Médecine du sport: le Dr Jean Doré joue la carte Québec

En juin 2014, plus de 1200 experts de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En juin 2014, plus de 1200 experts de la médecine sportive, et leurs accompagnateurs, séjourneront à Québec pour le 34e Congrès de la Fédération internationale de médecine du sport (FIMS).

Photothèque Le Soleil

Dossiers >

ZONE Tourisme et congrès
ZONE Tourisme et congrès

Les régions du Québec rivalisent d'imagination pour attirer des touristes et des congressistes chez elles. L'an dernier, plus de 10 millions de touristes du Québec et d'ailleurs dans le monde ont visité la province. Survol des attraits destinés à entretenir cet engouement. »

Jean Pascal Lavoie
Le Soleil

(Québec) Chaque année, les centres de congrès du Québec accueillent des événements rassemblant des dizaines de milliers de délégués provenant de l'étranger. La venue de ces visiteurs est extrêmement payante pour une région, ce qui explique la compétition féroce que se livrent les villes dans le monde pour les attirer. Ici, on mise sur des ambassadeurs comme le Dr Jean Doré pour que Québec tire son épingle du jeu.

En juin 2014, plus de 1200 experts de la médecine sportive, et leurs accompagnateurs, séjourneront à Québec pour le 34e Congrès de la Fédération internationale de médecine du sport (FIMS).

Leur présence sera en grande partie le résultat des efforts de persuasion du Dr Doré, de la faculté de médecine sociale et préventive de l'Université Laval, qui, appuyé par le Centre des congrès, a mené une campagne de persuasion qui n'est pas sans rappeler le processus de sélection des villes hôtesses de Jeux olympiques.

L'aventure a commencé pour le Dr Doré avec l'organisation, en 2007, du congrès de l'Académie canadienne de la médecine du sport et de l'exercice. «Ce sont des collègues qui m'avaient demandé d'organiser le congrès de 2007, et on avait connu un bon succès, raconte le Dr Doré. Alors, le Centre des congrès m'a contacté en me disant que si on avait la capacité d'organiser le congrès national, pourquoi on n'essayerait pas de tenir le congrès international?»

C'est alors que le travail de persuasion a commencé. D'abord, convaincre l'Académie canadien­ne que l'on pouvait retourner aussi rapidement à Québec, mais cette fois avec une envergure internationale.

Ensuite, il a fallu préparer le dossier de candidature pour convaincre la FIMS, lors du Congrès 2010 à Porto Rico, que Québec avait plus d'atouts que Kuala Lumpur et Istanbul, les deux autres villes sur les rangs pour 2014.

«Le travail s'est fait en deux parties, avec une présentation au conseil des délégués et une autre, plus restreinte, au conseil administratif de la FIMS, poursuit le

Dr Doré. Le Centre des congrès nous a assistés tout au long du processus. Il y a même une représentante qui a fait le voyage à Puerto Rico et s'est déguisée en Samuel de Champlain pour la présentation.»

Québec n'était pas seule dans la course et la délégation de Québec disposait de 15 minutes pour vendre sa salade, en plus d'offrir une réception qui a mis en valeur les saveurs québécoises et de nombreuses rencontres au fil du congrès.

«Nous présentions notre candidature en premier, suivis d'Istanbul et de Kuala Lumpur. Mais immédiatement après notre présentation, Istanbul s'est désistée et nous a offert son appui. Finalement, nous avons récolté les deux tiers des voix!» se réjouit le Dr Doré.

L'avantage du volet social

Face à Kuala Lumpur et Istanbul, Québec pouvait difficilement jouer la carte de l'exotisme pour con­vaincre le FIMS. On a donc misé sur le volet hors congrès pour séduire les délégués. «Ce qui a éveillé l'intérêt, explique le Dr Doré, c'est le volet social. Ce que l'on peut faire après la journée de conférences. Québec est une ville qui peut très bien accueillir les familles, et qui leur offre plusieurs options secondaires au congrès lui-même.»

La possibilité de joindre l'utile à l'agréable, en voyageant pour le travail accompagné de son conjoint ou de sa famille, est donc ce qui a fait pencher la balance en faveur de Québec, croit le Dr Doré. «Maintenant que nous avons obtenu la tenue du congrès de 2014, nous tenterons d'attirer le plus de délégués possible à Québec en nous rendant au congrès de 2012, à Rome.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer