison de trois à quatre mois.

L'épidendrum: peu connu, mais une des orchidées les plus faciles à cultiver. En fleurs trois mois par année, habituellement au printemps. Parfois une 2e floraison au cours de l'automne.

Les plus exigeantes

Le catttleya: les espèces à grosses fleurs sont spectaculaires, souvent très odorantes mais de culture plus délicate. En plus de la fluctuation de la température, elles exigent souvent une période de 13 à 14 heures de noirceur par jour durant 6 à 8 semaines pour fleurir. La récompense: de six à sept semaines de floraison. Par ailleurs, les espèces à petites fleurs sont beaucoup moins exigeantes.

Le cymbidium: très nombreux dans les grandes surfaces à certaines occasions. Souvent vendus en gros formats. Déposez le plant à l'extérieur dès la fin mai et jusqu'à la mi-octobre (en évitant le gel) pour obtenir une nouvelle floraison. En fleurs durant trois à quatre mois.

Le zygopetalum: relativement répandu et parfois offert en grand nombre dans les grandes surfaces. Fleurs odorantes et floraison de quatre à six semaines. Peut fleurir deux fois par année mais exige des températures fraîches, autour de 15 °C la nuit et un maximum de 23 °C le jour, pour s'épanouir à nouveau.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer