Faut-il ramasser les feuilles d'automne ou les laisser sur le sol?

«Pourquoi ramasser les feuilles mortes? Dame Nature ne les ramasse pas...»,... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Pourquoi ramasser les feuilles mortes? Dame Nature ne les ramasse pas...», demandent souvent des propriétaires de jardins à l'agronome Lili Michaud.

«Dame Nature n'a pas de pelouse! répond, du tac au tac, cette spécialiste des pratiques écologiques urbaines. Si on laisse trop de feuilles sur le gazon, il faut s'attendre à un taux de mortalité important le printemps suivant. Les feuilles "étouffent" la pelouse.»

Les spécialistes en horticulture recommandent d'étaler les feuilles sur la pelouse et de passer la tondeuse-déchiqueteuse. «Une couche de 2 cm ou moins de feuilles déchiquetées se transformera rapidement en compost, explique Guy Lajoie, de Décoration horticole Guy Lajoie. Au râteau, on la fait descendre le plus possible entre les brins de gazon. On élimine tout amas qui empêcherait le brin d'herbe de recevoir de la lumière et de respirer.»

«J'appelle ça le "feuillicyclage", ajoute Lili Michaud. Passer régulièrement la tondeuse sur la pelouse couverte de feuilles, disons si on voit encore 50% de la pelouse. Si on en voit moins que 50%, il y a trop de feuilles pour la capacité d'absorption du gazon, alors on les ramasse.»

Et si on a seulement une tondeuse manuelle? «Certains mettent les feuilles dans un gros contenant [une poubelle] et les broient à l'aide d'un coupe-bordure, dit Mme Michaud. On peut aussi les mettre dans la compostière, ou encore les entreposer dans un endroit sec et s'en servir comme paillis au printemps suivant, au pied d'un arbre, par exemple.»

Sur les plates-bandes

Sur les plates-bandes, on dépose plus ou moins 10 cm de feuilles déchiquetées, dit M. Lajoie. «Il ne peut pas y avoir de meilleur isolant! Il faut seulement s'assurer de ne pas couvrir le collet des plants.»

Certaines espèces ont besoin d'être entièrement couvertes pour l'hiver. M. Lajoie recommande d'attendre, pour les couvrir, après la première gelée, et même après la deuxième, si possible. On peut couvrir les plants d'un amoncellement de feuilles mortes, déchiquetées ou non. «Gardez quelques sacs de feuilles mortes en réserve, conseille-t-il, trois ou quatre sacs à ordures percés, pour laisser partir l'humidité.»

De plus en plus, observe M. Lajoie, les feuilles sont atteintes de fongus ou d'autres parasites. «Il est préférable de se débarrasser de telles feuilles, affirme-t-il, de peur qu'elles contaminent d'autres plants.»

Mme Michaud a une opinion plus nuancée. «Je ne jetterais pas des feuilles atteintes de la tache goudronneuse de l'érable, par exemple, avance-t-elle. La maladie est très répandue de toute façon, et les avantages d'utiliser les feuilles mortes l'emportent sur les possibles inconvénients.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer