La Rotonde: rendre la danse accessible depuis 20 ans

Le directeur général et artistique de La Rotonde,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le directeur général et artistique de La Rotonde, Steve Huot, se tient sur la mezzanine du studio circulaire où tout a commencé pour l'organisme.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE 20 ans La Rotonde

Actualité

ZONE 20 ans La Rotonde

ZONE 20 ans La Rotonde description »

28 novembre 2013Bloc photo Raphaelle Plante - Infographie (Focus1 / Jocelyn Bernier)
Raphaelle Plante

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) La Rotonde souffle cette année 20 bougies. L'organisme spécialisé dans la diffusion de la danse contemporaine à Québec poursuit sa mission de faire découvrir cet art au plus grand nombre et célèbre tout le chemin parcouru depuis deux décennies. Coup d'oeil sur son histoire, ses réalisations et ses projets à venir.

L'origine

Le directeur général et artistique de La Rotonde, Steve Huot, explique la genèse de l'organisme né en 1996: «L'idée est venue du directeur artistique de la compagnie Danse Partout à l'époque, qui souhaitait mettre sur pied un organisme pouvant soutenir les activités des danseurs de la compagnie qui vivent à Québec.»

Dès sa naissance, La Rotonde a un double mandat: celui de diffuseur spécialisé en danse contemporaine offrant une programmation régulière, en saison, à Québec, mais aussi celui de centre chorégraphique offrant des services aux artistes professionnels de la région - avant tout des locaux adaptés à la pratique de la danse.

La Rotonde devient alors une entité du Groupe Danse Partout, qui comprend également la compagnie de danse ainsi que l'École de danse de Québec. 

Mais pourquoi ce nom? «Le studio La Rotonde [qui se trouve dans l'École de danse] appartenait à la compagnie Danse Partout, c'est là qu'elle créait ses spectacles», signale M. Huot. Et ce studio avait, incidemment, la forme circulaire d'une rotonde. La troupe de danse a cessé ses activités à peu près en même temps que La Rotonde est née, mais les danseurs de la compagnie sont restés à Québec, ajoute-t-il.

«En parallèle, l'École continue de croître, à un point tel qu'en 2002 elle est la principale utilisatrice du studio La Rotonde. Les [danseurs] professionnels n'ont plus d'espace dans l'horaire et l'organisme décide de quitter l'endroit, qui est renommé le studio Jean-Pierre-Paradis», explique celui qui est devenu directeur de La Rotonde en 2007.

La Maison pour la danse - dont on... (Maquette CCM2 Architectes fournie par La Rotonde) - image 2.0

Agrandir

La Maison pour la danse - dont on voit ici une maquette - «va être un lieu très ouvert, très lumineux, très transparent», décrit Steve Huot, qui estime que l'endroit sera prêt à l'hiver ou au printemps.

Maquette CCM2 Architectes fournie par La Rotonde

Une nouvelle maison

L'organisme déménage ses bureaux à deux pas, sur la rue Saint-Joseph, le temps de trouver de nouveaux studios pour les artistes professionnels. Ce sera chose faite en 2004, alors que La Rotonde fait l'acquisition d'un étage d'un édifice situé juste derrière la bibliothèque Gabrielle-Roy, toujours dans le quartier Saint-Roch.

Deux studios de danse y sont aménagés. Puis, en 2010, pour répondre aux besoins croissants des artistes, un autre local sera loué dans l'édifice pour y aménager un troisième studio temporaire. Celui-ci est «très vite utilisé à pleine capacité, les besoins pour de nouveaux locaux deviennent plus aigus», indique M. Huot, qui attribue notamment l'explosion des besoins en studio à l'arrivée de la mesure financière de soutien Première Ovation, une initiative de la Ville de Québec.

En 2013, le Groupe Danse Partout achète les deux autres étages de l'immeuble occupé par La Rotonde et projette d'y aménager la Maison pour la danse, qui comprendra six studios et des espaces de travail. «On a eu le courage à ce moment d'acheter sans aucune confirmation de financement pour la Maison pour la danse», souligne Steve Huot. Cette confirmation arrivera deux ans plus tard, alors que le gouvernement provincial annonce un investissement de 2,5 millions $. «La Ville de Québec a été notre premier partenaire, avec une participation de 750 000 $ conditionnelle à celle du provincial.» Suivra une aide additionnelle de 1,5 million $ du fédéral en mai 2016.

La Rotonde conservera ses bureaux à l'intérieur de la Maison pour la danse, qui devient une nouvelle entité au sein du Groupe Danse Partout et assurera dorénavant les fonctions de centre chorégraphique, laissant le volet diffusion à La Rotonde. Le lieu en cours d'aménagement doit être prêt à l'hiver ou au printemps 2017, estime M. Huot.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer