Vivre dans une capsule autonome

L'Ecocapsule est la création de trois architectes dans... (PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS)

Agrandir

L'Ecocapsule est la création de trois architectes dans la trentaine regroupés sous l'enseigne Nice Architects, à Bratislava, en Slovaquie.

PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Georgie Binks
Toronto Star

Au premier coup d'oeil, on pourrait croire qu'il s'agit d'un mini vaisseau qui agite un virevent. Il n'en est rien. Malgré sa petite taille, cette Ecocapsule pourrait bien devenir la prochaine tendance en matière de mode de vie écologique.

Cette unité peut être déplacée partout dans le... (PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS) - image 1.0

Agrandir

Cette unité peut être déplacée partout dans le monde sans source d'énergie classique. En effet, elle n'a besoin que de soleil, de pluie et de vent.

PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS

Minuscule, cette unité qui ne compte que 88 pi2 d'espace habitable n'en est pas moins puissante. Elle peut d'ailleurs être déplacée partout dans le monde sans source d'énergie conventionnelle. En effet, elle n'a besoin que de soleil, de pluie et de vent.

L'Ecocapsule est la création de trois architectes dans la trentaine regroupés sous la bannière Nice Architects, à Bratislava, en Slovaquie - Tomas et Igor Zacek et Sona Pohlova, qui se sont adjoint le designer Matej Pospisil. C'est avec la première incarnation de la capsule, baptisée « Rolling Stones », que les trois inventeurs ont participé, en 2009, à un concours commandité par l'Andes Sprout Society, aux États-Unis. « Ils souhaitaient obtenir une maison mobile ressemblant à une chambre d'hôtel qui fonctionne hors réseau », explique Tomas Zacek.

Même si la capsule Rolling Stones n'a pas permis aux trois architectes de remporter le concours, le site web de design vert inhabitat.com a décrété qu'il s'agissait d'un des plus intéressants projets présentés au concours. Le public a aussi été séduit même si, comme l'a précisé Tomas Zacek, à l'époque, la technologie ne permettait pas d'en faire une maison entièrement autonome.

«En Europe, nous sommes très préoccupés par la consommation d'énergie. À titre d'architectes, nous nous efforçons de créer des maisons à faible consommation d'énergie.»

Tomas Zacek
Les créateurs de l'Ecocapsule Tomas et Igor Zacek... (PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS) - image 3.0

Agrandir

Les créateurs de l'Ecocapsule Tomas et Igor Zacek et Sona Pohlova. 

PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS

« Le concours n'exigeait pas que le produit puisse fonctionner de façon indépendante à l'année, ce qui ne nous a pas empêchés de continuer à y travailler en 2011 et 2012 », affirme-t-il.

« D'autant plus que toutes les technologies se sont grandement améliorées depuis : panneaux solaires, éoliennes et batteries, même l'isolation thermique est beaucoup plus efficace », poursuit l'aîné du groupe.

Aujourd'hui, cette mini unité d'habitation profilée est prête à séduire le monde écologique. Depuis le démarrage de la production, Nice Architects a été inondée de questions - environ 15 000 courriels par jour - et a gagné le coeur de vedettes d'Hollywood, comme Susan Sarandon.

Non seulement elle possède une batterie qui fonctionne à l'énergie solaire et éolienne, mais elle peut même fournir de l'eau potable à ses habitants. L'énergie créée par les éléments peut aussi être stockée dans des piles, pour utilisation ultérieure, et est même suffisante pour charger une voiture électrique. Le système à double source d'énergie est composé de cellules photovoltaïques (puissance de sortie de 600 watts) et d'une éolienne rétractable silencieuse (puissance de sortie de 750 watts). Des pompes à eau manuelles ont été installées en guise de système de secours si la batterie se vide. Le seul coût associé à l'utilisation et à l'entretien de l'Ecocapsule est celui des filtres à eau, qu'il faut changer régulièrement.

Tomas Zacek affirme que la capsule peut vivre hors réseau, selon son emplacement géographique, pendant presque un an. « En l'absence de soleil ou de vent, la batterie peut fournir suffisamment d'énergie pour cinq à six jours. »

Optimale

La forme sphérique de la capsule optimise la récupération d'eau de pluie et de rosée. Des filtres à eau, dans la membrane, purifient l'eau ainsi recueillie. 

La forme de l'Ecocapsule permet aussi de minimiser les pertes d'énergie. (Son fonctionnement est optimal entre - 15 °C et 45 °C.) Sa structure en aluminium est recouverte d'une coquille en fibre de verre isolée. Les murs sont remplis d'un isolant thermique hautement efficace et le chauffage est intégré au plancher.

L'Ecocapsule est assez spacieuse pour deux personnes. Elle est équipée d'une minicuisine avec deux ronds et un évier, d'un lit qui se tire et devient double, d'un bureau qui sert de table à manger, d'armoires, de supports et de beaucoup d'espace de rangement. Le mobilier est fait de panneaux alvéolaires légers, protégés par une finition en placage de bois. Selon Tomas Zacek, qui y a déjà passé la nuit, la capsule est très confortable.

«C'est vraiment comme dormir dans une roulotte.»

Tomas Zacek
Le mobilier est fait de panneaux alvéolaires légers,... (PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS) - image 5.0

Agrandir

Le mobilier est fait de panneaux alvéolaires légers, protégés par une finition en placage de bois.

PHOTO FOURNIE PAR NICE ARCHITECTS

La salle de bains est équipée d'une toilette par compostage dans laquelle les biodéchets sont recueillis et d'un lavabo qui se transforme en douche une fois la porte fermée.

Le plus grand défi a d'ailleurs été la conception des toilettes. « Au départ, nous pensions incinérer les déchets, mais il aurait fallu trop d'énergie. Une chasse d'eau aurait utilisé toute l'énergie de l'Ecocapsule pour une journée. C'est pourquoi nous avons opté pour des toilettes sans eau qui séparent les déchets. »

L'Ecocapsule tient dans un conteneur d'expédition standard et peut donc être expédiée partout dans le monde. Elle est dotée de quatre pattes qui permettent de la rouler ou de lui faire faire une rotation au sol. Un châssis porteur peut aussi être ajouté.

À l'heure actuelle, seulement 50 Ecocapsules ont été construites. Leur coût est d'environ 129 900 $. Tomas Zacek affirme que la production de masse est prévue plus tard cette année, ce qui fera baisser le prix, sans pouvoir dire encore à quel point.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer