Le défi des cycles économiques

La Commission sur l'octroi et la gestion des... (Photo Olivier Jean, archives La Presse)

Agrandir

La Commission sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction aura tout de même permis à l'Ordre des ingénieurs du Québec de «raffiner davantage nos manières d'enquêter, d'inspecter nos ingénieurs pour s'assurer qu'ils ont tous les outils nécessaires», croit son directeur général.

Photo Olivier Jean, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Ingénieur

Actualité

ZONE Ingénieur

La profession d'ingénieur a bien changé au Québec, s'adaptant aux besoins du temps. Où en est la profession aujourd'hui? Quels sont ses défis? Le contexte économique a-t-il un impact sur le travail des ingénieurs? Prêts pour un éventuel programme fédéral des infrastructures? Pour vous, les journaux du Groupe Capitales Médias se penchent sur ces questions. »

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Maintenant que la commission Charbonneau est chose du passé, le secteur de l'ingénierie au Québec doit composer avec une économie au ralenti.

«C'est cyclique. Nous ne sommes pas les seuls sur la planète à avoir des ralentissements économiques. Ce sont les firmes d'ingénieurs-conseils qui ont ça dur pour le moment», admet le directeur général de l'Ordre des ingénieurs du Québec, Chantal Michaud.

Quand les investissements gouvernementaux dans les infrastructures sont en croissance, les gens ont tendance à s'inscrire en génie civil. Sauf que lorsque le creux survient, il y a un déplacement des inscriptions vers d'autres domaines, tels que les technologies de l'information. Mais quand ces nouveaux champs d'activités connaissent à leur tour une contraction, les ingénieurs en civil manquent alors à l'appel au moment de la relance.

S'il reconnaît que les donneurs d'ouvrage ont mis le pied sur le frein à la suite de la commission, M. Michaud souligne qu'ils réagissent de la même manière «quand l'économie ne va pas très bien». 

À son avis, la Commission sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction aura tout de même permis à l'Ordre des ingénieurs du Québec de «raffiner davantage nos manières d'enquêter, d'inspecter nos ingénieurs pour s'assurer qu'ils ont tous les outils nécessaires».

«La déontologie et l'éthique, c'est aussi important que la technique. On en a pris acte. C'est en arrière de nous», affirme M. Michaud.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer