Habitations écologiques: objectif net zéro

Josef Ayoub, directeur au Réseau de recherche stratégique... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Josef Ayoub, directeur au Réseau de recherche stratégique sur les bâtiments intelligents à consommation énergétique nette zéro.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Les bâtiments à consommation énergétique nette zéro soulèvent l'intérêt des chercheurs du monde entier. À cet égard, ceux du Québec tirent fort bien leur épingle du jeu.

Entrevue avec Josef Ayoub, directeur au Réseau de recherche stratégique sur les bâtiments intelligents à consommation énergétique nette zéro, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). L'organisme, auquel participent 15 universités canadiennes, a son siège social à l'Université Concordia.

Au cours des cinq dernières années, M. Ayoub a aussi coordonné la recherche sur les bâtiments solaires à énergie nette zéro effectuée par 75 chercheurs dans 19 pays.

Quel est le plus grand défi à relever?

Les chercheurs savent comment créer des bâtiments à énergie nette zéro. Ce n'est pas sorcier. C'est beaucoup moins évident de transférer les leçons apprises à l'industrie.

Beaucoup de recherche a été faite avec de petits entrepreneurs, qui construisent une maison à la fois. Il faut trouver le moyen d'intéresser les gros constructeurs.

Pour y arriver, il faut optimiser l'approche, faire en sorte que ce soit abordable, avoir des technologies ou des systèmes que l'industrie peut adapter, qui satisfont aux divers codes de construction.

Pour atteindre une consommation énergétique nette zéro, il faut aussi une vision commune.

Le moment est propice. Nous sommes collectivement plus conscients de l'environnement, des enjeux entourant l'énergie et du prix élevé de l'essence.

Est-ce qu'il est réaliste de penser que les habitations construites en 2030 au Canada seront à énergie nette zéro?

Oui. On sait à l'heure actuelle comment construire des maisons à énergie nette zéro. Mais la technologie n'est pas encore rentable et on ne peut pas aller chez Réno-Dépôt acheter ce qu'on voudrait installer.

La recherche avance, mais pas assez vite pour générer des produits certifiés prêts à brancher. En 2030, on sera rendu au point où les habitations à énergie nette zéro seront abordables. Mais pour cela, il faut travailler ensemble.

Qu'est-ce qui va contribuer à faire changer les mentalités?

L'éducation. Il faut que les gens réalisent qu'ils peuvent utiliser l'énergie de façon plus sage et arrêter de la gaspiller.

On peut concevoir les bâtiments les plus efficaces énergétiquement, mais le comportement des occupants demeure crucial. Ils doivent se rendre compte que plus ils utilisent d'énergie, plus il faut répondre à la demande et plus de centrales électriques devront être construites




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer