Légumes, verre, eau

Dans le jardin Rouge Pantone, conçu par les... (Photo Angus McRitchie)

Agrandir

Dans le jardin Rouge Pantone, conçu par les architectes paysagistes Webster Stuart et Nicole Larin. Ce jardin a reçu un prix au concours 2013 de l'Association des architectes paysagistes du Québec.

Photo Angus McRitchie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«L'architecte paysagiste utilise le plein potentiel de chaque espace afin d'en faire un jardin unique», expose Stuart Webster, propriétaire de Stuart Webster Design, quand on l'interroge sur la fonction de sa profession.

Les tendances pour 2013? «Des jardins urbains comestibles, répond-il. L'intégration des fruits et légumes dans le jardin va de pair avec les mouvements biologique et locavore [consommation de proximité].»

Un autre courant important: la récupération de l'eau. L'eau est dirigée vers des jardins de pluie, ou bien elle est récupérée pour servir à l'arrosage des plantations, laver la voiture, etc.

Les clôtures en verre sont également très prisées. «Elles satisfont aux normes resserrées sur la sécurité autour des piscines, avec une esthétique peu invasive», explique l'architecte paysagiste.

Enfin, le goût du jour est également aux designs simples et minimalistes, aux lignes franches et épurées, aux matériaux naturels et bruts ainsi qu'aux massifs de plantation.

Rouge Pantone

Les propriétaires du jardin Rouge Pantone, réalisé par les architectes paysagistes Stuart Webster et Nicole Larin, voulaient un jardin à multiples facettes - piscine, coin repos et espace repas -, pour leur minuscule cour arrière de maison en rangée. Comment répondre à ce programme ambitieux sans surcharger l'espace ni compromettre l'esthétique?

La solution réside en partie dans la forme longue et étroite de la piscine, positionnée dans l'axe longitudinal du terrain. «Cela amène le regard plus loin, pour donner une impression de grandeur, explique M. Webster. Accolée sur le côté du jardin, la piscine laisse place à une utilisation maximale de la cour. Les variétés de plantes et de matériaux sont limitées. Quant aux éléments de couleur rouge, ils apportent chaleur et dynamisme.» Rouge Pantone s'est distingué au concours 2013 de l'Association des architectes paysagistes.

Un salon trois saisons

À la maison, Stuart Webster et son épouse Claire voulaient un lieu pour favoriser les belles rencontres, en famille ou entre amis, le plus longtemps possible tout au long de l'année. «Nous souhaitions un design minimaliste, avec des lignes simples et épurées», précise-t-il.

Le toit de l'ancien garage s'étant effondré, l'idée leur est venue d'utiliser sa structure et de le convertir en salon trois saisons. C'est maintenant un pavillon au toit de verre, avec téléviseur et foyer au gaz. Les portes de garage sont devenues d'immenses fenêtres, qui s'ouvrent en glissant l'une derrière l'autre.

Plutôt que des plantes à floraison, le couple a choisi des plantations à textures et volumes intéressants: buis, ifs, pommetiers colonnaires.

«Tout l'été, nous vivons à l'extérieur, raconte M. Webster. L'hiver, le jardin est toujours avec nous, visible de l'intérieur, avec ses nombreux conifères, ses plantes à feuillage persistant et son éclairage tout en douceur. C'est un jardin quatre saisons!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer