Lévis: des soins de santé variés et accessibles

L'Hôtel-Dieu de Lévis.... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'Hôtel-Dieu de Lévis.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Lévis
ZONE Lévis

Un palmarès dévoilé plus tôt cet été place Lévis au huitième rang des villes canadiennes où il fait bon vivre, tout juste avant Québec. En quoi Lévis se distingue-t-elle pour offrir une qualité de vie exceptionnelle à ses quelque 145 000 citoyens? Le Soleil vous présente l'avis d'une famille qui a choisi d'y vivre, ainsi que de son maire qui aspire à ce que la ville fasse toujours mieux. Les principaux aspects où Lévis excelle sont aussi passés sous la loupe. »

Raphaëlle Plante
Le Soleil

(Québec) Les habitants de Lévis n'ont rien à envier à leurs voisins de Québec lorsqu'il s'agit de l'accessibilité aux soins de santé sur le territoire de leur ville.

Les habitants de Lévis n'ont rien à envier... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Selon les données compilées par le magazine MoneySense pour établir son palmarès des villes, Lévis compte près de quatre médecins par 1000 habitants, et 6,7 % de la population travaille dans le milieu de la santé.

Le centre hospitalier affilié universitaire de l'Hôtel-Dieu de Lévis «est devenu un hôpital régional et suprarégional de très grande envergure. Savez-vous combien de millions ont été investis ces dernières années sans tambour ni trompette? On parle de 350 à 400 millions $», signale le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. 

«Les lits de soins de longue durée ont été complètement réaménagés. On a maintenant notre maison de soins palliatifs. Mourir dans la dignité, on a tout ce qu'il faut pour ça à Lévis», ajoute M. Lehouillier.

Le centre hospitalier offre de nombreux services spécialisés : biologie médicale, chirurgie plastique, chirurgie vasculaire-thoracique, dermatologie, gastro-entérologie, gériatrie, hématologie-oncologie, néphrologie, neurologie, physiatrie, pneumologie, rhumatologie et santé communautaire. 

Il assure également une mission suprarégionale en médecine hyperbare et peut compter sur «la plus grande salle hyperbare au Canada», selon M. Lehouillier. Ce service est aussi en lien avec le Centre de médecine de plongée du Québec, également hébergé à l'Hôtel-Dieu de Lévis.

«La radiothérapie va s'ajouter bientôt et va desservir tout l'Est-du-Québec», révèle aussi le maire.

Le territoire de la ville de Lévis compte également deux CLSC et un point de service, une unité de médecine familiale, deux CHSLD et quatre centres d'hébergement en ressources intermédiaires, deux hôpitaux de jour, deux centres de jour, une urgence mineure, trois cliniques externes spécialisées et une maison de naissance, Mimosa (voir la carte).

Des mesures concrètes

Le dernier rapport du Centre de santé et de services sociaux Alphonse-Desjardins (CSSSAD, désormais fusionné au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches), qui comprend les services offerts à Lévis, fait état de plusieurs mesures mises sur pied afin d'améliorer l'accessibilité aux soins de santé.

On compte parmi celles-ci le projet de constat de décès à distance, qui maximise les champs de pratique des infirmières tout en libérant du personnel afin de se consacrer aux urgences.

Le déménagement du centre de prélèvements au CLSC de Lévis, dans des locaux mieux adaptés, a également permis d'allonger ses heures de sans rendez-vous et de permettre aux usagers d'avoir généralement accès aux services en moins d'une heure.

Au même CLSC, une halte-répit a été créée, le samedi, afin de mieux répondre aux besoins de répit des proches aidants.

Un autre exemple est l'installation d'une chaîne analytique multidisciplinaire aux laboratoires de l'Hôtel-Dieu de Lévis. Cette chaîne, «une première en Amérique du Nord, a permis de réduire le délai de production des analyses de laboratoire», indique le rapport 2014-2015 du CSSSAD. 

Avec la collaboration de Josianne Desloges

En un mot : Médecine hyperbare

L'oxygénothérapie hyperbare est une méthode thérapeutique qui consiste à délivrer, par voie respiratoire, une grande quantité d'oxygène pour traiter des maladies, et ce, dans le but de suppléer un défaut d'oxygénation locale.

Source : CSSS Alphonse-Desjardins

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer